Jarno, Amorino et Osso buco

La Sélection de Christine Fréchette a récemment communiqué avec moi pour me proposer de préparer un accord mets-vin avec l’une de leur suggestion.

On m’a d’abord offert un Podere Castorani Montepulciano d’Abruzzo, vendu à 31,75 $ en SAQ. Mais vous connaissez ma mission : parler de vins à 25 $ et moins, car s’il est agréable de boire, il l’est encore de boire des vins qu’on est capable de se payer (et de racheter encore et encore!).

Podere Castorani Amorino

La Sélection de Christine choisi donc de me faire parvenir le Podere Castorani Amorino, détaillé à 24,60 $. Tout de suite, je me tourne vers le sommelier d’Harnois à la carte, Jeff Pelletier, pour lui demander conseil. Il est comment ce vin? Je cuisine quoi pour le mettre en valeur?

Podere Castorani Amorino 2

Jeff m’informe que ce vin fait partie de la gamme appartenant à l’ex-pilote de F1, Jarno Trulli. Je me rappelle avoir déjà goûté son Majolica. Jeff m’apprend que contrairement à plusieurs vedettes ou grands noms de ce monde qui donnent leur nom à une gamme de vins, Jarno Trulli met vraiment la main à la pâte et s’implique à fond pour le succès de ses vins. On peut d’ailleurs le constater dans cette vidéo, tirée du blogue de la SAQ.

Un plat typique pour ce Montepulciano

Pour ce vin rouge très typé de l’appellation DOC Casauria Montepulciano d’Abruzzo, Jeff me suggère de préparer des joues de veau aux tomates séchées et olives. Hum! Quelle bonne idée! Il me dit également qu’un osso buco serait également une belle façon de mettre l’Amorino en valeur. Osso buco : oui! Croyez-le ou non, je n’en avais jamais fait (mais maintes fois mangé!).

Osso buco à la mijoteuse

Go pour l’osso buco!

Faisant un Tastevino de moi-même, c’est-à-dire choisir un vin et cuisiner pour celui-ci, je me suis inspirée de la recette de Ricardo dans son livre La Mijoteuse, et ce, même si le meilleur osso buco que j’avais mangé jusqu’à maintenant, celui de mon amie Sophie, était mojité au four. Honnêtement, la mijoteuse fait très bien le boulot. La viande est extrêmement tendre et se détache toute seule de l’os.

Amorino et osso buco

Sachez également que les enfants ont adoré. Évidemment, j’avais pris soin de ne pas leur mettre l’os et la moëlle dans leur assiette… mais plutôt de combiner la viande, les légumes et les pâtes et d’ajouter un peu de parmesan.

Osso buco à la mijoteuse 2

Pour la recette d’osso buco et sa gremolata, on clique ici.

Pour plus d’information de Jeff sur l’Amorino, c’est par ici. (Pour d’autres suggestions, on consulte l’onglet Vins du blogue!)

Merci à La Sélection de Christine de m’avoir proposer ce défi!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Recettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s