L’hôtel La Ferme, ou quand 2 yeux ne suffisent pas pour tout voir

Avertissement : ce billet comporte beaucoup trop d’émotions positives et d’émerveillement de ma part. Je préférais vous en avertir.

J’ai récemment eu la chance de séjourner au nouvel hôtel La Ferme à Baie-St-Paul. Fraîchement ouvert, cet endroit n’a rien d’un simple hôtel où on y séjourne uniquement pour dormir. Non. La Ferme, c’est clairement l’un des plus beaux endroits que j’ai visités au Québec. Sinon le plus beau.

C’est pas compliqué : tout est beau. Des luminaires dans le hall d’entrée, des murs en bois de grange sur lesquels sont accotés des divans super modernes, des sculptures d’artisans de la région aux bancs fabriqués à partir de bûche entière de bouleau. Vraiment, tout est magnifiquement désigné. Le mix entre la déco contemporaine et le style rustique fait que rapidement, on ne sait plus où donner de la tête tellement c’est beau.

Ah oui, j’oubliais : un peu comme tous mes amis blogueurs ayant visités l’endroit, je ne pourrai tout vous raconter en un seul billet. So much to say, comme dirait l’autre!

Une chambre du côté dortoir

La Ferme, c’est 140 chambres (une fois les travaux finis) dans 5 différents pavillons pouvant accueillir les gens, selon leur préférence et leur budget. Sylvie et moi partagions une chambre du côté des Dortoirs de la Gare. Ce sont des chambres spacieuses qui comportent quatre lits simples escamotables. Des lits simples, vous dites? Absolument. Et des lits très confos. L’avantage de ces chambres, qu’on loue au lit pour 50 $, c’est que c’est accessible. Tsé, la fatigue peut vite nous rattraper après une journée de ski… Pour 50 $, vous êtes logés!

Comme nous n’étions que deux dans la chambre, deux des lits étaient rangés, ce qui nous donnaient un grand espace libre, digne d’une piste de danse! De grands garde-robes et des alcôves tout près des lits font penser que la chambre a été conçue intelligemment. Les touches de couleurs, le tapis asymétriques, le divan modulaire, les draps (à noter le motif de noeud de bois ton sur ton) sont autant d’éléments qui me font tripper dans leur design.

Et que dire de la station Ipod et de la machine Nespresso… Quand tu dis « le plus beau jour de ma vie! » Avoir du bon café à la chambre : ça n’a pas de prix!

On s’y sent bien

En entrant à La Ferme, j’ai eu la réelle sensation d’être en vacances. Cet instant où tu sais que tu décroches du quotidien. Je pense que l’endroit inspire à cela. Le feu de foyer à l’entrée, le personnel travaillant en chemise et en jeans (j’adore!), les matières riches du mobilier : tout est là pour nous mettre à l’aise.

Bien ancré dans sa région

Jamais un pareil hôtel n’avait vu le jour dans une ville comme Baie-St-Paul. C’est pourquoi la direction de l’hôtel a pris soin de bien s’enraciner dans sa région et de mettre à profil les artisans du coin pour donner une touche bien particulière à l’endroit. Tous les cousins et serviettes de table, par exemple, ont été conçus par une artisane de la région, rencontrée dimanche matin au Marché tenu sur place. Pour elle, cette opportunité lui a assuré du travail pour plus d’une année et demi! Sans vouloir comparer, on est loin de ces chaînes qui implantent le même style d’hôtel, peu importe la ville dans le monde où ils sont situés. C’est tout ça qui confère à La Ferme un statut unique à mes yeux.

Bref, il serait impossible de tout vous raconter en un seul billet. Je pourrais vous en parler pendant des heures (tous mes collègues de bureau peuvent vous le confirmer!). Mais la plus grande conclusion que je pourrais faire est de dire que j’y retournerai SANS AUCUN DOUTE. Cet endroit inspire détente, bien-être, fun, sourire, bonheur et j’en passe. Quoi, je vous avais avertis que ce billet contenait beaucoup d’éléments d’émerveillement!

En attendant mon billet sur le magnifique restaurant Les Labours de l’hôtel La Ferme, je vous invite à consulter les textes de ces autres blogueurs… et à réserver!

Sylvie Isabelle, L’Hôtel La Ferme : une nuit, c’est pas assez

Food Nouveau, Reinventing What Hotels Ought to Be

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

5 réponses à “L’hôtel La Ferme, ou quand 2 yeux ne suffisent pas pour tout voir

  1. Pingback: L’Hôtel La Ferme: une nuit, c’est pas assez « Sylvie Isabelle

  2. Pingback: Les Labours, une délicieuse cuisine de marché sans flafla | Harnois à la carte

  3. Pingback: Acheter foodies pour Noël | Harnois à la carte

  4. Pingback: Pizz’art : créativité, saveurs et fraîcheur au rendez-vous | Harnois à la carte

  5. Pingback: La Laiterie Charlevoix : l’arrêt bouffe de nos vacances | Harnois à la carte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s