Archives de Tag: Lobster roll

Lobster roll à la mayo épicée maison

La saison du homard bat son plein. En avez-vous profité jusqu’à maintenant? Après avoir savouré le crabe, il est maintenant temps de savourer ce crustacé sous toutes ses formes.

Chaque printemps, j’ai l’opportunité de cuisiner le homard gaspésien. Vous savez comment reconnaitre ces derniers? Grâce à leur petit médaillon bleu accroché à leur pince.

La pêche aux homards dans la péninsule gaspésienne au Québec, le long du littoral du golfe du Saint-Laurent, est certifiée durable. On s’assure de respecter des critères précis pour préserver la pérennité de l’espèce et minimiser l’impact sur l’environnement.

Et saviez-vous que depuis 2012, la traçabilité de vos homards est assurée, grâce au numéro inscrit sur le médaillon. Rendez-vous au monhomard.ca et vous y trouverez le nom de celui qui a pêché votre homard, et même parfois une vidéo pour le voir en action! Une belle façon de se rappeler du côté artisanal de ce métier.

Passons à table!


Le week-end dernier, j’ai savouré du homard gaspésien d’abord sous sa forme la plus simple, bouilli dans une eau bien salée, accompagné d’un peu de beurre à l’ail, avec une salade verte et un bon verre de Sauvignon blanc Attitude de Pascal Jolivet.

Puis, je n’ai pas résisté à l’appel du lobster roll. Ils sont mille fois meilleurs fait maison, parce qu’on contrôle la quantité d’homards qu’on y met! Et croyez-moi, je suis généreuse.


Ingrédients (pour 2 lobster rolls)

  • 2 pains style hot-dog
  • 2 homards cuits et décortiqués
  • 1 branche de céleri
  • 2 oignons verts
  • Mayonnaise maison épicée (au goût)
    • 1 jaune d’œuf (on conserve le blanc pour le déjeuner du lendemain!)
    • 1 cuil. à soupe de moutarde de Dijon
    • 1 cuil. à soupe de jus de citron
    • 2 gousses d’ail
    • Huile de canola
    • Sriracha (au goût)
    • Sel/poivre au moulin

Étapes

Pour la mayonnaise, mettre tous les ingrédients dans un bol, à l’exception de l’huile et la sriracha. Fouetter les ingrédients et incorporer graduellement l’huile de canola, en mince filet. Il vous est également possible de la faire au pied mélangeur, selon les mêmes instructions. (La quantité d’huile peut varier, selon la quantité de mayonnaise que vous souhaitez faire.) Une fois votre mayo montée, y ajouter la quantité souhaitée de sriracha. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin.

Griller les pains. Les beurrer de mayonnaise. Ajouter la quantité souhaitée de homard, en prenant soin de laisser des gros morceaux de pince bien en vue! SAVOURER!

Garder toujours vos carcasses de homard au congélateur

Il vous sera possible de faire un excellent bouillon, en faisant simplement revenir carottes, céleris, oignons, ail, carcasse de homards, feuille de laurier, sel, poivre et d’y ajouter une dizaine de tasses d’eau. Ce sera excellent pour concocter un risotto ou faire cuire des pâtes!

Pour d’autres recettes mettant en vedette le homard, c’est par ici et !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Un lobster roll au Panache Mobile #2

François Blais, anciennement du Panache, maintenant du Bistro B, a ouvert l’an passé sa roulotte Panache Mobile 1 en plein coeur du Vignoble Ste-Pétronille à l’Île-d’Orléans. N’ayant pu y aller, j’étais bien contente d’apprendre qu’il en ouvrait un nouveau cette année au Bassin Brown, accessible par la Promenade Samuel-de-Champlain – un peu après la Côte Gilmour.

Charmante petite roulotte verte, assez bien dissimulée, en face de laquelle on a installé plusieurs tables à pique-nique. Quelques choix au menu, dont un lobster roll. Hum. Comment résister? Il fait beau, c’est l’été, je m’apprête à manger sur le bord du Fleuve et je prendrais autre chose qu’un lobster roll? Non! Évidemment, c’est le choix le plus cher au menu. 17$, servi avec frites et mayo.

Je regarde mon assiette en me demandant : « comment vais-je manger ce lobster roll tout en gardant ma dignité? ». La quantité d’homard est généreuse et une mayonnaise à l’avocat recouvre le tout. C’est bon (manque un peu de poivre à mon goût). Les frites sont comme on les aime, bien dorées, croquantes, pas trop huileuses, salées, superbes. Je termine le repas rassasiée.

Je m’en voudrais de passer sous le silence un petit aspect négatif. Sylvie et moi avons commandé en même temps. Elle a opté pour le burger BLT+cornichons qui semblait très bon aussi. On a dû attendre un bon 15-20 minutes avant d’avoir notre assiette alors qu’il y avait environ deux commandes avant nous (ce n’est pas du service aux tables). De plus, Sylvie a dû attendre son assiette un bon 5 minutes de plus. J’ose imaginer le temps que ça aurait pris si on avait été un samedi midi, bondé de visiteurs. Bonne note pour le charmant petit caissier par contre!

Malgré cela, je vais y retourner, cette fois avec les enfants. Il y a de la place pour qu’ils s’amusent et sans doute aimeront-ils le menu pour enfants, composé d’un burger+frites ou d’un sandwich jambon-fromage+frites. Idée brillante que de leur proposer un menu, alors que l’endroit est propice aux familles en promenade. Et nul doute que j’irai aussi à Ste-Pétronille, où on mange littéralement au centre du vignoble!

De plus, je tiens à encourager le Panache Mobile en grande partie pour encourager le mouvement street food à Québec. On en veut plus, bon!

3 Commentaires

Classé dans Accueil