À la découverte des vins de Bordeaux

En compagnie de quelques amies foodies, j’ai assisté, le jeudi 13 octobre dernier, à la première soirée Apéros Bordeaux à Québec. L’événement, déjà populaire à Montréal, était organisé au Voodoo sur Grande-Allée. Un concept fort simple, mais avec bien du potentiel : un 5 à 7 du jeudi où les vins de Bordeaux sont à l’honneur.

Premier vin dégusté, le Château Doisy-Daëne Bordeaux blanc 2009. C’est un serveur qui me le recommande quand je lui dis que je veux goûter à un blanc et un rouge (je n’abuse jamais!). Il me le décrit comme légèrement liquoreux… Par chance, je n’ai pas la même opinion que lui; je le trouve bien équilibré, rond en bouche, une finale persistante. Il est sec et j’y reconnais des arômes de noisette – faciles à distinguer. J’avoue honnêtement que c’était mon premier verre de vin blanc de Bordeaux, et selon la fiche descriptive, il est l’un des meilleurs Bordeaux sec dans sa catégorie. Je suis peut-être une grande inculte, mais à mon goût à moi, à 29,25$ la bouteille, je le trouve un peu cher (on se rappelle qu’elle est ma mission : déguster sous la barre des 25$!).

Les chères foodies qui m’accompagnent, Sylvie Isabelle, Caroline Décoste et Cath Cormier, craquent pour la Cuvée Clémence Entre-deux-mers 2009. J’y goûte, le trouve moins persistant, plus frais. Sylvie lui trouve des arômes de beurre, ce que je seconde. En SAQ, ce dernier est plus abordable, il se détaille à 15,90$. Il faudrait que j’y regoûte pour me faire une bonne idée, mais je le servirais sans gêne.

Je passe maintenant au rouge. Le serveur me conseille le Château Haut Carles Fronsac 2006. Comme je ne bois pas souvent de Bordeaux, je m’imaginais goûter à des vins très boisés, très fût de chêne. Celui-là n’en est pas un! À mon goût à moi, on est sur le fruit noir; c’est concentré, riche, très agréable. On le qualifie de « parfait exemple de grand Bordeaux moderne »! Comme toute ma culture Bordeaux est à faire, je ne peux comparer, mais j’ai bien apprécié! Pour les intéressés, il se détaille 26,90$.

Point de vue canapés, on déguste des bouchées de chèvre et chutney d’abricots, shooter de foie gras, prosciutto melon, salami-olives. On remarque plus particulièrement les cannelés conçus par Caroline Décoste, alias Je suis snob. Je n’en avais jamais goûté (je m’avoue franchement inculte dans ce billet!). J’ai adoré! Ces petits gâteaux bordelais parfumés à la vanille et au rhum sont juste assez croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Un régal! Des truffes et autres chocolats viennent conclure la partie bouffe de cette soirée.

Le hic de la soirée, c’est qu’il manquait d’animation. Je m’attendais à ce qu’on me présente les vins, qu’on me les « vende ». Considérant que ces soirées ont une finalité marketing, je me demande pourquoi on n’a pas axé sur la promotion des vins de Bordeaux, ne serait-ce que par une petite présentation, comme c’est le cas dans les soirées Alsace au menu. J’ai cru comprendre qu’une animation était à l’horaire mais que ça été simplement laissé de côté… N’empêche que j’ai passé une belle soirée avec mes charmantes amies foodies!

Fait cocasse à noter : comme les bouchées ne nous ont pas rassasiées, nous sommes traversées au libanais en face. J’y ai dévoré, à moi seule (enh Cath!) un pita shish-taouk aussi long que mon avant-bras! Un parfait accord mets-sprite en fontaine! ;)

About these ads

Un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties

Une réponse à “À la découverte des vins de Bordeaux

  1. Ping : Un peu de canard à l’heure du brunch | Harnois à la carte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s