Archives de Tag: Homard

Lobster roll à la mayo épicée maison

La saison du homard bat son plein. En avez-vous profité jusqu’à maintenant? Après avoir savouré le crabe, il est maintenant temps de savourer ce crustacé sous toutes ses formes.

Chaque printemps, j’ai l’opportunité de cuisiner le homard gaspésien. Vous savez comment reconnaitre ces derniers? Grâce à leur petit médaillon bleu accroché à leur pince.

La pêche aux homards dans la péninsule gaspésienne au Québec, le long du littoral du golfe du Saint-Laurent, est certifiée durable. On s’assure de respecter des critères précis pour préserver la pérennité de l’espèce et minimiser l’impact sur l’environnement.

Et saviez-vous que depuis 2012, la traçabilité de vos homards est assurée, grâce au numéro inscrit sur le médaillon. Rendez-vous au monhomard.ca et vous y trouverez le nom de celui qui a pêché votre homard, et même parfois une vidéo pour le voir en action! Une belle façon de se rappeler du côté artisanal de ce métier.

Passons à table!


Le week-end dernier, j’ai savouré du homard gaspésien d’abord sous sa forme la plus simple, bouilli dans une eau bien salée, accompagné d’un peu de beurre à l’ail, avec une salade verte et un bon verre de Sauvignon blanc Attitude de Pascal Jolivet.

Puis, je n’ai pas résisté à l’appel du lobster roll. Ils sont mille fois meilleurs fait maison, parce qu’on contrôle la quantité d’homards qu’on y met! Et croyez-moi, je suis généreuse.


Ingrédients (pour 2 lobster rolls)

  • 2 pains style hot-dog
  • 2 homards cuits et décortiqués
  • 1 branche de céleri
  • 2 oignons verts
  • Mayonnaise maison épicée (au goût)
    • 1 jaune d’œuf (on conserve le blanc pour le déjeuner du lendemain!)
    • 1 cuil. à soupe de moutarde de Dijon
    • 1 cuil. à soupe de jus de citron
    • 2 gousses d’ail
    • Huile de canola
    • Sriracha (au goût)
    • Sel/poivre au moulin

Étapes

Pour la mayonnaise, mettre tous les ingrédients dans un bol, à l’exception de l’huile et la sriracha. Fouetter les ingrédients et incorporer graduellement l’huile de canola, en mince filet. Il vous est également possible de la faire au pied mélangeur, selon les mêmes instructions. (La quantité d’huile peut varier, selon la quantité de mayonnaise que vous souhaitez faire.) Une fois votre mayo montée, y ajouter la quantité souhaitée de sriracha. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin.

Griller les pains. Les beurrer de mayonnaise. Ajouter la quantité souhaitée de homard, en prenant soin de laisser des gros morceaux de pince bien en vue! SAVOURER!

Garder toujours vos carcasses de homard au congélateur

Il vous sera possible de faire un excellent bouillon, en faisant simplement revenir carottes, céleris, oignons, ail, carcasse de homards, feuille de laurier, sel, poivre et d’y ajouter une dizaine de tasses d’eau. Ce sera excellent pour concocter un risotto ou faire cuire des pâtes!

Pour d’autres recettes mettant en vedette le homard, c’est par ici et !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Du homard gaspésien dans sa plus simple expression

La saison du homard bat son plein! ll faut en profiter au maximum, car elle ne dure qu’environ 2 mois. Et il vous faut exiger le homard gaspésien, celui avec l’étiquette bleue. On se doit d’encourager au maximum cet aliment du Québec, si l’on veut garder cette richesse chez-nous et éviter que trop de bêtes ne soient vendues en exportation.

homard gaspésien 2015

Grâce au numéro sur l’étiquette, vous pouvez même voir qui est le pêcheur grâce à qui la bête se retrouve sur votre table! Et si le coeur vous en dit, vous pourrez même lui écrire un courriel pour exprimer votre satisfaction! Pour en savoir plus, consultez mon article de l’an passé.

Si je l’ai beaucoup cuisiné l’an passé (en pâtes ail et vin blanc, sandwich, bisque et risotto), j’ai plutôt envie de le déguster dans sa plus simple expression cette année. Je l’ai donc servi en canapé, avec craquelins, guamacole et concombres. Mixé avec de la ciboulette ou des oignons verts, et un peu de mayo, il devient une entrée parfaite et fraîche à déguster en bonne compagnie.

Homard gaspésien en canapé

Pour des dîners weekend ou pour un lunch rapide, il vous suffit de prendre la mixture similaire (j’ai substitué les oignons verts par du persil italien!), l’assaisonner avec du sel citronné La Pincée, la combiner avec roquette et concombre, et la servir dans un pain à sandwich ou à hot-dogs. Promis que vous ferez des jaloux à la cafétéria du bureau!

