Archives de Tag: Cochon dingue

Le Cochon Dingue traverse le pont!

Et s’installe à Lévis, plus précisément au Carrefour St-Romuald, un coin en pleine effervescence. Et tout cela, à mon grand bonheur.

Ça fait quelques fois que je vous parle des Restos Plaisirs (Jaja, Paris Grill, Café du monde, service traiteur). J’avoue avoir une belle admiration pour cette entreprise de Québec qui compte maintenant 12 restaurants et de nombreux employés qui ont à coeur de servir et de préparer des plats avec une constance surprenante.

Bref, il y a deux ans environ, j’avais demandé à Pierre Moreau, le PDG des Restos Plaisirs, quand le Groupe ferait le grand saut vers ma rive-sud chérie. « On a ça sur la table à dessin! », m’avait-il répondu.

C’est maintenant chose faite (et consommée!). Ayant nécessité un investissement de plus de 2 millions de dollars, le Cochon Dingue de Lévis est magnifique, avec ses 300 places assises, dont environ 120 sur sa terrasse. Il est également le premier Cochon Dingue qui propose un espace bar, endroit où vous pouvez autant manger qu’uniquement prendre un verre. Respectant le look Cochon Dingue, avec ses accents de bistro parisien, l’endroit est spacieux et bien aménagé.

Et qu’est qu’on y mange?

Le Cochon Dingue, dont le premier a ouvert il y a maintenant 30 ans, nous a habitué à mon menu bistro, incluant quelques valeurs sures comme le steak frites, les pâtes, les salades, le foie de veau, les tartares et les sandwichs sur le pouce.

Parmi ses classiques, on compte un coup de coeur unanime autour de la table : les raviolis au fromage, servis avec crevettes sautées et sauce au homard! Quoique peu photogénique, ce plat pourrait facilement être à la base de mon alimentation.

Belle nouveauté : le Cochon Dingue propose un menu « Pas trop cochon », avec des entrées à moins de 275 calories et des plats principaux à moins de 575 calories. Bien que je ne sois pas du type à compter mes calories, je trouve l’idée intéressante, surtout que les plats qui composent ce menu sont excellents et sans compromis.

À commencer par les entrées, auxquelles je donne cinq étoiles! D’abord le bon hummus de betteraves, servi avec des chips de pitas; puis les superbes brochettes de bavette grillée servies avec sauce aux arachides (que j’ai recommandées sans hésiter quand j’y suis allée pour une deuxième fois).

En plat principal de ce menu, le Cochon cède à la mode des PokeBowl en proposant son option au saumon et quinoa, avec pousses de tournesol, avocat, noix et vinaigrette Wafu. Vous pouvez également opter pour le tofu Général Tao ou la salade de kale, avocat, canneberges et poitrine de poulet, avec vinaigrette bleuets et citron. Jolie, enh?

Je vous recommande fortement de céder pour la tarte fraises et sucre, crème vanillée en dessert. Vous en passez serait un pêché! (Je vous l’ai dit : au diable les calories!)

Prendre également note que les déjeuners sont servis tous les jours jusqu’à 14h – oui vous avez bien lu! Parfait pour ma petite famille qui aime paresser et déjeuner cochon sur l’heure du diner les weekends.

Bref, le Cochon Dingue de Lévis est réellement un gros plus pour l’offre alimentaire tant à la tête des ponts que pour tous les Lévisiens. La correspondante à l’étranger que je suis (comme mes amis blogueurs se plaisent à m’appeler!) se réjouit d’avoir une option de qualité de plus dans sa jolie région.

Un grand merci à Pierre Moreau et son équipe du Cochon Dingue de Lévis pour l’accueil chaleureux. Merci aux filles de Tac Tic Marketing pour l’invitation. Les opinions exprimées reflètent en tout point ma pensée. À noter que comme bien des restaurants de la région, le Cochon Dingue recherche activement du personnel, autant sur le plancher qu’en cuisine, pour combler son équipe de St-Ro. Avis aux intéressés!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties

Des poutines, toujours plus de poutines!

Le Carnaval de la poutine bat son plein dans les restaurants Cochon Dingue de Québec, et ce, jusqu’au 13 avril. Huit sortes de poutines sont en compétition pour remporter le titre de Reine du Carnaval et devenir LA poutine en permanence sur le menu.

Carnaval de la poutine Cochon dingue

Chanceuse que je suis, j’ai été invitée à goûter aux 8 sortes de poutines. Oui, 8 sortes. Rassurez-vous, mon foie s’est très bien porté suite à cette expérience. Il faut dire que le chef du Cochon Dingue du boulevard René-Lévesque, Martin Bessette, nous a fait de belles petites portions individuelles, en plus d’une belle portion de table, afin que nos photos soient superbes.

Dégustons!

Armée d’une pinte de Boddingtons en fût, j’étais prête à déguster. Je ne le savais pas, mais j’allais goûter l’une de mes 3 poutines préférées dès le début de la soirée.

poutine déjeuner

ZE poutine déjeuner, qu’on peut déguster peu importe l’heure de la journée, est composée de patates rissolées, saucisses, jambon, sauce hollandaise, fromage en grains et oeuf au plat. OMG.

poutine au homardPour les amateurs de homard, la prochaine poutine risque de vous plaire. La Homard combine frites, fromage Pied-de-vent, sauce homardine – similaire à de la bisque – et du homard (beaucoup!).

poutine traditionnelle du cochon dingue

Nous avons ensuite goûté la traditionnelle. En apparence bien simple, cette dernière s’est avérée être aussi l’une de mes favorites. C’est grâce à la sauce fait maison, à base d’oignons caramélisés et d’une touche de Sambal Oelek. Siiiii bon!

la coin-coin

Puis vint le tour de la Coin-coin, la championne du Carnaval de la poutine de l’an passé. C’est une poutine composée de confit de canard, de fromages en grains Perron et d’une sauce aux poivres. Elle faisait partie des préférées de plusieurs personnes à la table.

poutine la tout cochon

Ah… La tout-cochon! Comme cette poutine porte bien son nom. Elle est composée de saucisses enrobées de bacon et de porc effiloché avec sauce BBQ un peu sucrée. Ajouter à ça du fromage en grains et la même sauce que la traditionnelle, et on obtient un mix parfait!

poutine sauce spag

La prochaine, plus ou moins photogénique, est aussi une valeur sure. La poutine spagat, souvent appelée poutine italienne, combine des ingrédients winner : sauce à spag et fromage en grains.

poutine général tao

Pour la dernière poutine repas servie, on a goûté à la Général Tao. J’étais particulièrement curieuse de voir ce que ça pouvait goûter… Malheureusement, elle n’aura pas su satisfaire mes attentes. Tous les ingrédients étaient bons – two thumbs up pour le poulet Tao – mais c’est la combinaison qui clochait.

poutine dessert

Pour terminer le tout sur une note sucrée (comme si on avait encore de la place!), le Cochon Dingue a eu la super idée de combiner génoise, mini guimauves et sauce au caramel ou au chocolat. C’est cute, bon, et pas trop lourd après un si copieux repas!

And the winner is…

Mon verdict?

  • En 3e position : la poutine traditionnelle
  • En 2e position : la poutine déjeuner
  • Et la gagnante, en 1ère position… : la poutine Tout-cochon! (sérieusement, qui pourrait résister à la combinaison saucisses enrobées de bacon, pulled pork, fromages et patates?)

À voir l’engouement que les photos du Carnaval de la poutine ont suscité sur Instagram (#carnavalpoutine), j’ai l’impression que vous serez nombreux à vous rendre au Cochon Dingue d’ici le 13 avril! Vous me donnerez votre avis!

Merci à l’équipe du Groupe Restos Plaisirs et au Cochon Dingue René-Lévesque pour l’hospitalité habituelle. Merci aussi à Sylvie Beaulieu de Tac Tic marketing pour l’invitation.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil