Pesto de tomates séchées et pâtes feta, olives et pesto

J’ai récemment acheté un immense pot de tomates séchées. Je me suis dit qu’un bon pesto rouge serait une manière judicieuse de rentabiliser l’achat. Dans Papilles pour tous! Automne, François Chartier précise qu’en ajoutant un peu de basilic et de pimenton au pesto rouge, on en rehausse les saveurs. Comme le pimenton ne semble pas s’être rendu jusque dans les supermarchés de la rive-sud de Québec, je me suis rabattue sur le paprika, que M. Chartier proposait en alternative. Voici donc les ingrédients nécessaires :

  • 1/2 lb (220 g) de tomates séchées dans l’huile
  • 2 gousses d’ail
  • 1/5 de tasse (50 g) de parmesan
  • 1 branche de basilic
  • 1 pincée de pimenton ou de paprika
  • 2/3 de tasse (150 ml) d’huile d’olive
  • Sel de mer

C’est simple : vous mettez tous les ingrédients dans le mélangeur et vous le laissez travailler jusqu’à consistance voulue. En un rien de temps, vous passerez de ça…

… à ça!

J’en ai évidemment garder une grosse portion au frigo… mais pour la congélation, je vous donne un truc que la plupart des mamans connaissent : les cubes à glaçons! Comme pour les purées, il est possible de congéler le pesto en portion individuelle. On a qu’à en sortir un ou deux cubes selon nos besoins. Chaque cube donne une bonne cuillère à table.

Aussitôt réalisé, aussitôt cuisiné! Je dois avouer que la prochaine recette a été créée avec un peu de tout ce qui me restait au frigo. Alors que François Chartier propose un plat de pâtes aux anchois et pesto de tomates sechées, j’ai choisi de servir ce dernier à la grecque, avec fromage feta et olives noires.

J’ai d’abord fait revenir une échalotte française (on aurait pu ajouter de l’ail). J’y ai ensuite fait réchauffer rapidement mon pesto, ajouter les linguinis, les olives et du poivre fraîchement moulu. Une fois le tout bien mélangé, j’ai fermé le rond, ajouté le feta et l’ai servi aussitôt!

Notez qu’il ne faut pas laisser le plat chauffé longtemps une fois le feta incorporé; on veut éviter que les cubes fondent complètement. Je vous conseille d’ajouter le sel seulement dans votre assiette, au goût, considérant que le feta et les olives apportent déjà beaucoup de sel au plat. On termine le tout avec quelques feuilles de basilic (sauf pour mes enfants qui diront : « ouach maman, du vert! ») et des copeaux de parmesan.

Pour bien marier les saveurs, François Chartier nous propose d’accompagner le pesto de tomates séchées avec un syrah ou un rosé soutenu. Mes enfants les préfèrent avec du lait, M. Chartier… que pensez-vous de cet accord? 😉

4 réponses à “Pesto de tomates séchées et pâtes feta, olives et pesto

  1. Pingback: L’automne, le pesto et François Chartier | Harnois à la carte

  2. Cool. Je dois aussi me mettre à explorer le nouveau Papilles pour tous, le 1er livre était passionnant mais avec un petit difficile de 5 ans dans la maison, mettons que je risquais de cuisiner pour rien… Cela dit, étonnamment, le mien trippe pesto au basilic et la féta est son fromage préféré, les enfants, ça vient tellement pas avec un mode d’emploi 🙂

  3. Pingback: Le meilleur tartare de boeuf au monde (promis) | Harnois à la carte

  4. Pingback: Homard, homard, homard! | Harnois à la carte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s