Archives de Tag: Homard gaspésien

Lobster roll à la mayo épicée maison

La saison du homard bat son plein. En avez-vous profité jusqu’à maintenant? Après avoir savouré le crabe, il est maintenant temps de savourer ce crustacé sous toutes ses formes.

Chaque printemps, j’ai l’opportunité de cuisiner le homard gaspésien. Vous savez comment reconnaitre ces derniers? Grâce à leur petit médaillon bleu accroché à leur pince.

La pêche aux homards dans la péninsule gaspésienne au Québec, le long du littoral du golfe du Saint-Laurent, est certifiée durable. On s’assure de respecter des critères précis pour préserver la pérennité de l’espèce et minimiser l’impact sur l’environnement.

Et saviez-vous que depuis 2012, la traçabilité de vos homards est assurée, grâce au numéro inscrit sur le médaillon. Rendez-vous au monhomard.ca et vous y trouverez le nom de celui qui a pêché votre homard, et même parfois une vidéo pour le voir en action! Une belle façon de se rappeler du côté artisanal de ce métier.

Passons à table!


Le week-end dernier, j’ai savouré du homard gaspésien d’abord sous sa forme la plus simple, bouilli dans une eau bien salée, accompagné d’un peu de beurre à l’ail, avec une salade verte et un bon verre de Sauvignon blanc Attitude de Pascal Jolivet.

Puis, je n’ai pas résisté à l’appel du lobster roll. Ils sont mille fois meilleurs fait maison, parce qu’on contrôle la quantité d’homards qu’on y met! Et croyez-moi, je suis généreuse.


Ingrédients (pour 2 lobster rolls)

  • 2 pains style hot-dog
  • 2 homards cuits et décortiqués
  • 1 branche de céleri
  • 2 oignons verts
  • Mayonnaise maison épicée (au goût)
    • 1 jaune d’œuf (on conserve le blanc pour le déjeuner du lendemain!)
    • 1 cuil. à soupe de moutarde de Dijon
    • 1 cuil. à soupe de jus de citron
    • 2 gousses d’ail
    • Huile de canola
    • Sriracha (au goût)
    • Sel/poivre au moulin

Étapes

Pour la mayonnaise, mettre tous les ingrédients dans un bol, à l’exception de l’huile et la sriracha. Fouetter les ingrédients et incorporer graduellement l’huile de canola, en mince filet. Il vous est également possible de la faire au pied mélangeur, selon les mêmes instructions. (La quantité d’huile peut varier, selon la quantité de mayonnaise que vous souhaitez faire.) Une fois votre mayo montée, y ajouter la quantité souhaitée de sriracha. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin.

Griller les pains. Les beurrer de mayonnaise. Ajouter la quantité souhaitée de homard, en prenant soin de laisser des gros morceaux de pince bien en vue! SAVOURER!

Garder toujours vos carcasses de homard au congélateur

Il vous sera possible de faire un excellent bouillon, en faisant simplement revenir carottes, céleris, oignons, ail, carcasse de homards, feuille de laurier, sel, poivre et d’y ajouter une dizaine de tasses d’eau. Ce sera excellent pour concocter un risotto ou faire cuire des pâtes!

Pour d’autres recettes mettant en vedette le homard, c’est par ici et !

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

C’est le temps du homard gaspésien

Profitez-vous de la saison du homard? C’est maintenant que ça se passe! Pour ma part, je privilégie toujours le homard du Québec, soit celui de la Gaspésie. Issus d’une pêche certifiée durable, ces homards viennent de la péninsule gaspésienne, le long du littoral du golfe du Saint-Laurent. Sa belle chair blanche et son goût salé lui confèrent un petit quelque chose de « revenez-y »!

J’aime évidemment le manger comme cela, avec une salade d’accompagnement. Mais j’ai aussi plein de façons de le cuisiner. Consulter ces articles (ici et ) pour découvrir quelques recettes déjà parues sur le blogue qui peuvent vous inspirer!

risotto homard

 

2 Commentaires

Classé dans Recettes

Du homard gaspésien dans sa plus simple expression

La saison du homard bat son plein! ll faut en profiter au maximum, car elle ne dure qu’environ 2 mois. Et il vous faut exiger le homard gaspésien, celui avec l’étiquette bleue. On se doit d’encourager au maximum cet aliment du Québec, si l’on veut garder cette richesse chez-nous et éviter que trop de bêtes ne soient vendues en exportation.

homard gaspésien 2015

Grâce au numéro sur l’étiquette, vous pouvez même voir qui est le pêcheur grâce à qui la bête se retrouve sur votre table! Et si le coeur vous en dit, vous pourrez même lui écrire un courriel pour exprimer votre satisfaction! Pour en savoir plus, consultez mon article de l’an passé.

Si je l’ai beaucoup cuisiné l’an passé (en pâtes ail et vin blanc, sandwich, bisque et risotto), j’ai plutôt envie de le déguster dans sa plus simple expression cette année. Je l’ai donc servi en canapé, avec craquelins, guamacole et concombres. Mixé avec de la ciboulette ou des oignons verts, et un peu de mayo, il devient une entrée parfaite et fraîche à déguster en bonne compagnie.

Homard gaspésien en canapé

Pour des dîners weekend ou pour un lunch rapide, il vous suffit de prendre la mixture similaire (j’ai substitué les oignons verts par du persil italien!), l’assaisonner avec du sel citronné La Pincée, la combiner avec roquette et concombre, et la servir dans un pain à sandwich ou à hot-dogs. Promis que vous ferez des jaloux à la cafétéria du bureau!

Guédille homard gaspésien

Finalement, s’il y a une chose que je veux que vous reteniez, c’est de ne jamais jamais jeter les carcasses de homards. Jamais! Combiné à des pelures d’oignons et du thym, les carcasses vous donneront un superbe bouillon, que vous pourrez utiliser pour un risotto, des pâtes ou une soupe. Cette fois, j’ai fait revenir les bouts d’oignons et le thym dans un peu d’huile. J’ai ajouté la carcasse de homard et pas mal de sel, et j’ai déglacé avec un peu de bière blonde. J’ai ajouté 8 tasses d’eau et laissée mijoter pendant une bonne heure, au minimum. Résultat : 1,75 litre de bouillon beau, bon, pas cher.

Pour plus d’idées pour cuisiner le homard, consultez mon article de l’an passé où j’ai préparé 4 plats avec seulement 2 homards. Finalement, dans la section Vins, vous trouverez  3 suggestions de vin pour accompagner les repas où le homard est en vedette. Bonne dégustation!

1 commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Deux homards, quatre repas… le bonheur quoi!

Je trippe sur le homard. C’est même assez évident : mon précédent billet traite du même sujet, chose exceptionnelle. C’est justement le temps de l’année où il faut en profiter, spécialement celui de la Gaspésie.

Le week-end dernier, j’ai acheté 2 homards. J’en ai fait 4 repas. Oui quatre! On peut dire que j’ai su comment rentabiliser mes petites bêtes enh!

Repas 1 : linguine homard, asperges et bacon

Une fois les homards décortiqués, j’ai d’abord pris soin de garder la carapace, même les plus petits morceaux. Ils sont indispensables pour la confection d’une super bisque.

Linguine homard, asperges et bacon

J’ai combiné une partie de la chair avec linguine, bacon, fromage à la crème, vin blanc, asperges vapeur, épinards, basilic, parmesan, fleur de sel et poivre rose. Quoi de mieux que du bacon pour faire apprivoiser le homard aux petits.

J’ai utilisé la chair d’environ un homard pour 3 personnes.

Repas 2 : homard en sandwich

Savouré dans sa plus simple expression, soit en sandwich, le homard prend tout son goût (il me semble).  Pour notre 2e repas, je l’ai combiné avec une mayonnaise garnie de bacon, ciboulette et petits cubes de céleri. Dans un petit pain, j’ai ajouté roquette et rondelles de concombres, après avoir salé/poivré. On obtient un repas simple mais riche en saveurs et en textures.

Repas 3 : bisque de homard

Vous aimez la bisque? Vous en avez déjà fait? Moi non. J’avoue que si j’adore cuisiner des bouillons, je n’avais jamais gardé les carapaces d’homards pour les transformer. Shame on me! On peut faire des merveilles avec ça, combiné à quelques bouts de légumes (vous trouverez la recette tout au bas du billet). Donc plus jamais je ne jetterai mes carcasses de homard… Et vous non plus!

Bisque de homard

Repas 4 : le meilleur risotto au monde!

Je n’avais plus de homard depuis belle lurette, mais il me restait environ 2 tasses de bisque. Éclair de génie et envie de manger du risotto ont fait que je me suis préparée, en improvisant à 100 %, un des meilleurs repas de ma vie! En suivant le principe de base de réalisation d’un risotto (voir billet déjà publié), j’ai combiné ma bisque et du bouillon de légumes à mon riz arborio, ajouté du vin blanc, de l’ail, de l’échalote grise, des épinards, le zeste d’un citron, un petit reste de fromage Migneron et de parmesan… Et c’était le bonheur. J’aurais pu y ajouter asperges ou petits pois verts congelés. Mais gardé simple ainsi, c’était parfait.

risotto à la bisque de homard

Dans toutes ces recettes, mes quantités sont assez approximatives, je sais. Parfois, je cuisine en vue d’un billet – je calcule tout! Dans ce cas-ci, je cuisinais par inspiration, avec les ingrédients que j’avais à porter de la main. En voyant de le résultat et l’engouement que ma photo de risotto a provoqué sur Facebook et Instagram, je devais en faire un billet! Faites vous confiance!

