Archives de Tag: Laurie Raphaël

Retour en force de la #CabaneLR

L’érable et le temps des sucres sont des signes que le printemps arrive, tranquillement, pas assez vite. Au Laurie Raphaël de Québec, ces termes signifient le retour de la #CabaneLR, une cabane à sucre ultra originale, dont j’espérais secrètement une deuxième édition. Le concept réfléchi en famille, tant par les chefs Raphaël et Daniel que par Laurie et Suzanne, m’avait conquise l’an passé. Et quant à moi, l’édition 2015 surpasse la précédente. C’est donc d’entrée de jeu que je vous conseille d’en profiter, les week-ends d’ici le 12 avril.

Cabane Laurie Raphaël

Avant d’entamer le copieux repas, on nous propose deux choix d’apéro : un verre de Cava brut dans lequel on fait dissoudre de la barbapapa à l’érable ou une bière d’épinette whisky et érable faite maison. Si j’opte pour les bulles, mes collègues blogueurs me confirment que la deuxième option est un must!

Le premier service est composé de trois bouchées : du saumon fumé laqué à froid au sirop d’érable (délicat, délicieux), de la pieuvre BBQ (épicé, belle texture pour ceux qui sont réticents à la pieuvre!) et une cuiller de mousse au saumon fumé surmontée d’un oeuf de caille au vinaigre d’érable (étonnant, beaucoup de saveurs, ma bouchée préférée de ce service).

Premier service CabaneLR

Pas évidentes à photographier ces bouchées! Voyez par vous-mêmes les prouesses de mes collègues blogueurs!

Avertissement : ce qui suit peut vous faire saliver et vous donner envie de réserver sur le champ pour la #CabaneLR. 

Le deuxième service demeure mon favori de tout le repas. Un sandwich dont le pain est un beigne (plus tendre que celui de nos grands-mères), dans lequel sont superposés flanc de porc, bacon, laitue, ananas caramélisé, sur lequel on coule du sirop chaud et une espuma érable et de clou de girofle. OMG. Décadent. Cochon. Sucré-salé. Un genre de jambon à l’ananas revisité. C’est bon sans bon sens.

Sandwich beigne, flanc de porc, bacon, ananas, espuma étableAprès un plat si copieux, Raphaël vient nous servir une soupe poulet et nouilles revisitée, composée d’un bouillon de volaille avec thym de printemps infusé, avec biscuit soda maison, morceaux de cheddar vieilli de l’Îles-aux-grues, d’Alfred le fermier et de Kénogami. Parfait réconfort pour la fille enrhumée que j’étais!

Soupe poulet et nouilles CabaneLREn guise d’entre-deux, on nous sert un cromesquis de porc haché. Une petite bouchée chaude, croquante, juste assez salée, qui pourrait être la vedette d’un plat!

Cromesqui porc CabaneLREn plat principal (et oui, on est seulement rendu au plat principal!), Raphaël nous présente un lapin à la Royale, farci de truffes et foie gras, également servi avec un morceau de sa cuisse, des pommes de terre duchesse, des carottes, le tout nappé d’une délicieuse sauce érable et vin blanc (le genre de sauce que j’aimerais un jour maîtrisé!).

Lapin à la Royale CabaneLR

Je mange rarement du lapin, et celui-ci était sans doute le meilleur que j’ai dégusté.

Raphaël VézinaEn petit extra, on nous apporte une sucette de foie gras enrobée de barbapapa à l’érable, une bouchée qui m’avait jeté à terre l’an passé. Bon et photogénique en plus! ; )

Foie gras et barbapapa à l'érable

Comme si on ne nous avait pas assez sustenté, une immense gaufre nous attendait pour dessert. Outre celle-ci, croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, ce sont les garnitures qui nous charment. Sont réparties dans les cavités de la gaufre de la gelée d’argousier, de la mousse au chocolat, de la mousse d’érable et de la crème glacée à l’érable, le tout saupoudré de sucre d’érable. Tsé!

Gaufre argousier, érable et chocolat CabaneLR

Au moment de finir le repas, on nous suggère trois digestifs : un shooter de gin Ungava avec érable et sucre de sapin, un café flambé érable et whisky ou un shooter de café au Sortilège, servi froid. J’opte pour cette dernière option savoureuse.

Shooter café au Sortilège CabaneLRUne cabane à sucre n’en serait pas une sans la traditionnelle tire sur neige, le dada de Daniel Vézina. C’est dehors qu’on le retrouve, avec sa pelle dans une main et sa louche de tire dans l’autre. Toujours amusant de voir ce chef reconnu pour son savoir et sa créativité culinaire faire des classiques avec une telle passion. Y’a la belle Sylvie Isabelle et moi qui avons savouré le tout, juste avant de quitter l’établissement coin St-Paul et Dalhousie.

Tire CabaneLR

Vous avez jusqu’au 12 avril pour découvrir la #CabaneLR. Ne manquez pas cette chance. Le repas est offert à 55 $/personne, et 20 $ pour les enfants. Les consommations sont en sus.

Merci à Suzanne, Daniel, Raphaël et Laurie ainsi qu’à Catherine de Betti pour la charmante invitation. C’est toujours un plaisir de visiter votre resto!

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Brunch de la chasse au Laurie Raphaël

Jusqu’au 16 novembre, le Laurie Raphaël célèbre les saveurs automnales grâce à son Brunch de la chasse. Inutile d’attendre un grand événement dans votre vie (anniversaire ou autre) pour découvrir cet établissement de Québec : profitez des quelques samedis et dimanches encore disponibles pour aller vivre cette expérience et simplement célébrer le bonheur d’être en congé et de bien manger!

Dans la dernière année, la petite famille derrière le Laurie Raphaël s’est creusée les méninges pour varier les expériences gastronomiques : les nouvelles formules de menus, le brunch de la cabane à sucre, les changements dans la déco, etc. On ressent l’heureuse combinaison entre l’influence des deux jeunes (Laurie et Raphaël) et l’énergie et l’expérience de Suzanne et Daniel. Malgré leur réputation sans tâche et leur clientèle bien établie, l’établissement ne lésine pas dans les démarches pour se surpasser, diversifier ses genres, aller chercher une nouvelle clientèle, sortir de la perception du grand restaurant gastronomique et offrir des trips culinaires inoubliables.

Dans le cas du Brunch de la chasse, on fait ressortir notre petit côté sauvage en nous présentant de la viande des bois et de bons poissons fumés maison. Dans tous les plats proposés, rien n’est laissé au hasard : tout est matière à impressionner, à se dépasser en cuisine. Et le résultat est concluant.

Mimosa Brunch de la chasse

Mimosa et lichen fumé

Comme le dit Sylvie dans son billet sur le même sujet, les show de boucane en cuisine, très peu pour moi. Mais le Laurie a choisi de nous offrir un Mimosa à l’orange et au sirop d’argousier, servi au-dessus d’un bol où une fumée de lichen est emmagasinée. Le résultat? Une fois qu’on a levé la coupe pour prendre une gorgée, une belle odeur de bois fumé s’échappe et on se croit littéralement plongé en forêt. Ça augure bien!

Entrées de toute beauté

Se succèdent ensuite trois entrées bien exécutées. D’abord une brouillade d’oeufs servie en coquille, dans lequel se marient des champignons sauvages et du cerf déshydraté. Léger, onctueux, délicieux.

Brouillade d'oeuf Brunch de la chasse

On poursuit avec un mini bénédictin à l’oeuf de caille poché, à la truite fumée et à la sauce hollandaise au thé des bois : une bouchée aussi cute que délicieuse (par contre, je ne suis pas arrivée à distinguer le goût du thé des bois ni le charme de l’oeuf de caille parce que le goût du fumé de la truite était dominant. Ceci dit, c’était excellent, mais un peu dommage pour ces excellents produits qu’on tentait de mettre en valeur).

Mini bénédictin Brunch de la chasse

Puis une soupe à la citrouille magnifiquement présentée, servie avec canard fumé et glace de chèvre au cèdre, qu’on a fait figer à l’azote liquide. Le mix est surprenant et réussi.

Soupe à la citrouille Brunch de la chasse

Place au bison!

En plat principal, j’ai opté pour la bavette de bison, servie avec purée et morceaux de betteraves, kale frit, autres légumes et poudre de charbon d’oignons. Si l’assiette est spectaculaire, alors que le plat repose sur une vitre accotée sur de belles feuilles d’automne, les saveurs le sont tout autant. Ça fond en bouche. Mention spéciale au service de la sauce dans un os de moëlle. Un beau wow.

Bavette de bison Brunch de la chasse

Juste avant le dessert, on nous a proposé une pommette de tire farcie au foie gras. Sérieusement, une des meilleures choses que j’ai mangées EVER!

Pommette foie gras Brunch de la chasse

Comptoir des desserts à se rouler à terre

Comment faire retomber une salle complète de clients en enfance? Leur proposer un bar à desserts. Guimauves maison au citron, barbapapa à l’érable, jello au sirop d’argousier, chou à la crème praliné, tarte tatin… Tout est délicieusement préparé par le pâtissier maison et présenté de façon impeccable.

Desserts Brunch de la chasse

Réservez dès maintenant pour profiter des dernières dates d’ici le 16 novembre!

Merci au Laurie Raphaël pour la belle invitation. Une fois de plus, je me suis régalée et j’ai eu bien du plaisir. Même si on m’a invité, les opinions exprimées sont 100 % les miennes.

 

2 Commentaires

Classé dans Accueil

Quand le Laurie Raphaël se transforme en superbe cabane à sucre

Le temps des sucres est une source d’inspiration pour de nombreux restaurateurs. Le Laurie Raphaël n’en fait pas exception. Mais en réalité, s’il y a un lieu sur la terre où je n’aurais pas cru manger des oreilles de criss ou des crêpes au sirop, sur fond de nappe carrelée rouge, c’est bien dans cette institution gastronomique de Québec. Et pourtant, j’y ai vécu une expérience complètement mémorable. Et je vous recommande, d’entrée de jeu, de faire pareil à moi et d’en profiter d’ici le dimanche 20 avril.

laurie raphaël cabane à sucre

Invitée et accueillie par Suzanne Gagnon, complice de Daniel Vézina tant dans la vie qu’en affaires, je suis charmée par le décor et l’ambiance cabane classe. Rien n’a été laissé au hasard. La déco est minimaliste mais très efficace : des guirlandes de minis rondeaux de bois et des chalumeaux ornent le coin bar. Des longs billots de bois bien travaillés par un ami à Raphaël font office de présentoir au centre des tables. Sur les nappes carrelées en plastique rouge (oui, ils ont osé!) se succèderont plusieurs plats dans de la vaisselle rustique très cabane, trouvés spécialement pour l’événement.

Régalons-nous!

Je vous conseille de débuter par le petit cocktail de bienvenue à 12$. À la coupe de mousseux qu’on vous amène, on vous suggère d’y laisser se dissoudre la barbe à papa à l’érable, devenue célèbre au Laurie Raphaël. Je suis comme un enfant de maternelle quand je teste l’expérience, sous les yeux de Suzanne, qui semble aussi émerveillée que moi!

mousseux et barbe à papa à l'érable

Premier service : un pétoncle laqué au sirop d’érable accompagné de meringue et foie gras à l’érable. Je pense qu’il n’y a pas de mot pour dire comment c’est bon. Assise à côté de Jean-François Doyon, propriétaire de l’Érablière aux Mille érables (pusher de sucre du Laurie), il se réjouit de voir comment Raphaël a pu tirer profit de son produit.

foie gras à l'érable et pétoncle

Parlant du chef, c’est ce dernier qui vient offrir le 2e service aux tables (et pas juste à la notre, à toutes les tables!). Raphaël sert en effet les superbes crêpes farcies au porc confit, recouverte de sirop, de saumon fumé et de crème aigrette. Pour les accompagner, des rillettes de saumon fumé et des oreilles de criss modernes. Au risque de manquer d’originalité, c’est bon sans bon sens.

Que serait une cabane à sucre sans soupe aux pois! Ce que Raphaël nous propose (et nous sert!), c’est son interprétation du classique, soit un cappuccino aux pois cassés, avec mousseline de lardons. Tsé!

cappuccino de pois

Le punch du repas principal est une idée familiale un peu folle issue d’un voyage dans le Sud – et en même temps une belle façon de démonter ce que le LR est devenu – une business familiale où Daniel, Suzanne, Raphaël et Laurie participent aux idées et au ton qu’ils souhaitent donner à l’endroit. Bref! Le service est composé d’une caille style Cordon bleu, farcie au vieux Cheddar et au jambon, cuite et servie en sac, avec petits légumes croquants. Le tout servi avec un Mac’n’cheese décadent au Comptonne. Bon, bon, bon pas possible.

Queue de castor et tire d’érable

Comme si nous ne nous étions pas déjà assez régalés, il restait l’étape ultime au repas : le dessert! Une queue de castor maison, croustillante et tendre à la fois, est servie avec un Nutella maison et une crème fouettée. C’est si bon, bon à en lécher son assiette.

Après un bon café au Sortilège, il est temps d’aller rejoindre Daniel Vézina qui, depuis le début du repas, s’occupe de la tire à l’extérieur. Le voir chemise à carreaux et pelle à la main, en train de gérer son set up à tire conclue à merveille cette super expérience.

cabane Laurie Raphaël 2 Alors, qu’attendez-vous pour réserver? Faites vite, les places s’envolent. Pour 49$, ce repas vaut vraiment le détour. Rendez-vous sur le site du Laurie pour réserver votre samedi ou dimanche à la #CabaneLR.

Merci à Suzanne Gagnon et au Laurie Raphaël de la charmante invitation. Toutes les opinions exprimées dans ce billet sont 100 % les miennes.

 

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

On fête Bordeaux à Québec

Bordeaux fête le vin à Québec en est à sa 2e édition. C’est LA meilleure occasion que vous aurez pour déguster des bons crus de Bordeaux et rencontrer leurs producteurs. C’est aussi le moment pour s’avouer que finalement, les Bordeaux, ce ne sont pas des vins si snobs que ça!

Apéro à Bordeaux fête le vin

Je me souviens que mon père buvait des Bordeaux. Dans ma mémoire, c’était des bouteilles assez chères qu’il gardait quelques années. Il ne buvait pas beaucoup de vin, alors quand il le faisait, il en buvait du bon. Je me rappelle des odeurs boisées, full fût de chêne. C’est sans doute pour ces raisons que j’ai toujours cru que les vins de Bordeaux étaient hors de prix – et non-accordable avec les petits plats simples que je peux faire.

menu Laurie Raphël Bordeaux fête le vin

Bref, ce n’est pas le cas. Invitée au Laurie Raphaël (lucky me!) pour découvrir des produits de la Côtes de Bordeaux. Des vins qui oscillaient entre 16 et 25 $ se sont agencés à merveille avec l’expérience gastronomique que Raphaël Vézina (plus jeune ambassadeur des Côtes de Bordeaux ever) nous a fait vivre, mais iraient tout aussi bien avec des plats de la casa Harnois.

Au commencement était l’oeuf

C’est un plat complètement flyé que nous a d’abord présenté Raphaël. Servis dans leur boîte d’origine, deux déclinaisons d’oeuf à la texture aussi intrigante qu’alléchante. D’abord une brouillade d’oeuf avec chanterelles et espuma de cheddar vieilli, puis un jaune d’oeuf pasteurisé avec crème de pancetta. Le tout servi avec un Château Bertinerie de Blaye Côtes de Bordeaux 2012, un blanc sec composé de beaucoup de Sauvignon blanc, disponible en SAQ pour 16,75$. Garanti que je m’en procure!

Au commencement était l'oeuf

Le fête de la morue

En deuxième service, on nous a présenté un plat de brandale de morue à la Bordelaise, avec une salade de tomates multicolores et des chips de pain. C’est frais et très salé. C’est très bon! L’accord mets-vin s’est fait avec un Château Bergeron Blaye Côtes de Bordeaux 2010 (18,20$). Pas encore convaincu que ce fut le meilleur accord, j’aurais vu la morue avec un blanc. Les deux étaient excellents en soi, mais ils contrastaient ensemble. Peut-être était-ce voulu!

brandade de morue

La fin des haricots

Voici le plat avec lequel je pourrais m’alimenter pour le restant de ma vie. Une salade de haricots verts avec morceaux de foie gras, sur un parfait de foie gras, avec vinaigrette de vinaigre de xérès. Les mots me manquent pour dire comment c’était bon. Le foie gras tout au fond du plat  nous donnait envie de vider l’assiette au doigt. On aura finalement opté pour le pain pour nous aider à n’absolument rien laisser dans le plat. Accompagné d’un Château Puyfromage Francs Côtes de Bordeaux 2011 (16,70$), ce fût mon coup de coeur du jour.

haricots et foie gras

L’esprit de l’oie

Comme plat de résistance, une belle assiette composée d’un suprême d’oie avec parmentier, trompette de maures, purée d’ail confit et petits légumes de saison. Et la sauce! Elle était magnifique! Pour accompagner le tout, deux vins (dont un que j’ai bu avec le dessert, ben oui). Un Château Lamothe de Haux Cadillac Côtes de Bordeaux 2010 (21,40$) et un Château Tertre de Belves Castillon Côtes de Bordeaux (disponible en SAQ également). Rien à redire, tout est parfait.

oie et parmentier

Un retour en enfance au dessert

Ce bon dîner s’est terminé en beauté grâce au plus que joli dessert. Un oeuf de lait servi avec confiture de framboises, petit crumble aux épices, glace vanille et superbe anneau de sucre. Bon et beau, quoi demander de mieux.

oeuf au lait et confiture laurie raphaël

Ce que je retiens de l’expérience?

  • Un repas extraordinaire, évidemment
  • Des viticulteurs (tsé, des propriétaires de Château etc. la!) qui viennent nous jaser, en nous interpellant « ah les blogueurs, ça blogue là? », vêtus d’un veston et d’un jeans, très friendly malgré leur profession/standing. Je le répète au risque de paraître cliché : pas snob du tout.
  • Des vins de Côtes de Bordeaux excellents et vendus, ma foi, sous la barre des 25$!

Bref, je vous invite à profiter du week-end de Bordeaux fête le vin 2013 pour aller rencontrer les gens de la Côtes de Bordeaux et d’encourager leurs produits. Vous ne pourrez qu’en être satisfaits.

#BFVQ2013, du 29 août au 1er septembre 2013 à l’Espace 400e du Port de Québec. Et je vous laisse sur un souvenir de l’an passé!! ; )

Souvenir de #BFVQ2012!

Souvenir de #BFVQ2012!

Merci à l’Unions des Côtes de Bordeaux pour ce bel événement au Laurie Raphaël et pour la grande générosité des viticulteurs et à LLP Experts en vin pour l’invitation.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Blogue et dégustation au Laurie Raphaël

Tout récemment, le Laurie Raphaël a convié les blogueurs bouffe de Québec à un 5 à 7 de lancement de son nouveau blogue, Sous le passe du Laurie Raphaël. Vous l’avez consulté? Qu’attendez-vous!

Venant compléter la foule d’infos sur le site du Laurie, le blogue nous plonge dans l’envers du décor, dans l’univers des patrons. On a l’impression de faire partie de la brigade. On mise sur la proximité, par les séances de bavardage occasionnelles. On lit plus que de simples nouvelles; on a accès au journal intime des deux restos.

De plus, comme le résume bien Sylvie Isabelle, c’est une excellente façon de rejoindre une nouvelle clientèle. Comme le resto a récemment célébré ses 20 ans d’existence, que Daniel Vézina et Suzanne Gagnon préparent leur progéniture Laurie et Raphaël à prendre tranquillement la relève, on se doit de penser aux futurs clients.

apéro Laurie Raphaël

Mangeons!

Je dois avouer : je n’ai jamais soupé au Laurie Raphaël. J’y ai dîné, mais ça fait bien une dizaine d’années. Il existe une perception que manger au Laurie, c’est pour une grande occasion. J’ai entendu des gens aller y fêter un anniversaire de couple, Pâques ou la St-Valentin.

C’est cette perception que Suzanne Gagnon, associée et complice de Daniel Vézina dans la vie, souhaite enrayer : l’idée qu’on doit attendre une grande occasion pour visiter l’établissement. Comment? En proposant entre autres des nouveaux menus.

Raphaël Vézina

Menu Vision

Raphaël Vézina travaille fort à finaliser son premier menu Vision, qu’il déclinera en 5 et 10 services. Chanceux que nous sommes, nous avons pu goûter à certaines de ses inspirations du moment. Beau, délectable et audacieux. Constatez par vous-même.

huîtres Cosmo

Tout à débuté par les huîtres Cosmopolitain à la Berce laineuse, avec espuma de canneberges et shooter à la canneberge.

foie gras caramélisé + barbapapa érable

S’est ensuite succédés deux bouchées à base de foie gras, dont la première fût mon coup de coeur : un morceau de foie gras caramélisé avec réduction de cidre de glace, enrobé de barbapapa à l’érable. La chanceuse que je suis a même pu se resservir.

foie gras Sauternes

Puis, une sorte de sandwich au foie gras aux arômes de Sauternes a suivi. Rien à déclarer : c’est bon!

gravlax de cerf

Ensuite, on a goûté au gravlax de cerf, autre bouchée excellente, mais rapidement éclipsée par…

cappuccino d'oursin

Une finale salée grâce au superbe cappuccino d’oursin à la citronnelle et à la cannelle, accompagné d’une cuiller de caviar. La combinaison était incroyable. On voit que Raphaël est particulièrement fier de celui-là.

glace avocat, vanille, chocolat blanc

Pour conclure, on ne pouvait espérer mieux : un genre d’ice pop à l’avocat et vanille, enrobée de chocolat blanc, servi avec un thé vert. Cette bouchée dessert était rien de moins qu’extraordinaire. Je sais, je m’emporte. Mais j’ai vraiment raison. On était tous conquis.

Coin boutique

Notre événement s’est déroulé du côté de l’atelier, adjacent au resto. On peut y suivre différentes démos de chef. On oublie pas non plus le coin boutique du resto, où l’on peut se procurer livres, couteaux, tabliers, caramel, pots d’épices, etc. On nous a gâté avec un pot de sel à griller et un de caramel Butterscotch et pacanes. Lucky me!

cadeau du Laurie Raphaël

Blogue Sous le passe du Laurie Raphaël, en ligne dès maintenant.

Merci au Laurie Raphaël pour l’invitation!

1 commentaire

Classé dans Accueil, Sorties