Archives de Tag: plats en duo

Plat simple à partager pour bien débuter l’année

Salut 2016! Et surtout bonne année à tous les amateurs de bouffe qui suivent Harnois à la carte.

D’abord, je vous remercie d’être si nombreux à consulter mon blogue pour des idées de recettes, des découvertes ou des restos à visiter. Je vous souhaite également beaucoup de santé et de petits bonheurs bien simples, comme de bons moments autour d’une table remplie de plats délicieux à manger avec les gens que vous aimez.

Comme première recette en 2016, je me fais plaisir – parce que pour moi, la bouffe, c’est vraiment une question de plaisir, tant à déguster qu’à cuisiner. Je vous propose un joli plat plein de couleurs, parfait pour être partagé en entrée ou dégusté en solo en plat principal.

Tomates, olives et Mozza di buffala

Il est possible de trouver de bonnes tomates même en hiver. Celles récoltées en serre regorgent de saveurs. Tant mieux, car je ne pourrais me passer de ce fruit!

Pour cette recette, j’ai utilisé le Tomatrio de Savoura, qui combine des tomates cerises rouges, orange et jaunes. Quand cette compagnie m’a envoyé une glacière remplie de tomates cet automne, j’ai été bien surprise – il me semblait qu’elle avait fermé ces portes. C’est que Sagami a acquis la marque, et investit plusieurs millions dans ses cultures. Une excellente nouvelle pour la production locale de bons produits d’ici.

Tomates Savoura

Tomates rôties, olives et mozzarella

Pour réaliser ce plat plein de couleurs et de saveurs, il vous faut :

  • Des tomates cerises
  • Des olives (les variétés que vous avez – j’aime les Kalamata et les olives farcies aux amandes)
  • Des lupins (super riches en protéines, salés, délicieux!)
  • De la mozzarella di Buffala
  • De l’huile d’olive
  • Du vinaigre balsamique (ou du coulis de vinaigre balsamique)
  • Du poivre en grains, du sel
  • Du basilic (facultatif)

Étapes

  1. Préchauffer le four à 350 degrés.
  2. Placer les tomates, les olives et les lupins sur une plaque allant au four. Enduisez-les d’huile d’olive et assaisonnez-les.
  3. Enfourner et cuire environ 20 minutes.
  4. Placer le tout dans une jolie assiette de présentation. Déchirer le fromage en gros morceaux et garnir l’assiette.  Arroser le tout de vinaigre balsamique. Si vous avez du basilic frais, ne vous gênez pas pour en ajouter!
  5. Déguster!

C’est quasiment trop simple pour en faire un billet… Mais vous verrez, vous vous régalerez! Et ça partira vos snacks de 2016 en beauté!

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Accueil

Redécouvrir le Bistango

Mercredi dernier, j’étais invitée à tester des nouveaux éléments du menu du Bistango. C’était l’occasion idéale de redécouvrir ce resto fraîchement redécoré de Sainte-Foy.

bistango 1

J’étais ravie de cette invitation parce que Le Bistango évoque plusieurs souvenirs. Il est vrai que la dernière fois que j’y suis allée, c’était l’époque où mon père était encore vivant. Il aimait bien cet endroit. Je me rappelle entre autres d’un midi où il m’avait invité à luncher, alors que j’étais en journée pédagogique. Parmi la clientèle d’affaires du midi, la gamine de 15 ans que j’étais n’en revenait pas que mon père commande du boeuf cru! Mon père ne jurait que par le tartare de boeuf du Bistango.

Depuis, les choses ont bien changé : j’aime le tartare de boeuf! Pour ce qui est du Bistango, il semble avoir très bien vieilli.

bistango 2

Menu Un gars, une fille

Les chefs copropriétaires fort sympathiques, Sylvain Lambert et Annie Veillette (qui a d’ailleurs participé aux Chefs) nous ont fait découvrir leur menu thématique Un gars, une fille. Quatre des six plats qu’on nous a servis étaient composés de deux mets – un d’inspiration Annie et l’autre selon le goût de Sylvain. Chaque fois, les plats venaient se compléter à merveille. En plus de charmer nos papilles, les plats étaient beaux, bien présentés, recherchés.

Foie gras bistango

Premier service : foie gras. Ça partait fort! D’un côté, foie gras au torchon, avec fleur de sel. De l’autre, foie gras poêlé. Tout deux sur pain brioché. Dans les deux cas, belle texture, bon goût. Parfait mariage avec le Gewurtzraminer Les sorcières servi.

Mes 2 services favoris

crabe bistango

Puis se sont succédés mes deux services favoris. D’abord, une super assiette combinant artichauts, asperges, proscuitto séché et un petit oeuf frit (gars) ET un tian de crabe, guacamole, suprêmes de pamplemousse et tuile de parmesan (fille), servi avec un verre d’Oyster Bay. Un pur délice. Les deux plats, bien différents, se complétaient à merveille. Sur ce coup, c’est le côté masculin qui l’a emporté!

duo de tartares bistango

Comme si je n’étais pas déjà séduite, on nous a servi un duo de tartare. Du côté gars, un tartare de boeuf à l’huile de parmesan, aux tomates séchées, à l’oignon vert et au basilic. Du côté fille, un splendide tartare de thon à l’huile de gingembre, salsa de champignons et gelée de soya. Champignons et tartare de thon? OUI! Impossible d’avoir les bons mots, mais les saveurs et textures étaient somptueuses. J’ai adoré.

Du côté des plats chauds

agneau bistango

Deux plats chauds se sont ensuite succédés. D’abord, de l’agneau confit en cocotte de pomme de terre et roquette. L’agneau est goûteux, mais c’est l’unique plat qui ne me renverse pas. Le Vistorta merlot 2007 l’accompagne bien.

vistorta bistango

Puis, un dernier plat intriguant : de la joue de bison servie sur un lit de haricots blancs et un concassé de tomates. Ça terminait bien. On le sait, un plat braisé, c’est toujours réconfortant! Et une fois de plus, les textures sont au rendez-vous.

joue de bison bistango

Terminer ce festin en beauté

Comme si nous n’avions pas suffisamment mangé, on nous a servi un duo de desserts fabuleux. D’abord une tarte au chocolat crémeuse, très chocolatée. Mais j’avoue que le gâteau Red Velvet avec glaçage au mascarpone l’a complètement éclipsé! Accompagné d’un Tanatis tannat, j’aurais pu manger ce dessert tous les jours, pour le reste de ma vie. Vous le savez, je n’exagère jamais!

desserts bistango

Vous l’aurez compris, j’ai grandement apprécié la cuisine du Bistango. Un service attentionné, deux chefs fort sympathiques, avec des styles qui se complètent bien, dans un décor moderne, branché et pas guindé comme je me l’imaginais  ; ) Évidemment, la qualité a un prix. Je ne pourrai certainement pas m’offrir un Bistango toutes les semaines. Mais j’y retournerai sans aucun doute.

*Désolée pour la qualité des photos. Un éclairage tamisé et ma volonté ferme de ne jamais utiliser de flash sont parfois des éléments qui me jouent des tours!

Merci au Bistango et à Sylvie Beaulieu de Tac Tic Marketing pour l’invitation!

1 commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties