Parce que la vie ne serait pas la même sans poutine

Adeptes de pages Facebook de bouffe ou abonnés de comptes Instagram de foodies, vous vous êtes fait bombarder de photos de poutine ces derniers jours. Et pour cause : c’est la semaine de la poutine!

Mise au défi par la Fromagerie Bergeron (je vous en ai déjà parlé), je devais réinventé ce plat national tant consommé, à toute heure du jour… et de la nuit.

Fromagerie Bergeron

De la Fromagerie Bergeron, j’ai reçu un immense paquet de gouda en grains (Fiston, qui aurait pu agir à titre de porte-parole de la PoutineWeek, s’est littéralement garoché dessus) ainsi qu’un morceau de Le Calumet léger. J’aime particulièrement ce gouda au goût fumé. Le fait qu’il soit léger ne change en rien son goût… Mais nous déculpabilise un peu de profiter à fond de cette célébration de la poutine.

Fiston et sa poutine

Bref, après avoir comblé l’appétit plus traditionnel de Fiston, j’ai réalisé une poutine pour Grande Fille et moi, un peu plus  audacieuse! Ta-dam! Poutine aux patates sucrées, côtes levées, fromage Le Calumet râpé et sauce bbq/fond de veau. Divine. Voici comme la réaliser.

poutine patates sucrées

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s