Archives de Tag: Marché du Vieux-Port

Des fines herbes… un peu partout!

Parmi les aliments avec lesquels j’adore cuisiner, il y a les fines herbes. Elles donnent de la saveur à tous les plats, sucrés et salés.

Je les mets rarement dans les plats durant la cuisson, car elles perdent de leur arôme. Sur un plat chaud, il est préférable de les mettre à la dernière minute, juste avant le service. Ou vous pouvez les mettre au coeur d’une recette, d’en faire la vedette d’un plat.

fines herbes marché du vieux-port

Quand le Marché du Vieux-Port m’a demandé de cuisiner les fines herbes dans le cadre de ma collaboration avec eux, ça me semblait facile : j’en utilise toujours!

Comme c’est l’été, je me suis achetée, au kiosque de la Ferme Bégin de Château-Richer, 6 plants d’herbes pour 20 $ à planter. Même si je n’ai pas le pousse-vert, il est si simple d’en cultiver en pot à la maison!

fines herbes en pot

Salade en pot

J’en ai déjà parlé dans un article précédent, j’adore concocter des salades en pot Masson. Elles se transportent bien et les possibilités sont infinies! Faut en profiter en été : on a tant de beaux légumes et de belles herbes à mettre de l’avant.

Cette semaine, j’ai utilisé du boncconcini et pleins de légumes achetés à différents kiosques du Marché du Vieux-Port. Tomates, radis, roquette et épinards, olives, asperges… et des herbes : le basilic et la ciboulette.

salade en pot

Évidemment, j’aurais pu varier :

  • Feta, melon d’eau et menthe
  • Saumon fumé et aneth
  • Poulet cuit et coriandre
  • Agneau froid et menthe
  • Veau et ciboulette
  • Tofu mariné à la grecque et persil

Les possibilités sont infinies! Avec des pâtes, des omelettes, des soupes, des salades. Elles rehaussent tous les plats Profitez-en!

Voici quelques photos pour vous mettre en appétit…!

Merci au Marché du Vieux-Port pour m’avoir offert cette vitrine pour proposer des trucs et recettes.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Gin-concombre-fraises : mon allié pour l’été

Convaincue que je ne suis pas la seule à virer folle quand la saison des fraises bat son plein. J’en ai toujours au frigo et j’en mange pratiquement tous les jours. Elles sont petites, sucrées, tendres, bien rouges… Qui peut leur résister?

Au Marché du Vieux-Port avec qui je collabore pour une série d’articles, on trouve des fraises chez plusieurs marchands. Je me suis procurée les miennes au kiosque de la Polyculture Plante, de Ste-Pétronille, sur l’Île d’Orléans.

Hop, on les cuisine!

Évidemment, elles font bonne figure dans les smoothies, la fondue au chocolat, les short cakes, les collations des enfants, les salades. Elles volent aussi la vedette de mes pouding au chia, que je transporte dans un petit pot Masson pour manger au bureau, en déjeuner ou dessert.

Mais plutôt que de vous présenter une recette traditionnelle, j’ai décidé de mettre en valeur la fraise dans un drink!

drink gin-concombres-fraises

Parce qu’en été, on cherche toujours des alternatives au rosé et à la sangria, pour l’apéro de fin de journée… La preuve : j’ai fait bien des envieux quand j’ai posté cette photo sur mes réseaux sociaux! Les commentaires allaient du « Je salive » à « Ça me parle, ce drink-là! », en passant par « Y fait soif! ».

Gin-concombre-fraises

Ingrédients pour un drink (Mes quantités sont à l’oeil, doser selon vos goûts!)

  • 4 fraises fraîches du Québec (dont une pour garnir)
  • 4 rondelles de concombre (dont une pour garnir)
  • 3 feuilles de menthe
  • 1 oz (ou 1 oz 1/2) de gin (j’utilise le Hendricks)
  • Tonic ou eau pétillante
  • Quelques gouttes de jus de citron (facultatif)
  • Glaçons

Étapes

  • Dans un verre long, placer les fraises et le concombre au fond et les écraser grossièrement, pour en faire ressortir les jus.
  • Taper les feuilles de menthe dans vos mains, pour en faire ressortir les huiles essentielles. Ne les écraser pas! Les mettre dans le verre.
  • Ajouter quelques gouttes de jus de citron (facultatif) et les glaçons.
  • Verser d’abord le gin, puis remplir le reste du verre avec le tonic.
  • Brasser et garnir d’une fraise et d’une rondelle de concombre.
  • Déguster et, si nécessaire, répéter les étapes. 🙂

Merci au Marché du Vieux-Port pour cette belle collaboration.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Cuisiner la rhubarbe en juin

Cuisinez-vous souvent la rhubarbe? Bien que j’adore cet aliment, j’avoue ne pas trop avoir le réflexe de le cuisiner. Mais c’est chose du passé!

Le Marché du Vieux-Port a approché quelques blogueurs et moi afin de créer des recettes, avec quelques aliments vedettes à différentes périodes de l’année. Chanceuse que je suis, j’ai obtenu le mois de juin! Fines herbes, fraises et rhubarbe seront donc les vedettes de mes prochains billets!

compote de rhubarbe

À propos de ce… légume!

Et oui, vous avez bien lu : la rhubarbe est un légume! Bien qu’on la cuisine comme un fruit, très souvent combinée à du sucre afin de lui perdre de l’acidité, la rhubarbe est un légume, comme sa partie comestible est sa tige, le pétiole. À l’inverse, il ne faut absolument pas manger sa feuille, extrêmement toxique, voire même mortelle!

Abondante en juin, il vous est possible d’en acheter une bonne quantité et d’en congeler! Vous en aurez toujours sous la main. Deux méthodes s’offrent à vous.

Vous pouvez la congeler en tronçons, sans la faire blanchir, en autant qu’elle soit bien couverte.

Ou – et c’est la méthode que je préfère – vous la cuisinez en compote avec un peu de sucre (et des fraises, si le coeur vous en dit). Cette compote pourra à la fois servir à garnir un dessert ou à ajouter à un yogourt pour vos déjeuners ou pour emporter dans votre boîte à lunch! Elle se conserve une semaine au frigo, et quelques mois au congélo.

Au Marché, j’ai acheté la mienne au kiosque de la Ferme André-Marie et Samuel Gagnon en provenance de la Côte-de-Beaupré, et j’en ai profité pour faire le plein de petits pots, dont leurs herbes salées que j’adore.Gâteau crème Boston et rhubarbePetit gâteau crème Boston-rhubarbe

Ce petit dessert, assez simple à préparer, est plein de saveurs et obtiendra pleins de WOW et MIAM de vos invités. Bien sur, vous pouvez faire votre gâteau à la vanille vous-même, mais j’aime bien utiliser les petits gâteaux individuels vendus en épicerie. C’est pratique pour quand on a moins le temps de cuisiner.

Je me suis inspirée d’une recette de Ricardo pour créer le tout.

Ingrédients

  •  1/2 (120 ml) de tasse de sucre (la moitié pour la crème, l’autre pour la compote)
  • 2 cuil. à soupe (30 ml) de farine non blanchie
  • 1 2 cuil. à soupe (15 ml) de fécule de maïs
  • 2 oeufs
  • 1 1/4 tasse ( 31o ml) de lait chaud
  • 4 0z (110 g) de chocolat blanc, râpé
  • 1 1/2 tasse (375 ml) de rhubarbe tranchée en petites rondelles
  • Une demi gousse de vanille, l’intérieur seulement *facultatif

Étapes

Pour la crème pâtissière : mélanger dans une casserole, hors du feu, 1/4 de tasse de sucre, avec la farine, la fécule de maïs et les oeufs. Mélanger. Ajouter graduellement le lait chaud, tout en fouettant. Chauffer doucement. Tout au long de la cuisson, râcler le fond avec une spatule en silicone. Ne jamais laisser sans surveillance, sinon ça deviendra une omelette! Hors du feu, ajouter le chocolat et mélanger. Transvider dans un cul-de-poule, couvrir d’une pellicule de plastique directement sur la surface de la crème, et réfrigérer 3 h.

Pour la compote : mélanger la rhubarbe et 30 ml de sucre (et les graines de vanille si désiré). Porter à ébullition. Cuire ensuite environ 20 minutes, à feu doux. La purée doit devenir bien épaisse. Laisser tiédir.

Sur le petit gâteau, couvrir de crème pâtissière, de compote de rhubarbe et de fraises tranchées. Saupoudrez de sucre à glacer ou de flocons d’érable, si vous en avez! Et régalez-vous!

dessert facile rhubarbe Merci au Marché du Vieux-Port pour cette charmante opportunité de collaborer avec vous!

1 commentaire

Classé dans Accueil, Recettes