Guédille homard gaspésien

Finalement, s’il y a une chose que je veux que vous reteniez, c’est de ne jamais jamais jeter les carcasses de homards. Jamais! Combiné à des pelures d’oignons et du thym, les carcasses vous donneront un superbe bouillon, que vous pourrez utiliser pour un risotto, des pâtes ou une soupe. Cette fois, j’ai fait revenir les bouts d’oignons et le thym dans un peu d’huile. J’ai ajouté la carcasse de homard et pas mal de sel, et j’ai déglacé avec un peu de bière blonde. J’ai ajouté 8 tasses d’eau et laissée mijoter pendant une bonne heure, au minimum. Résultat : 1,75 litre de bouillon beau, bon, pas cher.

Pour plus d’idées pour cuisiner le homard, consultez mon article de l’an passé où j’ai préparé 4 plats avec seulement 2 homards. Finalement, dans la section Vins, vous trouverez  3 suggestions de vin pour accompagner les repas où le homard est en vedette. Bonne dégustation!

1 commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Régalez-vous, le homard de la Gaspésie est parmi nous!

Saviez-vous que la pêche aux homards gaspésiens ne dure qu’environ 68 jours? Comme les premiers de cette région sont arrivés le week-end passé, le chrono est débuté : il faut en profiter dès maintenant! D’autant plus que vous pouvez même voir quel pêcheur a sorti du Golfe du Saint-Laurent la petite bête que vous dégustez!

Homard Gaspésie

Plusieurs points distinguent le homard de la Gaspésie. Comme on souhaite préserver l’espèce, on prend les mesures pour y arriver. Dans cette région, c’est uniquement 160 pêcheurs propriétaires, aidés par environ le double d’aides-pêcheurs, qui capturent le homard. Ceux-ci doivent tenir un journal de bord électronique pour déclarer quotidiennement leurs prises ou tout autre incident ou prise accidentelle.

Comme il n’est pêché que dans une certaine période et qu’on est soucieux de sa qualité, vous êtes assuré que votre homard soit bon, grâce à sa chair blanche, savoureuse, tendre et ferme à la fois.

Retracer votre pêcheur plus facilement!

Comment savoir si votre homard est gaspésien? Par son médaillon! Si la traçabilité existait déjà, elle est maintenant simplifié. Le médaillon en plastique alimentaire résiste maintenant au transport et à la cuisson. Sur celui-ci, vous trouverez un code. Rendez-vous ensuite sur le www.MonHomard.ca. En entrant votre code, vous saurez le nom de votre pêcheur et pourrez même le voir en action grâce à la vidéo. Si le coeur vous en dit, vous pouvez même lui écrire!

Dégustons!

Vendredi dernier, j’ai donc pu savourer mes premiers (et non les derniers!) homards gaspésiens de la saison. Ils avaient été pêchés par Anthony Rehel d’Anse à Brillant.

Homard Gaspésie 4

Vous pouvez les déguster dans leur plus simple expression, accompagnés de beurre à l’ail, de riz et de salade. C’est ainsi que je les préfère. Pour bien les cuire, faire chauffer de l’eau bouillante dans laquelle vous ajoutez beaucoup de sel de mer. Compter 15 à 18 minutes par livre. Immerger les ensuite dans de l’eau glacée et salée pendant quelques minutes afin qu’ils cessent de cuire.

Et s’il vous en reste (chanceux!), utilisez-le dans des pâtes au homard, ail et vin blanc ou dans un risotto.

risotto homard

Quels vins boire pour accompagner le homard? Mon cher sommelier Jean-François Pelletier vous en propose 3, soit un blanc vénitien, un riesling alsacien et un muscadet de la Loire. Toujours sous la barre des 25 $, évidemment.

Merci à Homard Gaspésien et Marie Morneau pour l’information et les deux délicieux homards qui ont enjolivé le vendredi soir dernier d’une amie et moi.

3 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes

Entre terre et mer au Café du monde

Impossible de cacher mon amour pour le resto Jaja la pizz. Même mes enfants s’y sentent comme chez-soi. On peut aussi me voir régulièrement au comptoir bar du Paris Grill, tartare et verre de blanc à la main. Alors quand on m’a invité à goûter le menu Terre et mer du chic Café du monde, aussi du groupe Restos Plaisirs, je n’ai pas hésité un instant.

café du monde

Mon dernier passage au Café du monde datait d’il y a deux ans déjà. Depuis, la brasserie parisienne a subi une véritable cure de rajeunissement. Une cuisine agrandie, une grande véranda qui a remplacé une partie de la terrasse, d’où la vue sur le fleuve est magnifique. Celle-ci permet d’accueillir plus de clients, 365 jours par année, beau temps mauvais temps. Fidèle aux autres Restos Plaisirs, le branding est travaillé et raffiné. Le gris, le noir et le turquoise sont à l’honneur.

déco café du monde

Rosé du Beaujolais et huîtres

L’établissement s’étant vu décerner le titre de Bistrots Beaujolais, le 1er au Canada, on nous fait débuter la soirée avec un verre de rosé de cette région, un Laurent Gauthier, 100 % Gamay. Savoureux, il tombe pile dans mes cordes.

Rosé Beaujolais Gamay Café du monde

Quelques plateaux d’huîtres encore vivantes nous sont servis. Trois variétés les composent, dont les French kiss, mes préférées.

huîtres café du monde

Puis Jean-Nicolas, notre dévoué serveur, nous propose l’huître servi sur shooter de Clamato. Tout simplement bon! Côté présentation, fallait y penser : l’effet est très réussi!

shooter clamato et huître café du monde

À table pour le terre et mer

C’est à une table ensoleillée (oui oui ensoleillée!) qu’on nous installe afin de déguster le menu Terre et mer, disponible jusqu’au 16 juin prochain.

menu café du monde

Composé de 3 entrées et 8 plats principaux, le menu met le homard à l’honneur. D’autres plats proposent plutôt pétoncles ou chorizo. Le choix s’annonce difficile, impossible de trancher! Poutine au homard avec Tomme des demoiselles et bisque de homard? Duo canard et pétoncles? Homard Thermidor? Paëlla? Damn, la vie est difficile!

menu terre mer café du monde

Mon côté amateure-de-viande-qui-s’en-fait-peu-et-grande-lover-de-homard me fait finalement céder pour le traditionnel Surf & Turf. Mais pour débuter en beauté, la bisque de homard donne le ton. Onctueuse, parfaitement assaisonnée et couvrant quelques morceaux de homard, elle est bourrée de saveurs. J’en aurais pris une chaudière. Sans farce.

Bisque homard

Pour le plat principal, rien à redire : servi avec une généreuse portion de beurre à l’ail, mon demi-homard est excellent. Mon filet mignon sauce moutarde est tendre et la cuisson est parfaite. Le riz, bien que très traditionnel, accompagne très bien le tout.

surf and turf

Bien que je sois couverte de jus du homard gracieuseté de ma voisine de table (merci Véro!), le vin est bon, la bouffe est délicieuse, je suis bien entourée. La soirée est bonne! En voici la preuve : une gang de foodies en bavette et heureux de l’être!

foodies en bavette

Finir en sucré

Pour dessert, j’ai opté pour une très bonne tarte aux pommes et sucre… Mais le plat qui a volé la vedette est sans aucun doute la crème glacée frite en pâte phylo. À voir comment Sylvie et Jeff ont gratté leur bol à la cuiller, j’en conclus que c’était délirant!

Question service : impeccable (on reconnait la constance du groupe!). On a pu compter sur Jean-Nicolas (très divertissant!) et Jean-François, qui nous a proposé quelques bons vins pour accompagner ces plats de fruits de mer et de viande.

Côte de Py

Bref, le Café du monde, c’est le genre d’endroit qu’en tant que habitant de la ville de Québec, on oublie trop souvent de fréquenter, parce que situé dans un coin un peu touristique. Ce n’est pas donné, il va s’en dire. Mais on est assuré de bien y manger car la qualité et la fraîcheur des produits sont au rendez-vous. Selon certains blogueurs, paraît qu’il faut absolument goûter au boudin! J’y retournerai donc prochainement!

Pour savourer le menu Terre et mer, il faut faire vite car ça se termine le 16 juin!

Je remercie l’équipe du Café du monde et du groupe Restos Plaisirs, dont Martine Plante et Pierre Moreau, pour la belle invitation. Merci à Sylvie et Alexandra de Tac Tic Marketing, comme d’habitude!

1 commentaire

Classé dans Sorties

Homard, homard, homard!

Ça fait bien 4 ou 5 week-ends que je mange du homard. C’est la saison et le temps d’en profiter : il est bon et abordable.

bon homard

J’avoue que je l’achète souvent cuit, question de me casser la tête au minimum. Mes façons de l’apprêter? Les voici :

Risotto homard, mascarpone et petits pois 

À quelques ingrédients près, j’utilise la recette de Ricardo. J’ajoute un bon 1/3 tasse de parmesan à la toute fin. Sur la photo, j’avais aussi cuisiné un pavé de saumon recouvert de pesto aux tomates séchées et oignons rouges. Malade.

risotto homard

Salade tout-ce-qu’il-y-a-de-plus-simple

Pourquoi se compliquer la vie? Un peu de roquette ou de mesclun, des concombres, de l’oignon vert, des câpres, du citron, de l’huile d’olive et du homard. Un peu de poivre rose et de fleur de sel et on obtient une super salade nourrissante. Une belle façon de passer ses restes de party d’homard bien arrosé. Je dis ça de même là.

salade homard

Spag rapido au homard

Alors que je pensais manger un homard avec petite salade on-the-side, j’ai décidé d’utiliser un reste de spag pour concocter un super plat. Aussi simple qu’il est, je me suis dit que ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit de recette… et que c’était un excellent timing pour le faire! Alors la voici!

spag homard

Spaghetti homard, ail et vin blanc

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes