Archives de Tag: Dessert décadent

Défi choco-fromage, ou comment obtenir un rush de sucre protéiné

Quand la Fromagerie Bergeron m’a approché pour me proposer un défi choco-fromage, j’ai instinctivement dit oui, sans trop penser, comme si on m’avait dit : « t’es pas game ». Emballée par cette mise à l’épreuve, qui survenait quelques jours avant Pâques, je me suis ensuite mise à réfléchir. Qu’allais-je pouvoir faire avec du chocolat et du gouda? Parce qu’à la Fromagerie Bergeron, on fabrique des Goudas!

Demandez-moi de vous concocter quelque chose de sucré avec du fromage à la crème, pas de problème. Avec du chèvre? Ça va aussi. Mais avec un fromage à pâte semi-ferme comme le gouda… Disons que les points d’interrogation étaient multiples.

En brainstormant avec qui voulait bien m’entendre, l’idée d’un pouding chômeur gratiné a fait son chemin. Mais il aurait évidemment fallu appeler cela autrement, car il fallait y mettre du chocolat. Puis l’idée de faire un fondant, au centre duquel coulerait un morceau de gouda m’est restée longtemps en tête. N’en ayant jamais fait (et non!), je me suis retournée vers un des desserts les plus connus et aimés : le brownies. Je l’imaginais cochon, riche, fondant… et calorique, il va s’en dire.

Goudas Bergeron

Choix du fromage

Quand j’ai reçu mon paquet cadeau (moi qui ouvre la boîte, excitée comme un enfant de maternelle), j’étais contente de découvrir un produit que j’aime beaucoup et l’autre que je connais moins. D’abord, le Bergeron Classique, le premier de la lignée des fromages Bergeron, inspiré de la méthode traditionnelle des goudas d’Hollande. Il est doux et a réellement un petit goût de noisettes.

Puis, le Patte blanche, l’un des rares fromages de lait de chèvre à pâte ferme. J’aime ce fromage grâce à sa texture originale et à son goût légèrement sucré.

Test de goût choco-fromage

En faisant des tests de goût, j’ai essayé de trouver la meilleure combinaison fromage-chocolat. Comme je m’étais procuré du bon Lactée caramel de Cacao Barry, je tenais à l’utiliser. Mais pour faire le brownies, il fallait prendre du chocolat noir. Et après test, c’est vers le Bergeron Classique que je me suis dirigée. (Soyez sans crainte, j’ai terminé le Patte blanche en salade et en plateau avec Grande fille).

Pour le service, je l’ai combiné avec de la crème glacée vanille, une ganache choco-caramel et quelques pistaches caramélisées au sirop d’érable et fleur de sel. J’y ai aussi ajouté du gouda râpé. Dé-ca-dent.

Pour connaître la recette de ce dessert riche en sucre, en protéines, en matières grasses et en bonheur, simplement qu’à cliquer ici : Brownies choco-gouda Bergeron.

Brownies choco-fromage

Merci à la Fromagerie Bergeron pour les beaux produits et le défi de taille!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Recettes

Quand dessert décadent prend tout son sens

Je prépare souvent des desserts… et ils sont rarement allégés! Après mon fameux tiramisu blanc d’inspiration ricardienne, ma deuxième plus grande réalisation en terme de dessert riche et décadent est sans aucun doute le pot de Brownies au choco blanc + crème choco blanc + caramel fleur de sel.

À chacune de mes visites au Paris Grill, je commande systématiquement ce dessert. Aux dires du personnel, c’est l’une des verrines les plus aimées des clients. Leur version est composée de caramel fleur de sel, de brownies au chocolat blanc et d’une crème onctueuse à base de chocolat blanc. Et c’est cette partie du dessert qui me causait problème. Je n’arrivais pas à identifier ce qui pouvait composer cette onctueuse mixture.

La version Paris Grill à gauche, ma version à droite.

C’est en préparation d’un souper d’amies et en feuilletant le livre de Patrice Demers, La carte des desserts, que j’ai découvert la préparation qu’il me fallait! Patrice nous présente l’une de ses bases à desserts favorites, soit la crème yogourt chocolat blanc. Trois ingrédients la composent : chocolat blanc, crème 35 % et yogourt 10 %. Patrice utilise du yogourt nature. Quant à moi, je n’avais que du vanille à la maison, ce que j’ai pris. In-cro-ya-ble, autant à la texture qu’au goût.

Pour ce qui est des brownies, j’ai aussi trouvé sur le Web. À la recette originale, j’ai ajouté des noix de macadam. Ça ajoute un petit croquant mais c’est facultatif.

Quant au caramel fleur de sel, je l’ai acheté du commerce – le mien vient de la pâtisserie Lilou de La Malbaie.

Finalement, j’ai voulu donné une twist de sucre naturel au dessert, en y ajoutant du beurre de pommes maison. Facile à réaliser, ce beurre de pommes vient « alléger » le dessert (les guillemets sont importants)… et surtout, nous donner bonne conscience!

C’est beau, c’est bon. Quoi demander de plus? Je vous prédis que ce dessert ne laissera pas vos invités indifférent! On clique ici pour savoir comment le faire!

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Recettes