Bisque de homard

Ingrédients

  • La carcasse de 2 homards, concassée
  • 2-3 gousses d’ail
  • 1 petit oignon haché
  • 3 branches de céleri hachées
  • 1 cuil à thé de thym séché
  • 1 à 2 cuil. de pâte de tomates
  • 1 cuil. à soupe de gin
  • 1/2 tasse de vin blanc
  • 3 tasses de fumet de poisson, de bouillon de légumes ou d’eau
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Étapes

  • Faire revenir à feu moyen l’oignon et l’ail quelques minutes. Ajouter le céleri et laisser chauffer une minute.
  • Augmenter un peu le feu et ajouter les carcasses d’homard. Faire revenir en ajoutant la pâte de tomates et le thym.
  • Ajouter le gin et laisser réduire totalement. Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire de moitié.
  • Ajouter le bouillon et laisser mijoter à feux doux un minimum de 30 minutes. Assaisonner.
  • Passer au tamis le bouillon, pour ne récupérer que le liquide.
  • Vous pouvez à ce moment ajouter de la crème. Pour ma part, j’ai choisi de ne pas en mettre, afin de pouvoir conserver le bouillon quelques jours et cuisiner un risotto.

3 Commentaires

Classé dans Accueil

Régalez-vous, le homard de la Gaspésie est parmi nous!

Saviez-vous que la pêche aux homards gaspésiens ne dure qu’environ 68 jours? Comme les premiers de cette région sont arrivés le week-end passé, le chrono est débuté : il faut en profiter dès maintenant! D’autant plus que vous pouvez même voir quel pêcheur a sorti du Golfe du Saint-Laurent la petite bête que vous dégustez!

Homard Gaspésie

Plusieurs points distinguent le homard de la Gaspésie. Comme on souhaite préserver l’espèce, on prend les mesures pour y arriver. Dans cette région, c’est uniquement 160 pêcheurs propriétaires, aidés par environ le double d’aides-pêcheurs, qui capturent le homard. Ceux-ci doivent tenir un journal de bord électronique pour déclarer quotidiennement leurs prises ou tout autre incident ou prise accidentelle.

Comme il n’est pêché que dans une certaine période et qu’on est soucieux de sa qualité, vous êtes assuré que votre homard soit bon, grâce à sa chair blanche, savoureuse, tendre et ferme à la fois.

Retracer votre pêcheur plus facilement!

Comment savoir si votre homard est gaspésien? Par son médaillon! Si la traçabilité existait déjà, elle est maintenant simplifié. Le médaillon en plastique alimentaire résiste maintenant au transport et à la cuisson. Sur celui-ci, vous trouverez un code. Rendez-vous ensuite sur le www.MonHomard.ca. En entrant votre code, vous saurez le nom de votre pêcheur et pourrez même le voir en action grâce à la vidéo. Si le coeur vous en dit, vous pouvez même lui écrire!

Dégustons!

Vendredi dernier, j’ai donc pu savourer mes premiers (et non les derniers!) homards gaspésiens de la saison. Ils avaient été pêchés par Anthony Rehel d’Anse à Brillant.

Homard Gaspésie 4

Vous pouvez les déguster dans leur plus simple expression, accompagnés de beurre à l’ail, de riz et de salade. C’est ainsi que je les préfère. Pour bien les cuire, faire chauffer de l’eau bouillante dans laquelle vous ajoutez beaucoup de sel de mer. Compter 15 à 18 minutes par livre. Immerger les ensuite dans de l’eau glacée et salée pendant quelques minutes afin qu’ils cessent de cuire.

Et s’il vous en reste (chanceux!), utilisez-le dans des pâtes au homard, ail et vin blanc ou dans un risotto.

risotto homard

Quels vins boire pour accompagner le homard? Mon cher sommelier Jean-François Pelletier vous en propose 3, soit un blanc vénitien, un riesling alsacien et un muscadet de la Loire. Toujours sous la barre des 25 $, évidemment.

Merci à Homard Gaspésien et Marie Morneau pour l’information et les deux délicieux homards qui ont enjolivé le vendredi soir dernier d’une amie et moi.

3 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes