Boire un verre sur le chantier du Tournebroche

En plus du plaisir de partager et d’écrire, il y a de chouettes côtés à être blogueuse bouffe. Les invitations à des événements de toute sorte en font partie. Et cette semaine, j’ai vécu une toute nouvelle expérience : tester des éléments du menu d’un futur restaurant et finir la soirée en buvant un verre sur le chantier!

Tournebroche

C’est au Patriarche que nous avions rendez-vous, afin de déguster des éléments qui se retrouveront dans le menu du Tournebroche, qui ouvrira ses portes en avril sur la rue St-Jean. Les copropriétaires du Patriarche, Guy Collin et Stéphane Roth, se sont associés à Justin Keating de l’Hôtel Vieux-Québec, où sera situé le Tournebroche, à l’ancien emplacement des Frères de la Côte.

On mangera quoi au Tournebroche?

Persuadés qu’il y a un marché pour les rôtisseries, Collin et Roth veulent réinventer le concept des fameux restos où l’on sert du poulet rôti, en faisant du Tournebroche un endroit plus « haut-de-gamme » côté bouffe, tout en restant accessible.

Au menu de notre dégustation :

  • 2 types de poulet bio
  • 1 pintade
  • 2 types de grilled-cheese (mon préféré : celui au jambon fumé avec un peu de fromage Cru des érables)
  • peau de poulet (qu’on servira en grignotine – je capote!)
  • sauces maison faites à base de fond (et non avec de la « pourdre »)
  • ketchup maison
  • pain bio
  • 2 entrées de gravlax de flétan, etc.
  • plusieurs vins, qu’on gardera très accessible pour convenir au menu et au style qu’on veut donner au resto

On nous a même fait choisir notre pomme de terre préférée parmi 4 variétés. Je vous dis : de vrais cobayes!… : )

Je m’en voudrais de passer sous silence leurs merveilleux desserts. On nous explique d’abord qu’on veut donner une place d’honneur à la crème brûlée, en en proposant une différente tous les jours de la semaine. On a donc goûté pas 1, pas 2, pas 3 mais bien 4 sortes de crème brûlée! Guy, Stéphane : je dois l’avouer, comme il en restait, je me suis resservie. Elles étaient simplement trop bonnes!

Mais bon, je me suis fait prendre à mon jeu car quelques minutes plus tard, on nous présentait le punch du repas : un super pouding chômeur avec crème glacée maison. C’est donc littéralement en me roulant que je me suis rendue sur le chantier du Tournebroche pour un dernier verre et un coup d’oeil aux travaux.

Pour surveiller l’avancement des travaux et être parmi les premiers clients à visiter l’endroit, suivez le Tournebroche sur leur page Facebook.

Merci à Guy, Stéphane et Justin pour l’invitation et la chouette immersion dans votre univers!

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

2 réponses à “Boire un verre sur le chantier du Tournebroche

  1. Pac

    A reblogué ceci sur SURVIVRE À QUÉBECet a ajouté:
    J’ai hâte de voir le menu complet de ce restaurant qui se démarquera un peu de la concurrence sans pour autant sortir de cette mode étrange de la bouffe maison remise au goût du jour, calories incluses… Tout de même une bonne nouvelle pour la rue Saint-Jean qui ne cesse de prendre du mieux!

  2. Pingback: Le Tournebroche : l’art de redéfinir la rôtisserie | Harnois à la carte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s