Archives de Tag: Comment s’inscrire au Dîner en blanc?

Un Dîner en blanc pluvieux mais réussi

Vous planifiez un pique-nique. Mais voilà qu’une heure avant celui-ci, il tombe des cordes. Ça va de soi que vous changez vos plans. Quand ce même scénario se produit le soir du Dîner en blanc, ce n’est pas aussi simple!

C’est ce qui nous est arrivé jeudi dernier, alors qu’avait lieu le 3e Dîner en blanc de Québec. Assise dans ma voiture, coincée dans le trafic monstre sur la 20, alors que je devais courir à la garderie, au camp de jour, avant d’aller chercher la gardienne et me « costumer », je peux vous dire que mon cell ne prend pas de répit! « Y vas-tu quand même? Ouin on va voir d’heure en heure… Qu’est-ce qu’il dise à MétéoMédia? Quoi, orage violent avec risque de tornade! Ouf. Au pire, on soupe dans ton salon, habillées en blanc? »

2h avant le Dîner en blanc. Tentant d'aller pique-niquer par cette température.

2h avant le Dîner en blanc. Tentant d’aller pique-niquer par cette température.

Finalement, mon amie Lisa-Marie et moi avons pris notre courage à deux mains entre deux bordées de pluie, crinquées par les autres amies qui avaient aussi pris cette décision. Après tout, ça prend de l’organisation, le Dîner en blanc quand tu en es à ta première expérience!

En plus des vêtements blancs à trouver (comme il faisait moins 1000, fallait rajuster le tir à la dernière minute!), la liste de règlements stipule que tout doit être blanc! Vaisselle (de la vraie là, pas en plastique), verres de vin, nappe (en tissu), serviettes de table (en tissu), paniers (osier toléré), centre de table, parapluie, etc.. Tout! Bref, quand tu as tout rassemblé cela, tu n’as pas envie que la fête soit à l’eau!

Navette et lieu secret

En arrivant à la navette qui nous menait au Dîner, dans un lieu encore gardé secret, quelque chose me frappe. Tout le monde semble être là. Notre bus est pleine à craquer : aucun banc n’est libre. C’est donc dire que sur les 50 joyeux lurons de mon autobus, personne n’a choqué malgré la moche température?! Il est vrai que l’organisation martèle que la présence de tous est requise, beau temps, mauvais temps. Mais quand même!

Une fois assis dans l’autobus, on reçoit une liste recto-verso de règlements. Un peu intense. La question se pose : avons-nous besoin, dans un événement d’adultes, d’autant d’encadrement? Sur la feuille, aucune mention du style : mais l’important, c’est d’avoir du fun! Mais coudonc.

On nous dévoile que l’événement aura lieu dans la cour intérieure du Grand théâtre de Québec. En arrivant sur les lieux, je suis frappée par le nombre de gens présents. C’est féérique!

On débarque et rapidement on doit s’installer. Tout se passe assez vite. Grâce au recto-verso, on sait par contre où on doit aller et ce qu’on doit faire – ouin, je l’avoue, ils ont servis, les règlements.

Dîner en blanc Québec 2013

Ma belle amie Lisa-Marie

Ma belle amie Lisa-Marie

Une fois les tables montées, on s’installe et on mange, toujours sous fond de nuages très menaçants. J’avais mis mon amie en charge du vin, et moi de la bouffe (étonnant!). Satisfaite du lunch que j’avais préparé entre 21h et minuit la veille, j’espère fort que nos antipasti ne prendront pas l’eau!

Lisa-Marie et moi costumées en blanc

Mon repas, en quelques points de forme

  • Champignons marinés
  • Salade d’orzo au pesto maison
  • Bruschetta et tortillas grillées au pesto
  • Croûtons de bagel, fêta égyptien et confit d’oignons maison au sirop d’érable et balsamique
  • Concombres finement tranchés (sont si bons dans ce temps-ci de l’année!)
  • Cantaloup et proscuitto
  • Rosette de Lyon au Chardonnay
  • Noix de Grenoble grillées avec sirop d’érable et fleur de sel
  • Boules de fromage Labneh marinées au thym
  • Olives aux amandes

Lunch au Dîner en blanc

Si j’ai trouvé l’idée de mon amie Sylvie très cool, soit d’amener un caquelon et de manger de la fondue au fromage, j’ai trouvé mon lunch assez pratique quand la pluie s’est mise à tomber – à torrent. Nous venions juste de finir de manger. Il n’en était pas ainsi pour tous. Disons que pour nous, la pluie aura eu pour effet – outre de me faire sortir mon chic poncho transparent – de rincer notre vaisselle et « mettre de l’eau dans notre vin! (poudoum tish!) »

La disposition des tables nous permettait de jaser facilement avec nos voisins et c’est franchement l’une des belles parties de la soirée. L’esprit est à la fête, on rit, on a du fun.

Mon voisin de table et habitué du DEB, Nicolas Roberge, et moi

Mon voisin de table et habitué du DEB, Nicolas Roberge, et moi

Musique, bien de l’ambiance et du plaisir malgré tout!

Une fois les averses et les repas terminés, le DJ fait danser bon nombre des 1500 personnes présentes – du moins, ceux que la pluie n’avait pas refroidi. On s’en allait faire quelques pas de danse quand je rencontre ma collègue Danièle ainsi que Hubert, un foodie-nutritionniste. Parle, parle, jase, jase, et il est rapidement 22h.

J’ai pas l’habitude de quitter plus tôt que prévu les partys, mais à moitié trempées, mon amie et moi décidons de quitter. Même si les règlements stipulent qu’on ne doit pas partir avant l’événement, je m’aperçois que nous ne sommes pas les seuls à le faire. On ramasse les tables, les chaises et tout notre stock et disposons.

La piste de danse qui se remplira beaucoup plus dans les minutes suivant cette photo.

La piste de danse qui se remplira beaucoup plus dans les minutes suivant cette photo.

J’y serai l’an prochain!

C’est confirmé, je prendrai part au Dîner en blanc 2014! D’abord parce que j’ai déjà mon kit et que je veux pouvoir le reporter! Puis, parce que je sais maintenant que malgré la tonne de règlements, le Dîner en blanc, c’est festif et très cool. Chapeau à l’organisation! Les oreilles ont dû vous ciller toute la journée, alors que je disais à qui voulait bien l’entendre que jamais JAMAIS je n’organiserais un événement extérieur d’un soir, dépendant de la température et sans plan B.

À retenir

Si vous souhaitez prendre part au Dîner en blanc de Québec 2014, vous pouvez :

  • Être parrainé par un ami qui y a pris part en 2013 ou
  • Vous inscrire sur la liste d’attente sur le site du Dîner

Merci au Dîner en blanc de m’avoir invité cette année. J’y serai l’an prochain (mais ça, je l’ai déjà dit!).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties

Pique-niquer tout de blanc vêtue

Le Dîner en blanc, vous connaissez? Sans doute avez-vous souvenir de voir dans l’actualité une bande de joyeux lurons souper en plein-air, tout de blanc vêtus? Le 15 août prochain, j’y prendrai part!

Nous sommes quelques blogueurs a être invités à participer à cet événement célébré annuellement dans une quinzaine de pays. À Québec, nous en serons à la 3e édition, chaque fois organisée par André Auger.

J’en connaissais très peu sur l’événement. Une lecture du texte de Sylvie sur le sujet et une discussion avec André Auger m’ont permis de parfaire mes connaissances et d’être prête (mentalement du moins!) pour le 15 août.

dîner en blanc

De kessé que c’est le Dîner en blanc?

C’est un repas en plein-air, dans un lieu gardé secret jusqu’à la dernière minute. Les participants doivent s’y rendre par le biais de navettes organisées pour l’occasion. Tous doivent être vêtus de blanc, de la tête aux pieds. Et du blanc, blanc, pas de ti-beige pâle! La créativité vestimentaire, en autant que ça soit fait dans le bon goût (tsé, on n’est pas au Bal en blanc!!) est la bienvenue.

Arrivés sur les lieux, les participants prennent place, ouvrent leur bouteille de mousseux et de vin et savourent leur repas, sous fond de trame musicale – pour les amateurs de l’émission La Voix, notez que c’est Valérie Amyot qui s’en chargera.

Qu’est-ce qu’on y mange?

Un lunch bien élaboré – pas des sandwichs pas de croûtes, quelque chose de plus gastronomique – qu’on aura apporté dans un panier, avec de la vraie vaisselle. On peut aussi s’en remettre aux bons soins du resto Table. On commande alors le tout lors de l’inscription (à consulter sur le site de l’événement).

Chanceux que nous sommes, les gens de Québec ne sont pas tenus d’apporter leurs chaises et tables comme c’est le cas dans tous les autres Dîners en blanc. Ici, c’est fourni! « C’est plus complexe pour l’organisation, mais comme c’est encore possible, on le prend en charge. », d’affirmer M. Auger.

Au Dîner en blanc, on vient à deux?

La tradition veut que les duos soient formés d’un couple de sexe différent. Les hommes sont assis d’un bord de table, les femmes de l’autre. Désormais, les couples de même sexe sont aussi éligibles (une bien bonne chose!). Alors, pour l’occasion, je formerai, l’instant d’une soirée, un couple avec ma belle amie Lisa-Marie. : P

dîner en blanc 2

Qui peut participer au Dîner en blanc?

L’inscription à ce pique-nique-chic se fait en trois temps :

  • Les participants des éditions précédentes reçoivent d’abord leurs codes d’accès afin de procéder à leur inscription en ligne. Il semble qu’au minimum 50 % se réinscrivent.
  • Ces gens ont également l’occasion de parrainer un autre couple, qui pourra à son tour s’inscrire (et ainsi parrainer les années suivantes).
  • Finalement, les quelque 3-400 billets restants seront ouverts à ceux qui ont mis leur nom sur la liste d’attente du Dîner en blanc.

Le coût de l’activité est de 35 $.

Qui participe généralement au Dîner en blanc?

À ma grande surprise, les participants ont en moyenne 25 à 45 ans. Je croyais que ce serait plus vieux comme public-cible! Un public généralement de foodies? Non, simplement très festif et enjoué. Paraît que les policiers ont déjà dit à M. Aguer qu’il avait la meilleure crowd, ce à quoi il a répondu : des gens habillés en blanc, ça ne peut qu’être pacifique!

Et ça se passe où cette année?

Comme le lieu est gardé secret jusqu’à la dernière minute, impossible de savoir où je souperai. J’ai questionné André Auger, mais il a su tenir sa langue! Après la Gare du Palais et la Fontaine de Tourny, je lui ai demandé s’il pensait pouvoir faire encore plus impressionnant.

Le défi est de taille : trouver un lieu pouvant accueillir plus de 1500 personnes. Les seules infos extirpées de M. Auger sont que les gens seront surpris et émerveillés. On s’éloigne du lieu plus champêtre et on dînera dans un lieu plus urbain… Intriguant!

Ne me reste plus qu’à me trouver des vêtements blancs, moi qui porte généralement du… noir! Il me reste un mois, je devrais y arriver.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties