Beau Bistro B

Vous avez entendu parler du petit nouveau de la rue Cartier, le Bistro B, ouvert depuis juillet? B, c’est pour Blais, François Blais, l’ex-chef du Panache. J’avais hâte de goûter à sa cuisine, et je dois dire que je n’ai pas été déçue. J’ai vraiment bien mangé, bien bu et passé une très belle soirée. J’ai par contre dû me rabattre sur des spaghettis au beurre pour nourrir ma famille le reste de la semaine, tellement mon budget nourriture y a passé! ; )

Je dois avouer qu’avec mon amie Val, on s’est payé la traite. On a débuté la soirée avec des bulles, un mousseaux espagnol, le Pares Balta Brut Cava, à 11$ le verre. Nous nous sommes volontairement assises au bar, pas celui qui donne sur la cuisine (manque de place) mais plutôt le petit bar (où on fait asseoir les gens en attendant leur table). Car, fait à noter, il est préférable de réserver si on veut manger au Bistro B un jeudi soir à 19h. L’endroit était pratiquement plein.

Mon amie Val connait bien l’endroit, elle n’en est pas à sa première visite. Elle m’explique que le menu change quotidiennement, selon les arrivages et les produits frais dénichés. Aucun menu papier n’est disponible, uniquement les ardoises! Paraîtrait même que le resto ne détient pas de congélateur, tellement les produits utilisés sont frais!

Ce soir là, on a le choix entre quatre entrées et cinq plats principaux. Les prix des entrées varient entre 5 et 14 $. Nous optons toutes deux pour la soupe à l’oignon (il faisait froid ce soir là à l’extérieur… on avait besoin de réconfort!). Le bouillon est goûteux, les oignons sont finement émincés et présents en bonne quantité. Un morceau de pain gratiné l’accompagne, la soupe n’ayant pour sa part pas séjournée au four. J’aurais facilement pris deux de ces petits croûtons tellement ils étaient simples mais très bons.

Pour le plat de résistance, j’ai hésité entre la pintade et le filet de bœuf, mais j’ai plutôt opté pour le doré. Et je n’ai pas regretté. Accompagné de topinambours, d’asperges et de chou-rave, le filet de doré, cuit uniformément et à la perfection, était servi avec une réduction de poivrons rouges grillés et une sorte d’émulsion de champignons. C’était à se garocher par terre. Mais à 27 $ l’assiette, j’en ai profité pour rester bien assise! ; ) On sent que c’est frais, que le plat a été pensé, que les aliments et les saveurs se marient bien.

La belle amie qui m’accompagnait a, quant à elle, pris une seconde entrée, soit le tartare de saumon (14 $). Une belle portion pour une entrée, servie avec un peu de cresson et deux croûtons. Elle a bien aimé! Petite précision ici : nous étions bien occupées à nous raconter nos vies, alors à part se dire que c’était très bon, nous avons peu élaboré sur le contenu de nos assiettes…! De là le peu de commentaires que j’ai à vous faire sur le tartare!

À boire, nous avons choisi un Riesling, le Echos, du Niagara, un vin que je ne connaissais pas mais que j’ai bien aimé. Un goût de pomme très présent en fait un vin frais qui, sans tomber dans les commentaires trop clichés, se boirait super bien en été. Le serveur n’a pas hésité à nous en faire goûter un autre à ma demande, simplement pour valider notre choix. Le Bistro B a une carte des vins intéressante. Elle comporte de nombreux produits qui m’étaient inconnus, mais qui malheureusement le resteront, dus à leur prix. Les bouteilles les plus abordables sont environ 35 $ (peu nombreuses); celles qui retenaient notre attention tournaient autour de 55-60 $.

Parlant du service, il a su respecter mes attentes. Ce genre de bistro se doit d’avoir des serveurs attentionnés et sociables, qui savent écouter leurs clients, proposer des accords mets-vins et « vendre » leurs produits. Rémi, notre gentil serveur, ainsi que quelques-uns de ses collègues sympas, nous ont offert ce type de service.

Quoi dire de plus? Que le design est réussi, avec les lattes de bois de la section bar, les immenses lampes cloche en inox, le cellier illuminé, le long comptoir lunch avec vue sur la cuisine à aire ouverte. Que le Bistro B a tous les ingrédients pour bien rouler. Et que malheureusement pour mon portefeuille et mes REER, j’ai hâte d’y retourner!

Mon addition :

Bulles : 11 $

½ bouteille de Riesling : 27,50 $

Entrée : 9 $

Plat principal : 27 $

+ taxes et service

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

2 réponses à “Beau Bistro B

  1. Pingback: Un lobster roll au Panache Mobile #2 | Harnois à la carte

  2. Pingback: Les accords mets-bières, ça vous dit quoi? | Harnois à la carte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s