Archives de Tag: Daniel Vézina

Retour en force de la #CabaneLR

L’érable et le temps des sucres sont des signes que le printemps arrive, tranquillement, pas assez vite. Au Laurie Raphaël de Québec, ces termes signifient le retour de la #CabaneLR, une cabane à sucre ultra originale, dont j’espérais secrètement une deuxième édition. Le concept réfléchi en famille, tant par les chefs Raphaël et Daniel que par Laurie et Suzanne, m’avait conquise l’an passé. Et quant à moi, l’édition 2015 surpasse la précédente. C’est donc d’entrée de jeu que je vous conseille d’en profiter, les week-ends d’ici le 12 avril.

Cabane Laurie Raphaël

Avant d’entamer le copieux repas, on nous propose deux choix d’apéro : un verre de Cava brut dans lequel on fait dissoudre de la barbapapa à l’érable ou une bière d’épinette whisky et érable faite maison. Si j’opte pour les bulles, mes collègues blogueurs me confirment que la deuxième option est un must!

Le premier service est composé de trois bouchées : du saumon fumé laqué à froid au sirop d’érable (délicat, délicieux), de la pieuvre BBQ (épicé, belle texture pour ceux qui sont réticents à la pieuvre!) et une cuiller de mousse au saumon fumé surmontée d’un oeuf de caille au vinaigre d’érable (étonnant, beaucoup de saveurs, ma bouchée préférée de ce service).

Premier service CabaneLR

Pas évidentes à photographier ces bouchées! Voyez par vous-mêmes les prouesses de mes collègues blogueurs!

Avertissement : ce qui suit peut vous faire saliver et vous donner envie de réserver sur le champ pour la #CabaneLR. 

Le deuxième service demeure mon favori de tout le repas. Un sandwich dont le pain est un beigne (plus tendre que celui de nos grands-mères), dans lequel sont superposés flanc de porc, bacon, laitue, ananas caramélisé, sur lequel on coule du sirop chaud et une espuma érable et de clou de girofle. OMG. Décadent. Cochon. Sucré-salé. Un genre de jambon à l’ananas revisité. C’est bon sans bon sens.

Sandwich beigne, flanc de porc, bacon, ananas, espuma étableAprès un plat si copieux, Raphaël vient nous servir une soupe poulet et nouilles revisitée, composée d’un bouillon de volaille avec thym de printemps infusé, avec biscuit soda maison, morceaux de cheddar vieilli de l’Îles-aux-grues, d’Alfred le fermier et de Kénogami. Parfait réconfort pour la fille enrhumée que j’étais!

Soupe poulet et nouilles CabaneLREn guise d’entre-deux, on nous sert un cromesquis de porc haché. Une petite bouchée chaude, croquante, juste assez salée, qui pourrait être la vedette d’un plat!

Cromesqui porc CabaneLREn plat principal (et oui, on est seulement rendu au plat principal!), Raphaël nous présente un lapin à la Royale, farci de truffes et foie gras, également servi avec un morceau de sa cuisse, des pommes de terre duchesse, des carottes, le tout nappé d’une délicieuse sauce érable et vin blanc (le genre de sauce que j’aimerais un jour maîtrisé!).

Lapin à la Royale CabaneLR

Je mange rarement du lapin, et celui-ci était sans doute le meilleur que j’ai dégusté.

Raphaël VézinaEn petit extra, on nous apporte une sucette de foie gras enrobée de barbapapa à l’érable, une bouchée qui m’avait jeté à terre l’an passé. Bon et photogénique en plus! ; )

Foie gras et barbapapa à l'érable

Comme si on ne nous avait pas assez sustenté, une immense gaufre nous attendait pour dessert. Outre celle-ci, croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, ce sont les garnitures qui nous charment. Sont réparties dans les cavités de la gaufre de la gelée d’argousier, de la mousse au chocolat, de la mousse d’érable et de la crème glacée à l’érable, le tout saupoudré de sucre d’érable. Tsé!

Gaufre argousier, érable et chocolat CabaneLR

Au moment de finir le repas, on nous suggère trois digestifs : un shooter de gin Ungava avec érable et sucre de sapin, un café flambé érable et whisky ou un shooter de café au Sortilège, servi froid. J’opte pour cette dernière option savoureuse.

Shooter café au Sortilège CabaneLRUne cabane à sucre n’en serait pas une sans la traditionnelle tire sur neige, le dada de Daniel Vézina. C’est dehors qu’on le retrouve, avec sa pelle dans une main et sa louche de tire dans l’autre. Toujours amusant de voir ce chef reconnu pour son savoir et sa créativité culinaire faire des classiques avec une telle passion. Y’a la belle Sylvie Isabelle et moi qui avons savouré le tout, juste avant de quitter l’établissement coin St-Paul et Dalhousie.

Tire CabaneLR

Vous avez jusqu’au 12 avril pour découvrir la #CabaneLR. Ne manquez pas cette chance. Le repas est offert à 55 $/personne, et 20 $ pour les enfants. Les consommations sont en sus.

Merci à Suzanne, Daniel, Raphaël et Laurie ainsi qu’à Catherine de Betti pour la charmante invitation. C’est toujours un plaisir de visiter votre resto!

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Quand le Laurie Raphaël se transforme en superbe cabane à sucre

Le temps des sucres est une source d’inspiration pour de nombreux restaurateurs. Le Laurie Raphaël n’en fait pas exception. Mais en réalité, s’il y a un lieu sur la terre où je n’aurais pas cru manger des oreilles de criss ou des crêpes au sirop, sur fond de nappe carrelée rouge, c’est bien dans cette institution gastronomique de Québec. Et pourtant, j’y ai vécu une expérience complètement mémorable. Et je vous recommande, d’entrée de jeu, de faire pareil à moi et d’en profiter d’ici le dimanche 20 avril.

laurie raphaël cabane à sucre

Invitée et accueillie par Suzanne Gagnon, complice de Daniel Vézina tant dans la vie qu’en affaires, je suis charmée par le décor et l’ambiance cabane classe. Rien n’a été laissé au hasard. La déco est minimaliste mais très efficace : des guirlandes de minis rondeaux de bois et des chalumeaux ornent le coin bar. Des longs billots de bois bien travaillés par un ami à Raphaël font office de présentoir au centre des tables. Sur les nappes carrelées en plastique rouge (oui, ils ont osé!) se succèderont plusieurs plats dans de la vaisselle rustique très cabane, trouvés spécialement pour l’événement.

Régalons-nous!

Je vous conseille de débuter par le petit cocktail de bienvenue à 12$. À la coupe de mousseux qu’on vous amène, on vous suggère d’y laisser se dissoudre la barbe à papa à l’érable, devenue célèbre au Laurie Raphaël. Je suis comme un enfant de maternelle quand je teste l’expérience, sous les yeux de Suzanne, qui semble aussi émerveillée que moi!

mousseux et barbe à papa à l'érable

Premier service : un pétoncle laqué au sirop d’érable accompagné de meringue et foie gras à l’érable. Je pense qu’il n’y a pas de mot pour dire comment c’est bon. Assise à côté de Jean-François Doyon, propriétaire de l’Érablière aux Mille érables (pusher de sucre du Laurie), il se réjouit de voir comment Raphaël a pu tirer profit de son produit.

foie gras à l'érable et pétoncle

Parlant du chef, c’est ce dernier qui vient offrir le 2e service aux tables (et pas juste à la notre, à toutes les tables!). Raphaël sert en effet les superbes crêpes farcies au porc confit, recouverte de sirop, de saumon fumé et de crème aigrette. Pour les accompagner, des rillettes de saumon fumé et des oreilles de criss modernes. Au risque de manquer d’originalité, c’est bon sans bon sens.

Que serait une cabane à sucre sans soupe aux pois! Ce que Raphaël nous propose (et nous sert!), c’est son interprétation du classique, soit un cappuccino aux pois cassés, avec mousseline de lardons. Tsé!

cappuccino de pois

Le punch du repas principal est une idée familiale un peu folle issue d’un voyage dans le Sud – et en même temps une belle façon de démonter ce que le LR est devenu – une business familiale où Daniel, Suzanne, Raphaël et Laurie participent aux idées et au ton qu’ils souhaitent donner à l’endroit. Bref! Le service est composé d’une caille style Cordon bleu, farcie au vieux Cheddar et au jambon, cuite et servie en sac, avec petits légumes croquants. Le tout servi avec un Mac’n’cheese décadent au Comptonne. Bon, bon, bon pas possible.

Queue de castor et tire d’érable

Comme si nous ne nous étions pas déjà assez régalés, il restait l’étape ultime au repas : le dessert! Une queue de castor maison, croustillante et tendre à la fois, est servie avec un Nutella maison et une crème fouettée. C’est si bon, bon à en lécher son assiette.

Après un bon café au Sortilège, il est temps d’aller rejoindre Daniel Vézina qui, depuis le début du repas, s’occupe de la tire à l’extérieur. Le voir chemise à carreaux et pelle à la main, en train de gérer son set up à tire conclue à merveille cette super expérience.

cabane Laurie Raphaël 2 Alors, qu’attendez-vous pour réserver? Faites vite, les places s’envolent. Pour 49$, ce repas vaut vraiment le détour. Rendez-vous sur le site du Laurie pour réserver votre samedi ou dimanche à la #CabaneLR.

Merci à Suzanne Gagnon et au Laurie Raphaël de la charmante invitation. Toutes les opinions exprimées dans ce billet sont 100 % les miennes.

 

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties