Archives de Tag: Bistro B

Les accords mets-bières, ça vous dit quoi?

De nouvelles bières ont fait leur apparition sur les tablettes cette semaine au Québec. Lors d’un dîner au beau Bistro B rue Cartier, j’ai eu l’opportunité de goûter à la Creeemore Springs Premium Lager, la Hops & Bolts de Mad & Noisy et la Granville Island English Bay Pale Ale. J’en ai aussi appris davantage sur les accords mets-bières.

Ces produits font leur entrée en sol québécois grâce à Six Pintes, une division indépendante de Molson, qui met de l’avant des produits de deux microbasseurs connus d’Ontario et de Colombie-Britannique, soit respectivement Creemore Springs Brewery Limited et Granville Island Brewing Company.

creemore et granville

Que le 5 à 7 commence! Quoi, un dîner?

Quand j’ai reçu l’invitation à tester des bières, j’ai d’abord cru qu’on me conviait à un 5 à 7. Mais non. On m’invitait à un dîner… et ce, un jour de semaine! Je ne sais pas pour vous, mais j’avoue que j’ai l’habitude de boire de la bière en apéro ou pendant une soirée! Si consommée pendant les repas, ma bière accompagne des burgers, des ribs, des ailes de poulet ou de la pizza! Et là, on m’invite à déguster de la bière au beau Bistro B?

bistro b

C’est que Mike de Six Pintes avait dans l’idée de nous initier aux accords mets-bières, vraiment moins connus que le traditionnel mets-vins. Et vous savez quoi? Ça fonctionne!

On nous a appris la règle du 3C : couper, complémenter, contraster.

Premium Lager et boudin

Pour débuter, on nous présente la Premium Lager de Creemore Springs. L’une de ses particularités vient du fait qu’elle est conçue à partir de l’eau d’une source du village de Creemore, puisée 4 fois par jour. On y ajoute aucun additif, ce qui fait qu’elle ne se conserve qu’environ 3 mois. À l’odorat, elle sent littéralement le pain de blé! Au goût, elle a un côté caramélisé que j’adore!

Le chef François Blais choisit de nous servir un morceau de boudin, laqué au miel et au gingembre. Il est accompagné d’une purée à l’ail rôti. Le côté caramélisé du boudin est complété merveilleusement bien par celui de la Premium Lager.

boudin bistro b

Pour vos repas, on conseille de l’agencer avec des viandes rôties ou grillées, des fish’n’chips, du porc effiloché, des poutines (!), des fromages style brie ou camembert et même de la croustarde aux pommes.

Mad & Noisy et Curry de volaille

Pour le plat de résistance, on change de C. On découvre le contraste! Mike nous présente la Hops & Bolts de Mad & Noisy, une India Pale Lager non filtrée et très lumineuse (elle est comme orangée!). À l’odorat, on sent le pamplemousse (comme les Sauvignons blancs plein d’agrumes!). On y distingue aussi une drôle d’odeur d’épinette. Au goût, elle est assez prononcée, avec une finale sec où l’amertune disparaît rapidement.

Hops & Bolts de Mad & Noisy

Et c’est quand le plat de curry de volaille, servi avec bulgur aux noix et légumes de saison que tout change. Le plat, légèrement épicé, fait que la bière devient presque sucrée au goût! Elle vient calmer le goût piquant de la volaille (superbe).

curry de volaille

On la conseille également avec des tacos, des samosas et tout ce qui est frit!

De la bière au dessert?

Le devoir professionnel m’appelant, j’ai dû quitter à 13h. Et le repas n’était pas terminé. On attendait le punch, soit de savoir si une bière, en l’occurrence la Granville Island English Bay Pale, pouvait s’agencer avec du sucré. Et il semblerait que oui!

Selon Héloise de 180 degrés ou Véro de Miss Papila, il semble que l’accord gâteau au fromage, pommes et caramel salé soit divin avec la pale ale de style anglais.

On conseille d’agencer cette bière avec des fromages style gruyère, bleu et cheddar vieilli. Avec de la crème glacée vanille, paraît que c’est un délice.

malt

Oserez-vous?

Alors, ZE question : à part dans les party saucisses-on-the-barbek, oserez-vous proposer à vos convives une soirée bières-fromages ou autres accords mets-bières? Après tout, qui n’aime pas la bière? Moi, je pense qu’on m’a convaincu!

Toutes ces bières sont disponibles au Québec depuis le 26 août.

Merci à Anne Dongois de Six Pintes pour la charmante invitation.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

Beau Bistro B

Vous avez entendu parler du petit nouveau de la rue Cartier, le Bistro B, ouvert depuis juillet? B, c’est pour Blais, François Blais, l’ex-chef du Panache. J’avais hâte de goûter à sa cuisine, et je dois dire que je n’ai pas été déçue. J’ai vraiment bien mangé, bien bu et passé une très belle soirée. J’ai par contre dû me rabattre sur des spaghettis au beurre pour nourrir ma famille le reste de la semaine, tellement mon budget nourriture y a passé! ; )

Je dois avouer qu’avec mon amie Val, on s’est payé la traite. On a débuté la soirée avec des bulles, un mousseaux espagnol, le Pares Balta Brut Cava, à 11$ le verre. Nous nous sommes volontairement assises au bar, pas celui qui donne sur la cuisine (manque de place) mais plutôt le petit bar (où on fait asseoir les gens en attendant leur table). Car, fait à noter, il est préférable de réserver si on veut manger au Bistro B un jeudi soir à 19h. L’endroit était pratiquement plein.

Mon amie Val connait bien l’endroit, elle n’en est pas à sa première visite. Elle m’explique que le menu change quotidiennement, selon les arrivages et les produits frais dénichés. Aucun menu papier n’est disponible, uniquement les ardoises! Paraîtrait même que le resto ne détient pas de congélateur, tellement les produits utilisés sont frais!

Ce soir là, on a le choix entre quatre entrées et cinq plats principaux. Les prix des entrées varient entre 5 et 14 $. Nous optons toutes deux pour la soupe à l’oignon (il faisait froid ce soir là à l’extérieur… on avait besoin de réconfort!). Le bouillon est goûteux, les oignons sont finement émincés et présents en bonne quantité. Un morceau de pain gratiné l’accompagne, la soupe n’ayant pour sa part pas séjournée au four. J’aurais facilement pris deux de ces petits croûtons tellement ils étaient simples mais très bons.

Pour le plat de résistance, j’ai hésité entre la pintade et le filet de bœuf, mais j’ai plutôt opté pour le doré. Et je n’ai pas regretté. Accompagné de topinambours, d’asperges et de chou-rave, le filet de doré, cuit uniformément et à la perfection, était servi avec une réduction de poivrons rouges grillés et une sorte d’émulsion de champignons. C’était à se garocher par terre. Mais à 27 $ l’assiette, j’en ai profité pour rester bien assise! ; ) On sent que c’est frais, que le plat a été pensé, que les aliments et les saveurs se marient bien.

La belle amie qui m’accompagnait a, quant à elle, pris une seconde entrée, soit le tartare de saumon (14 $). Une belle portion pour une entrée, servie avec un peu de cresson et deux croûtons. Elle a bien aimé! Petite précision ici : nous étions bien occupées à nous raconter nos vies, alors à part se dire que c’était très bon, nous avons peu élaboré sur le contenu de nos assiettes…! De là le peu de commentaires que j’ai à vous faire sur le tartare!

À boire, nous avons choisi un Riesling, le Echos, du Niagara, un vin que je ne connaissais pas mais que j’ai bien aimé. Un goût de pomme très présent en fait un vin frais qui, sans tomber dans les commentaires trop clichés, se boirait super bien en été. Le serveur n’a pas hésité à nous en faire goûter un autre à ma demande, simplement pour valider notre choix. Le Bistro B a une carte des vins intéressante. Elle comporte de nombreux produits qui m’étaient inconnus, mais qui malheureusement le resteront, dus à leur prix. Les bouteilles les plus abordables sont environ 35 $ (peu nombreuses); celles qui retenaient notre attention tournaient autour de 55-60 $.

Parlant du service, il a su respecter mes attentes. Ce genre de bistro se doit d’avoir des serveurs attentionnés et sociables, qui savent écouter leurs clients, proposer des accords mets-vins et « vendre » leurs produits. Rémi, notre gentil serveur, ainsi que quelques-uns de ses collègues sympas, nous ont offert ce type de service.

Quoi dire de plus? Que le design est réussi, avec les lattes de bois de la section bar, les immenses lampes cloche en inox, le cellier illuminé, le long comptoir lunch avec vue sur la cuisine à aire ouverte. Que le Bistro B a tous les ingrédients pour bien rouler. Et que malheureusement pour mon portefeuille et mes REER, j’ai hâte d’y retourner!

Mon addition :

Bulles : 11 $

½ bouteille de Riesling : 27,50 $

Entrée : 9 $

Plat principal : 27 $

+ taxes et service

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties