Archives de Tag: Recette végétarienne

Des plats végé en ce début d’année

Est-ce une perception ou de moins en moins de gens prennent des résolutions liées à l’alimentation? Sans doute parce qu’au fond, on fait déjà plus attention à ce qu’on mange! On cuisine davantage, on s’informe. Les supermarchés déploient des moyens pour nous guider dans nos choix. Les émissions et livres de cuisine (de même que les blogues culinaires!) ont toujours la côte et savent inspirer.

Comme tout le monde, après les Fêtes, je me sens bourrée jusqu’en février. Janvier rime avec plat léger et comfort. J’abuse dans la production de soupe aux légumes et autres potages. C’est un mois essentiellement végé, où je retrouve le goût de me creuser les méninges pour passer mes cannes de légumineuses qui stagnent dans mon garde-manger et mettre le tofu en vedette.

Je vous partage quelques plats qui composent mon menu de janvier. Faites-moi part de vos petits plats fétiches en cette période de l’année!

Mon déjeuner de grano

Cet automne, je voyais pleins de photos de pouding au chia circulées sur les réseaux sociaux. Très sceptique, je n’avais pas osé tester avant de tomber sur la recette de Cuisine futée. Là, j’ai eu confiance! Et depuis, je suis accro. J’en mange 4 à 5 fois par semaine. L’ajout du chia à mon déjeuner me procure mille et un bienfaits. En effet, le chia est un superaliment : c’est une précieuse source d’oméga-3, de protéines, de fibres, d’antioxydants et de minéraux.

pouding au chia

Pour moi, la plus simple combinaison est 1 tasse de lait, 1 tasse de yogourt vanille, 1/4 tasse de chia (noir ou blanc), 1/4 tasse de sirop d’érable (facultatif) et quelques gouttes de vanille. Vous mélangez le tout (consulter la vidéo!) et laissez réfrigérer pendant 8 h minimum. Les combinaisons sont infinies : remplacez le lait par du lait d’amande, du lait de soya au chocolat ou même du lait de coco!

pouding au chia 2

Pour une fille comme moi qui préfère déjeuner au bureau qu’à la maison, ça se transporte super bien. Les journées où je m’entraine sur l’heure du dîner, je collationne avec ma pouding, à laquelle j’ai ajouté bananes et pacanes. Connaissant mes goûts, il y a même mes petits monstres qui m’en servent au lit le dimanche matin!

Mes adorables enfants qui me servent un pouding au chia comme déjeuner au lit!

Mes adorables enfants qui me servent un pouding au chia comme déjeuner au lit!

Pois chiches, hummous et tortillas grillées

Je me sens peu créative avec les pois chiches. Si je les utilise en salade, je les fais rôtir au four. Ça les rend croquants et plus savoureux. Dans une salade, c’est polyvalent. Car juste avant la cuisson, vous pouvez choisir plusieurs sortes d’assaisonnement. Herbes de Provence, paprika fumé et cumin, épices italiennes… Tenter de nouvelles combinaisons chaque fois! Et ça fait également une bonne option en collation.

Salade pois chiches rôtis et quinoa

Pour une bonne recette de salade aux pois chiches rôtis et quinoa, avec asperges, tomates et fêta, consultez les pages 58-59 du dernier tome de Fou des foodies, disponible en ligne et téléchargeable gratuitement. Vous y apprendrez comment rôtir les pois chiches.

Une autre option bien connue pour les pois chiches est le hummous. Une collègue et blogueuse m’avait dit qu’elle n’en achetait pas, comment ça se préparait facilement. Il me manquait toujours le fameux beurre de Tahini, qu’on retrouve souvent près des beurres d’arachides naturels.

Préparation du hummous

J’ai donc testé la recette de hummous de Meilleur avec du beurre et j’en suis accro! Ça goûte le vrai hummous! : ) Seule variante : j’ai fait griller les gousses d’ail en chemise, enrobées d’huile d’olive, environ 15 minutes à 300 degrés.

Hummous

Pour l’accompagner, j’ai passé quelques tortillas qui nous restaient d’un souper de fajitas. Je les ai tranchés en triangle, mis quelques gouttes d’huile d’olive et fait cuire au four une dizaine de minutes à 300 degrés. Un bon moyen de ne pas gaspiller 2-3 tortillas qu’on a oublié sur le garde-manger!

Soupe de lentilles rouges

C’est après avoir écouté l’émission de À la Distasio que j’ai eu envie de cuisiner mes lentilles rouges/oranges qui font du surplace dans mon garde-manger depuis belle lurette. Le bon côté de cette recette? On place tout dans chaudron et on laisse cuire 1h. Rien à faire revenir auparavant. On mesure nos ingrédients, on les garoche dans le chaudron et on les oublie!

Soupe de lentilles rouges

Est-ce que ce potage deviendra l’un de mes préférés? Sans doute pas. Il est bon, mais pas inoubliable. Il ne fait pas oublier la texture des lentilles – avis aux non-convaincus. Mais si vous êtes déjà fan de légumineuses, vous aimerez. Et sa simplicité dépanne bien. Pour ma part, j’ai ajouté 2 cuil. à soupe de lait de coco par bol, avant de servir. Ça lui donne un peu plus de punch.

Je l’ai aussi garni de croûtons, réalisés avec une vieille baguette. À ce propos : ne jamais jeter de vieux pains. En le transformant en croûtons, qui restent bon environ 7 jours après cuisson, il n’y a aucune raison de gaspiller cette nourriture, de plus en plus cher, on le sait.

Et vous, que mangez-vous en ce début d’année?

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Accueil

Du sans-viande hachée… Du quoi?

Je suis une carnivore, je vous le confirme. Mais dans la dernière année, j’ai souvent tenté de troquer la viande pour d’autres sortes de protéines. Je pense à mon pâté chinois aux lentilles et patates douces, au tofu Général Tao, au tian de légumes grillés, au chili ensoleillé, etc. Je serais foncièrement incapable d’être végétarienne, mais je suis pour une alimentation diversifiée qui laisse place à une plus grande variété d’aliments.

Voilà donc que, conformément à mes résolutions et dans ma quête de nouveaux aliments, je découvre le sans-viande hachée. Le quoi? Le sans-viande hachée, c’est un produit précuit à base de protéines de soya et de blé, enrichi de vitamines et minéraux. Ça pas l’air sexy dit de même, je le concède. Mais la texture et la couleur s’apparentent au boeuf haché une fois mélangé à d’autres ingrédients. En fouillant sur le Web, j’ai compris que le sans-viande hachée est grandement utilisée en sauce bolognaise, en chili, en mélange à tacos, etc.

De plus, le sans-viande hachée est beaucoup moins calorique que le boeuf haché… Pour 55 grammes, on parle de +- 200 calories pour le boeuf et 60 calories pour le sans-viande… Je ne compte pas souvent les calories, mais quand même : la différence est majeure.

Poivron farci avec sans-viande hachée

Je l’ai testé en sauce style sauce à spag afin d’en farcir un poivron rouge, avant de gratiner celui-ci. Quoi que la photo ne rende pas justice au plat, je dois avouer que la sceptique en moi a été convaincue. C’était à s’y méprendre. Je vous mets au parti de l’essayer!

poivron farci avec sans-viande hachée 2

3 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Recettes

Mon tian, ou ce que j’ai baptisé une lasagne aux aubergines sans pâte

Les aubergines. Ouin. À part les utiliser pour les fêtes d’enfants pour fabriquer une Madame Aubergine, je dois avouer que ce légume m’a jusqu’à tout récemment semblé… Hum comment dire… Inutile?

C’est à l’occasion de deux repas que j’ai partagés cet été que j’ai redécouvert ce légume : un chez mes collègues Stéphanie et Jean-François où on m’a servi des tranches d’aubergines grillées et gratinées au bbq, et un autre au restaurant Le Cercle où j’ai goûté au plat d’aubergines parmigiana de Marie-Pier.

Un dimanche au marché où j’achetais de beaux poivrons du Québec, j’ai eu l’idée de faire un étagé de poivrons rôtis, de courgettes, d’aubergines et de portobellos grillés. Comme il me restait quelques fromages à pâte ferme à la suite d’un plateau de fromages d’ici ainsi qu’un fond de cottage, je me suis dit que ça garnirait ce plat à merveille. Ne restait qu’une sauce aux tomates à concocter rapidement avec une canne de tomates concassées du garde-manger et de l’origan séché du jardin.

C’est une fois la photo publiée sur Twitter qu’on m’a appris que ce plat ne s’appelait pas une lasagne aux aubergines sans pâte comme je l’avais baptisé, mais bel et bien un tian! Et oui! Bon. Je continue de croire que c’est pas tout à fait la même chose… Mais peu importe, ce qui compte, c’est que le résultat était divin!

Bien qu’il y ait plusieurs étapes, le plat demeure simple, réconfortant et goûteux. Et oh combien santé après tout! À essayer pendant qu’on peut encore se procurer de beaux légumes frais du Québec. On clique ici pour la recette!

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes