Archives de Tag: Les lunchs de Geneviève

Dix livres de recettes que j’adore

Au moment où les défis se succèdent sur les réseaux sociaux, ma soeur Caroline m’a nominé au BOOK challenge. Mon défi? Nommer 10 livres qui m’ont marqué. Du coup, j’étais démasquée. Je fais partie de la catégorie de gens qui ne lisent plus beaucoup de romans. Sans vouloir me trouver des raisons (ok oui, j’essaie de me justifier), je lis beaucoup pour la job. Et dans mes temps libres, je lis des articles, des blogues, des revues (petit bonhomme gêné)…

Ça fait belle lurette que je n’ai pas pris la peine de lire un roman. La dernière fois, j’ai dévoré deux bouquins de Stéphane Dompierre et tous les Stéphane Bourguignon. Les autres que j’ai tenté de lire, je me suis endormie dessus. Pas qu’ils étaient mauvais, mais je m’endors facilement. Et le soir, c’est pas mal le seul moment que j’ai pour lire. Pis au lieu de lire, j’écris.

Bref (sujet posé), je m’aperçois que j’achète beaucoup de livres… de recettes! En êtes-vous étonnés? Plutôt que de me m’avouer vaincue face au défi, j’ai choisi d’en faire un billet! Voici donc les 10 livres de recettes (et oui!) qui m’inspirent et/ou m’ont marqué.

10. Le Garde-Manger de Chuck Hugues

Bien avant d’avoir mon blogue, je lisais Tranche de pain (je rêvais de te rencontrer Francis, ben oui!) et ce livre était un de ses préférés. Quand j’avais vu la recette de crevettes croustillantes au miel épicé, je me le suis procuré. C’est une intrusion dans l’univers du resto Le Garde-Manger, avec quelques incontournables de leur carte, dont la fameuse barre Mars frite.

Le Garde-Manger

9. Les Touilleurs

Ce livre est simplement splendide. Les recettes sont divisées en section, selon le type de cuisson ou façon d’apprêter. Une recette, une page de photo, une foule d’indication plus technique question d’éduquer et de transmettre du savoir tout en donnant le goût de cuisiner.

Les Touilleurs

8. Grand Soulard de la cuisine

À l’inverse du précédent, aucune image ne ponctue ce livre. Aucune. Nada. Dans la tradition des plus anciens livres de recettes, celui de Jean Soulard est bourré de recettes, parfois 3 par pages. On sent qu’il a voulu transmettre son savoir. On retrouve nos bases et un peu de tout. C’est simple et efficace.

Jean Soulard7. Les desserts de Patrice et La carte des desserts

Ah Patrice. Pour l’avoir vu deux fois en conférence (FoodCamp 2014 et Omnivore World Tour 2014), je suis quasiment déçue que ses livres ne soient pas comme les livres d’histoire d’enfants d’autrefois, accompagnés d’un mini-disque. Patrice Demers vulgarise si bien son savoir que tout ce qu’il fait a l’air d’une job de bébé lala. Ses livres sont une source d’inspiration incroyable.

Les desserts de Patrice

6-5. 150 plats végé savoureux/Les Carnivores infidèles

Mes 2 bibles de bouffe végé. Parce que je ne suis pas du tout végé mais que ces ouvrages proposent de belles alternatives simples et réalisables.

4. Quand Katie cuisine

Un super livre d’une blogueuse australienne, styliste culinaire et photographe. Cette oeuvre est graphiquement incomparable. Toutes les recettes réalisées et inspirées de ce livre ont été de véritables succès. Je ne me tanne pas de le feuilleter encore et encore.

Quand Katie cuisine

3. Jamie Oliver 30 minutes chrono/Jamie en 15 minutes

Dans ces deux ouvrages, le beau et dynamique chef britannique Jamie Oliver propose des méthodes pour préparer des menus en un minimum de temps. Si je n’ai pas testé la technique chronomètre à la main, les recettes et le style de plating de Jamie me font tripper. Son style bonne franquette m’inspire beaucoup.

Jamie

2. Famille futée/Les lunchs de Geneviève/Bonne bouffe en famille

J’adore la façon simple avec laquelle Geneviève O’Gleman nous parle de bouffe familiale. C’est santé mais goûteux, c’est rapide, pratique et efficace. Les thèmes et les recettes sont variés. J’étais déjà accro à ses ouvrages avant même que l’émission Cuisine futée ne débute. Ces livres sont parfaits pour la planification des repas, lunchs, plats à congeler, etc.

Cuisine futée

1. L’oeuvre entière de Ricardo

Ah Ricardo, Ricardo. Comment aurais-pu finir un top 10 sans y inclure Ricardo? J’aime Ricardo d’amour, vous le savez. Son livre sur la mijoteuse a fait de cet accessoire de cuisine peu raffiné pratiquement un must dans une cuisine. Il a su démontrer qu’on peut faire autre chose que des plats en sauce qui goûtent tout pareil dans cet appareil pratique. Et même si je n’ai pas réalisé des tonnes de recettes de Parce qu’on a tous de la visite, la conception graphique et les images font que je ne me tanne pas de le regarder (le livre là, pas Ricardo! Quoi que…!).

Ricardo

 

Quels sont vos livres coup de coeur? Je cherche toujours à me ressourcer!

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes

Adopter le quinoa pour ne pas gaspiller de Babybel

Un peu comme tout le monde, j’ai fini par me convertir au quinoa. D’abord parce que je m’étais promis de cuisiner des aliments qui m’étaient encore inconnus, et le quinoa en faisait partie. C’est un aliment intéressant, faible en lipides et riches en protéines et oméga-3. Aussi parce que je cherche à varier mes lunchs… En septembre, on est bourré d’inspiration pour ceux-ci, mais en mars, on est parfois à court d’idées.

Voici donc une salade de quinoa, pommes et… Babybel. Et oui, du fromage Babybel. Je suis le genre de maman qui aime faire l’épicerie avec ses enfants afin qu’ils fassent eux-mêmes certains choix. Je me dis qu’ainsi, ils risquent de découvrir des nouveaux aliments et j’ai l’impression de leur faire connaître un aspect de l’alimentation, de les initier à la cuisine. Mais il arrive parfois que je leur laisse faire un choix parce qu’ils ont l’air bien convaincus, tout en me doutant que je serai sans doute pognée pour les manger! C’est le cas des fameux Babybel (on s’entend qu’ils ont été influencés par la pub!).

babybel

Je me suis inspirée d’une recette du livre Les lunchs de Geneviève (O’Gleman), dont je vous ai déjà parlé. Dans la recette originale, on utilise du Gouda. Mais bon, pour ne rien jeter, on s’adapte! À essayer! Voici comme réaliser cette salade de quinoa, pommes et… Babybel! : )

salade de quinoa

1 commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Préparer le lunch de Grande fille, ou comment réaliser que la vie passe vite

Dimanche 26 août 2012. Aujourd’hui, je dois préparer le premier lunch d’école à vie de ma fille Maxim, 5 ans. Je suis si fière : ma grande fait son entrée à l’école et à son service de garde. Je suis fébrile aussi. Puis soudainement, je prends un coup de vieux. Déjà l’école. Me semble que je l’avais encore dans le ventre hier.

Et oui, une simple boîte à lunch peut nous faire réaliser à quel point la vie passe vite.

Pour m’aider à créer des lunchs équilibrés à ma progéniture, je me suis procurée le plus récent livre de Geneviève O’Gleman, Les lunchs de Geneviève. Je vous ai déjà parlé de cette nutritionniste grâce à qui je suis capable de faire manger des légumineuses à mes enfants. Bourrés de trucs et d’astuces, les livres de Geneviève O’Gleman ont un contenu qui dépasse celui des livres de recettes ordinaires.  Je les trouve inspirants, et celui-ci ne fait pas exception.

Dans Les lunchs de Geneviève, l’auteure nous donne des trucs pour varier nos choix et briser la routine des lunchs plates. Avec des thèmes comme On réinvente le sandwich, On sort le thermos, On prévoit les collations et On fait voyager nos papilles, elle nous propose des recettes toujours simples, toujours santé (mais non sans saveur).

Dans la section Au menu ce midi, la nutritionniste donne des trucs pour tourner la corvée de faire des lunchs en véritable expérience culinaire sans casse-tête. 10 façons de se mettre en mode lunch et 10 trucs pour économiser encore plus sont autant de listes qui, en plus de se lire vite, sont collées à notre réalité de parents ou travailleurs pressés. Car précisons ici que ce livre ne s’adresse pas seulement aux parents, mais bien à tous ceux et celles qui emportent leur lunch tous les jours au travail (ou qui souhaiteraient le faire!).

Mes sections préférées? On métamorphose le souper et On prend de l’avance. La première nous prouve qu’on n’est pas obligé de manger le même repas toute la semaine si on en a fait une trop grande quantité le lundi, mais qu’il est possible de le transformer.

Quant à On prend de l’avance, ça le dit! On fait cuire une dinde le dimanche et on l’utilise en sandwich, en salade et en couscous. Gros coup de coeur pour la recette de Pulled pork (porc effiloché) que je me suis promis de faire en septembre – elle me fait saliver chaque fois que je la vois.

On veut le mieux pour nos petits monstres. Mais on a parfois besoin d’un petit coup de pouce. Les lunchs de Geneviève ne règleront pas vos manques de temps et votre impression de ne pas toujours arriver dans les 24h d’une journée… Mais il contribuera sans doute à alléger vos quotidiens culinaires.

Pour ma part, j’aime beaucoup le style de livres de Geneviève O’Gleman. J’ai le feeling qu’elle sait ce qu’est le quotidien d’une petite famille, le rush des repas, la course folle contre la montre. Je la trouve inspirante. Et j’ai le rêve secret de la rencontrer, de lui piquer une jasette et, qui sait, de collaborer avec elle! Ça y est, c’est dit!

En attendant, allez manger vos lunchs! ; )

8 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes