Archives de Tag: Paris Grill

Un bon tartare au Paris

« On se rejoint au Paris? » Cette phrase, je l’ai dite souvent. Parce que comme je vous en ai déjà parlé, j’aime d’amour le Paris Grill. Je m’y assois au bar, je jase avec le staff super sympathique, je commande un tartare, un verre de vin et la soirée passe sans que je m’en rende compte. Confidence : j’y vais parfois le dimanche matin, seule avec mon portable. Bol de café au lait, je mange mes oeufs béné au 1608 et je me sens chez-moi.

Festival Grands crus Paris Grill

Parenthèse terminée. Il y a quelques jours, j’ai été invitée au Paris pour tester les tartares présentés dans le cadre du Festival des Grands crus, en cours jusqu’au 1er décembre. Et comme d’habitude, je n’ai pas été déçue. J’ai super bien mangé, dans une ambiance sympa.

Déclinaison de canard en entrée

Dans les entrées, mon choix s’est porté sur l’assiette tout canard. On y trouve le canard en trois temps : séché, en tartare avec poires William et noisettes et fumé. Un pur délice. Mon préféré de la déclinaison? Clairement le séché! Ah, et cette petite tranche de poire Williams dans le tartare! Miam!

Assiette tout canard

Le carpaccio de boeuf accompagné d’une salade de roquette avait aussi l’air très bon! Prochaine fois!

Carpaccio de boeuf

Mes coups de coeur dans les grands crus

Pour goûter à un peu de tout, j’ai opté pour l’assiette dégustation en plat principal. Cinq belles portions de tartares, choisis par le chef parmi ceux offerts sur la carte. Le canard sort grand gagnant (et ce, même si j’en avais mangé en entrée!). Celui au boeuf, apprêté à la toscane avec olives noires, et le saumon Général Tao font également partie de mes favoris.

Assiette dégustation tartares Paris Grill

À noter que la super crevette tempura servie dans le Surf & Turf (avec le tartare de boeuf à la toscane) est divine.

Vin Paris Grill

Ce soir là j’ai également fait la découverte d’un super vin, le Domaines Paul Mas Vignes de Nicole, en plein dans mes goûts. Me croyez-vous quand je vous dis que dès le lendemain, j’ai couru à la SAQ m’en procuré deux bouteilles (15,75 $ chacune)!

On termine en beauté

Pour clore le bon repas, on nous fait goûter à un tartare de fraises et menthe en verrine, avec chocolat et sucre pétillant. Une belle façon de terminer le tout en sucré et en beauté.

Bref, il vous reste un mois et des poussières pour prendre part au Festival Grands crus du Paris Grill. Qu’attendez-vous?

Paris Grill citation

Merci à Josée Potvin et au staff du Paris Grill, à Pierre Moreau du Groupe Restos Plaisirs ainsi qu’à Sylvie Beaulieu de Tac Tic Marketing pour l’accueil et l’invitation.

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Quand dessert décadent prend tout son sens

Je prépare souvent des desserts… et ils sont rarement allégés! Après mon fameux tiramisu blanc d’inspiration ricardienne, ma deuxième plus grande réalisation en terme de dessert riche et décadent est sans aucun doute le pot de Brownies au choco blanc + crème choco blanc + caramel fleur de sel.

À chacune de mes visites au Paris Grill, je commande systématiquement ce dessert. Aux dires du personnel, c’est l’une des verrines les plus aimées des clients. Leur version est composée de caramel fleur de sel, de brownies au chocolat blanc et d’une crème onctueuse à base de chocolat blanc. Et c’est cette partie du dessert qui me causait problème. Je n’arrivais pas à identifier ce qui pouvait composer cette onctueuse mixture.

La version Paris Grill à gauche, ma version à droite.

C’est en préparation d’un souper d’amies et en feuilletant le livre de Patrice Demers, La carte des desserts, que j’ai découvert la préparation qu’il me fallait! Patrice nous présente l’une de ses bases à desserts favorites, soit la crème yogourt chocolat blanc. Trois ingrédients la composent : chocolat blanc, crème 35 % et yogourt 10 %. Patrice utilise du yogourt nature. Quant à moi, je n’avais que du vanille à la maison, ce que j’ai pris. In-cro-ya-ble, autant à la texture qu’au goût.

Pour ce qui est des brownies, j’ai aussi trouvé sur le Web. À la recette originale, j’ai ajouté des noix de macadam. Ça ajoute un petit croquant mais c’est facultatif.

Quant au caramel fleur de sel, je l’ai acheté du commerce – le mien vient de la pâtisserie Lilou de La Malbaie.

Finalement, j’ai voulu donné une twist de sucre naturel au dessert, en y ajoutant du beurre de pommes maison. Facile à réaliser, ce beurre de pommes vient « alléger » le dessert (les guillemets sont importants)… et surtout, nous donner bonne conscience!

C’est beau, c’est bon. Quoi demander de plus? Je vous prédis que ce dessert ne laissera pas vos invités indifférent! On clique ici pour savoir comment le faire!

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Recettes

Mon Paris Grill

Le Paris Grill est probablement le resto que j’ai visité le plus souvent à Québec.  Je m’y assois dans la section bar, souvent au bar. Je finis par jaser avec d’autres clients ou avec les sympathiques membres du personnel. J’y ai passé de belles soirées, à bien manger, à y découvrir des bouteilles qui ont maintenant leur place dans mes celliers, à faire de belles rencontres. Est-ce parce qu’il est situé à proximité des ponts, plus près de chez-moi que la plupart des restos où j’aime aller? Peut-être. Mais peu importe, j’aime le Paris Grill.

Dans le cadre de ma collaboration avec le blogue de Trouve-tout.ca, j’ai inclus le Paris Grill dans mes 4 coups de coeur pour bien manger à Québec, aux côtés des Moine Échanson, Clocher penché et Yuzu. La raison de ces quatre choix? Vouloir diversifier les styles, car la raison pour laquelle je visite ces restos est très différente.

Le Paris, j’y vais principalement pour ses tartares. On a le choix entre saumon, thon ou boeuf, qu’on apprête de façon classique, à l’italienne (pesto et parmesan) ou à l’asiatique (gingembre, graines de sésame, etc.). Mes préférés : le saumon asiatique et le boeuf à l’italienne (qui a d’ailleurs inspiré ma recette de tartare de boeuf!). Il est bien rare que je déroge d’un de ces deux plats. Chacun est servi avec salade et frites allumettes, placées dans une petit pot argenté avec papier parchemin. Probablement à cause de cette belle présentation que je les finis toutes… à chaque fois!

Lors de ma dernière visite, j’ai « osé » prendre autre chose que du tartare (j’ai laissé cela au petit couple qui m’accompagnait!). Dans le passé, le Paris Grill fait beaucoup de promo autour de ses côtes levées. Jean-François, notre serveur, me dit qu’elles se sont encore améliorées. Je me suis laissée tenter! Je ne suis pas déçue… Tendres à souhait, elles sont goûteuses, parfaitement relevées. La viande se détache facilement à la fourchette (ce qui m’évite d’avoir à les gruger et à me beurrer comme pas une). En accompagnement, j’ai opté pour une salade césar et les pailles oignon.

Comme tout bistro parisien, on y sert steak frites, salades, soupe à l’oignon, escargots, croque-monsieur, etc. Je vous invite à goûter aux tartes flammées, sous inspiration alsacienne. Si j’étais proprio de l’établissement, je réduirais leur taille et les proposerais avec salade. Mais bon, ça, c’est mon goût à moi!

Parlons dessert. Hum. Pour 3$ chacune, le Paris offre une sélection de verrines allant du gâteau au fromage, la tarte au citron, la mousse choco-menthe, sans oublier mon préféré, le gâteau caramel fleur de sel. Un must. Vraiment. À ma table récemment, on a choisi le trio de crème brûlée. Joliment présenté, ce dessert comportait une crème au café (la meilleure), une à la vanille et une au chocolat. Le craquant y était mais la texture, quoi qu’excellente, s’apparentait davantage à celle d’un pouding que d’une crème brûlée. Quand même très bon (et trop gros pour une seule personne!)

Quant à la carte des vins, elle est variée et vaste. J’y ai découvert de nombreux produits que j’-a-d-o-r-e. Je leur dois le Oysterbay (Sauvignon blanc), le Rieflé Bonheur convivial (Riesling), le Vina Esmeralda (Gewurtzraminer-Muscadet) et plusieurs autres. Ce soir là, j’y ai découvert le Clos Mont-Blanc (disponible en importation privée par le biais de Vins etc – merci de l’info Jean-François!).

Je dois avouer que je trouve le prix de certains plats trop élevé. C’est le seul bémol à mon avis. Peut-être pour cette raison que je m’en tiens généralement aux mêmes assiettes! Il faut certainement qu’une telle surface de plancher et qu’un « spot » stratégique près des hôtels du boulevard Laurier se paient! Mais il y a de ces endroits où on est juste bien, et où on se sent simplement un peu chez-soi…

8 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Le meilleur tartare de boeuf au monde (promis)

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours vu mon père manger du tartare de boeuf. Cela m’aura par contre pris un bon quart de siècle avant d’apprécier ce plat. Après cinq ans à en goûter ici et là, et inspirée par mes favoris, soit ceux des restaurants Paris Grill et Le Cercle, je pense avoir développé la meilleure recette de tartare de boeuf au monde (oui oui, je vous le dis!!). D’abord parce qu’il est différent et ne contient pas tous les ingrédients traditionnels (oeuf, moutarde de dijon, câpres). Puis parce qu’on l’apprête à l’italienne, avec basilic, parmesan et un peu de pesto de tomates séchées – si fait maison, c’est encore mieux.

tartare de boeuf meilleur au monde

Facile à réaliser, ce tartare, composé de quelques ingrédients seulement, saura vous plaire et charmer vos invités. Voici comment le réaliser.

La recette se trouve juste ici! Tartare de boeuf à l’italienne.

 

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Recettes