Archives de Tag: Lévis

Le Cochon Dingue traverse le pont!

Et s’installe à Lévis, plus précisément au Carrefour St-Romuald, un coin en pleine effervescence. Et tout cela, à mon grand bonheur.

Ça fait quelques fois que je vous parle des Restos Plaisirs (Jaja, Paris Grill, Café du monde, service traiteur). J’avoue avoir une belle admiration pour cette entreprise de Québec qui compte maintenant 12 restaurants et de nombreux employés qui ont à coeur de servir et de préparer des plats avec une constance surprenante.

Bref, il y a deux ans environ, j’avais demandé à Pierre Moreau, le PDG des Restos Plaisirs, quand le Groupe ferait le grand saut vers ma rive-sud chérie. « On a ça sur la table à dessin! », m’avait-il répondu.

C’est maintenant chose faite (et consommée!). Ayant nécessité un investissement de plus de 2 millions de dollars, le Cochon Dingue de Lévis est magnifique, avec ses 300 places assises, dont environ 120 sur sa terrasse. Il est également le premier Cochon Dingue qui propose un espace bar, endroit où vous pouvez autant manger qu’uniquement prendre un verre. Respectant le look Cochon Dingue, avec ses accents de bistro parisien, l’endroit est spacieux et bien aménagé.

Et qu’est qu’on y mange?

Le Cochon Dingue, dont le premier a ouvert il y a maintenant 30 ans, nous a habitué à mon menu bistro, incluant quelques valeurs sures comme le steak frites, les pâtes, les salades, le foie de veau, les tartares et les sandwichs sur le pouce.

Parmi ses classiques, on compte un coup de coeur unanime autour de la table : les raviolis au fromage, servis avec crevettes sautées et sauce au homard! Quoique peu photogénique, ce plat pourrait facilement être à la base de mon alimentation.

Belle nouveauté : le Cochon Dingue propose un menu « Pas trop cochon », avec des entrées à moins de 275 calories et des plats principaux à moins de 575 calories. Bien que je ne sois pas du type à compter mes calories, je trouve l’idée intéressante, surtout que les plats qui composent ce menu sont excellents et sans compromis.

À commencer par les entrées, auxquelles je donne cinq étoiles! D’abord le bon hummus de betteraves, servi avec des chips de pitas; puis les superbes brochettes de bavette grillée servies avec sauce aux arachides (que j’ai recommandées sans hésiter quand j’y suis allée pour une deuxième fois).

En plat principal de ce menu, le Cochon cède à la mode des PokeBowl en proposant son option au saumon et quinoa, avec pousses de tournesol, avocat, noix et vinaigrette Wafu. Vous pouvez également opter pour le tofu Général Tao ou la salade de kale, avocat, canneberges et poitrine de poulet, avec vinaigrette bleuets et citron. Jolie, enh?

Je vous recommande fortement de céder pour la tarte fraises et sucre, crème vanillée en dessert. Vous en passez serait un pêché! (Je vous l’ai dit : au diable les calories!)

Prendre également note que les déjeuners sont servis tous les jours jusqu’à 14h – oui vous avez bien lu! Parfait pour ma petite famille qui aime paresser et déjeuner cochon sur l’heure du diner les weekends.

Bref, le Cochon Dingue de Lévis est réellement un gros plus pour l’offre alimentaire tant à la tête des ponts que pour tous les Lévisiens. La correspondante à l’étranger que je suis (comme mes amis blogueurs se plaisent à m’appeler!) se réjouit d’avoir une option de qualité de plus dans sa jolie région.

Un grand merci à Pierre Moreau et son équipe du Cochon Dingue de Lévis pour l’accueil chaleureux. Merci aux filles de Tac Tic Marketing pour l’invitation. Les opinions exprimées reflètent en tout point ma pensée. À noter que comme bien des restaurants de la région, le Cochon Dingue recherche activement du personnel, autant sur le plancher qu’en cuisine, pour combler son équipe de St-Ro. Avis aux intéressés!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties

Les Chocolats Favoris : 34 ans et en pleine poussée de croissance

En bonne Lévisienne, je connaissais déjà Les Chocolats Favoris, présents sur la rue Bégin depuis 1979. Facile à trouver : c’est la maison ancestrale où il y a TOUJOURS des gens qui attendent en file pour déguster une bonne crème glacée enrobée de chocolat fait maison en été.

Chocolats favoris Lévis

Voilà que l’an passé, on apprenait que Dominique Brown, l’ex-Beenox, achetait les Chocolats Favoris. On pouvait déjà se douter que l’homme d’affaires, reconnu pour sa créativité, allait faire évoluer en beauté cette chocolaterie familiale. Et c’est bel et bien ce qui est arrivé.

packaging chocolats favoris

Déjà, trois succursales ont pignon sur rue : rue Provancher à Cap-Rouge, 1ere avenue à Charlesbourg et depuis cette semaine, coin de l’Ormière et Chauveau à Neufchâtel. Et c’est précisément dans cet endroit merveilleux, voire magique, que nous avons été conviés mardi dernier pour le lancement d’un concept unique de chocolaterie.

chocolats favoris Neufchâtel

Redevenir enfant pendant quelques instants

La chocolaterie de Neufchâtel a tout pour faire rêver petits et grands. Avec ses tuyaux visibles à travers la pièce (qui ont été tout un défi à obtenir) l’illusion est parfaite. Le lieu épuré au design magnifique change des maisons ancestrales déjà en place. On peut facilement s’imaginer l’exploitation de ce genre de commerce dans un quartier dix/30 de ce monde…

fondues chocolats favoris

12 enrobages – 12 fondues!

Dominique Brown et Virginie Faucher, directrice générale, ont également profité de l’occasion pour présenter un nouveau concept de fondue au chocolat. « Quand j’ai acheté les Chocolats Favoris, je connaissais pas grand chose au chocolat. J’ai cherché, visité des chocolateries. Y’avait du chocolat partout. C’est bon le chocolat, tout le monde aime ça. Mais j’ai découvert que c’est sous sa forme liquide que le chocolat fascine le plus. », affirmait Dominique. Et c’est dans ce créneau que l’entreprise a mis beaucoup d’efforts dans la dernière année.

Dominique Brown

En plus des saveurs habituelles de chocolat au lait et chocolat noir, on ajoute 8 autres arômes de chocolat pour faire trempette à la crème glacée. Et à celles-là viendront s’ajouter 2 saveurs en rotation… Ce qui porte le compte à 12 sortes d’enrobage!

Les fondant-noisettes (un goût maladement bon de Nutella), pain d’épices (cannelle!), café crème (style Coffee Crisp – my favorite), piment intense, Dulche de leche, blanc-bec : il y en a pour tous les goûts… et plus encore!

fondue en canne chocolats favoris

Et la grande nouveauté est…

Le punch est qu’on peut prendre ces superbes enrobages pour emporter! Imaginez-vous : 18h et vous recevez à souper. Vous passez à la chocolaterie et prenez une canne de votre enrobage favori (ou le format dégustation à 3 cannes) pour emporter. Déjà, le chocolat est sous sa forme liquide. Et il le restera pour 2 à 3 heures encore. Ouvrez la canne et servez! À noter que pour toutes les saveurs, un accord mets-vin a été élaboré par Phil Lapeyrie.

accords mets-vin philippe lapeyrie chocolats favoris

Et si comme moi, vous êtes du genre à vous en acheter quelques cannes pour faire un véritable festin de fondue, vous aurez deux mois pour le consommer. Il vous suffira de plonger les cannes dans un chaudron d’eau bouillante et de faire réchauffer pendant 20 minutes.

café-crème

Si vous avez, comme moi, les yeux plus grands que la panse, vous pourrez garder le chocolat quelques jours après utilisation et le faire réchauffer comme vous voudrez.

3 cannes pour 19,95 chocolats favoris

De quoi me créer une addiction terrible!

fondue maison chocolats favoris

Évidemment, fallait s’en douter, les fondues ont passé le test haut la main à la maison! À votre tour de les essayer.

Merci aux Chocolats Favoris et à Sylvie Beaulieu de TacTic marketing pour l’invitation. Et merci à Virgine Faucher pour l’entrevue au lendemain du lancement. Cette rencontre m’a vraiment permise d’en apprendre plus sur cette entreprise dont le siège-social est bien ancré (et le restera) sur ma rive-sud chérie.

crème glacée avec enrobage fondant-noisettes

10 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

Barbaquoi? Barbacoa!

Je ne raterai jamais une occasion de vous parler des bons spots sur la rive-sud de Québec, là où j’habite. Encore trop de gens pensent que de l’autre côté des ponts, il n’y a que la 20 et un accès à la route pour se rendre à Old Orchard. Si vous pensez que j’exagère, vous vous trompez!

En promenade à Lévis avec ma mère et mon frère, je me suis rappelée qu’il y avait un petit resto que je voulais essayer, le Barbacoa. L’an passé. je vous en avais parlé alors que j’avais goûté à leur bouffe au Festibière. Mais bien que le resto ne soit qu’à cinq minutes de mon bureau, je n’y étais jamais allée.

Situé sur la rue St-Laurent, en face de la traverse Québec-Lévis (impossible à manquer), le Barbacoa se spécialise dans la cuisson lente et de longue durée à la fumée de bois d’érable, une méthode typique de Memphis. Le menu tourne essentiellement autour de trois spécialités : les côtes levées, le poulet rôti et la viande effilochée (porc, poulet, boeuf). Il est la preuve qu’un menu n’a pas besoin d’avoir six pages pour être efficace.

Le Barbacoa a ce petit côté fast food, les commandes se faisant au comptoir. Mais on y mange mieux que dans les endroits de restauration rapide habituels. Et comme ce type de repas se doit d’être dégusté avec une pinte de bière ou un verre de rouge, c’est possible.

J’aime beaucoup l’endroit au premier coup d’oeil. Des chaises couleur stainless, des tabourets « rembourrés en bûche de bois », un long comptoir pour les commandes, des frigos pour les plats à emporter – car fait à noter, on peut se procurer leurs spécialités scellées sous vide pour emporter!

Au comptoir, qui donne sur la cuisine, la dame nous explique le menu. On peut choisir uniquement « la viande » ou y ajouter des accompagnements. Ceux-ci sont en bon nombre, variant des frites à la salade de concombres, en passant par la salade de carottes, la salade de choux ou le mac’n’cheese! Vendus à 3$ chaque, les accompagnements reviennent moins cher si on les prend en combo (on ajoute 4$ au plat seul).

Pour 5$, on peut donc savourer leur généreux sandwich de porc effiloché (pulled pork burger) et pour 9$, celui-ci est servi avec 2 choix d’accompagnement. Le burger est bon! La quantité de viande est juste assez grande pour que je sois incapable de le manger autrement qu’avec des utensiles. Mon frère qui a choisi le poulet rôti le trouve aussi délicieux.

Gros coup de coeur (je sais, je trippe vite sur pas grand chose) : les pompes à sauce! Sur le même principe des distributrices de ketchup dans les restos, les pompes nous proposent un choix de quatre délicieuses sauces : originale, épicée, érable et fumée. J’ai goûté aux deux dernières et elles étaient divines.

Clairement, le Barbacoa s’inscrit dans mes adresses de petits endroits cool où manger peut se faire vite et bien, à un coût plus que raisonnable (quand on pense qu’on peut difficilement s’en sauver en bas de 9$ au McDo…). Clairement, je dois y retourner pour goûter aux côtes levées qui me semblaient si bonnes!

7 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Comme une gamine dans un magasin de bonbons

Parfois, il suffit de petites choses simples pour ensoleiller une journée. Mercredi matin dernier, n’ayant pas eu le temps de me préparer un café à la maison, j’ai fait un petit arrêt au nouveau café-bistro Van Houtte rue J-B Michaud à Lévis, face au restaurant Le Cosmos. Qu’elle ne fût pas ma surprise d’y découvrir un comptoir self-service pour l’achat de capsules K-cups à l’unité!

Vous aurez compris que j’ai une cafetière Keurig à la maison. Celle-ci produit une tasse de café à la fois, grâce aux petites capsules nommées K-cups. Elles renferment la quantité adéquate de café pour infuser, selon le type de cafetière, différents formats de cafés (la mienne fait des 6, 8 ou 10 onces). Oui, j’en conviens, ce n’est probablement mon appareil électroménager le plus écologique… Mais bon, après tout, je composte. Ça me déculpabilise pour les cartouches jetées à la poubelle! 😉

Bref, dans ce Van Houtte, situé face au Centre des congrès de Lévis, on peut composer sa propre boîte de capsules. Dans les épiceries et les grandes surfaces, on trouve des boîtes de 12 (environ 10 $) et de 16 (environ 13 $). Comme chacune d’entre elles contient une seule sorte, c’est long longtemps quand celle choisie ne te plaît pas du tout (dans mon cas, j’ai un jour été tenté par le café aromatisé au Kahlua – vous devinez pourquoi… Pas capable. Ça fait un an qu’on a la boîte, il en reste encore!).

Je n’avais jamais encore vu d’endroit où on pouvait choisir les capsules à l’unité. Même en ligne, les K-cups sont vendues en boîte. Alors imaginez ma face, encore un peu endormie, faire cette joyeuse découverte à 7 h 45… Quand je dis « comme une gamine dans un magasin de bonbons », je n’exagère même pas!

Le concept est fort simple et intelligent. On a pratiquement converti des distributeurs de café en grains en vrac en distributeurs de capsules. Ce Van Houtte offre environ 25 sortes de cafés (de toute provenance et torréfaction, des aromatisés, des décaféinés) et une dizaine de thés et tisanes. Il existe trois formats de boîtes :

  • 12 capsules à 9,39 $
  • 18 capsules à 13,59 $
  • 24 capsules à 16,39 $

La partie la plus amusante : faire des choix (je vous dis, je trippais!). Je prends majoritairement les sortes que je ne trouve pas en grande surface ou en supermarché, dont Mélange éclipse, Mexique (équitable et bio), Napoletano, Ruban rose, Chocolat belge, Praline aux pacanes, etc. Comme les cafés aromatisés finissent par me taper sur le cœur, le fait de pouvoir en choisir à l’unité me permet d’en avoir sous la main, sans qu’ils prennent la poussière dans l’armoire. Côté thés et tisanes, on peut faire un choix parmi une dizaine de sortes de la marque Bigelow. Mon choix s’est entre autres posé sur le thé vert grenade et le thé vert chaï.

Bref, le Van Houtte à Lévis, le premier de la chaîne à s’installer sur la rive-sud de Québec, est une bonne adresse pour les utilisateurs de cafetières Keurig, ou pour ceux qui ont le goût d’un bon café, sandwich, viennoiserie ou autres bons produits tous les jours offerts dans ce joli petit bistro de 80 places, ouvert depuis août 2011. Une belle découverte!

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties