Des idées gourmandes pour souligner la fête des Mères

Si votre maman est une foodie, pourquoi ne pas la gâter avec des petits cadeaux gourmands. Je vous présente quelques idées bien simples qui enjoliveront la fête des Mères de votre maman chérie.

Thé et chocolat

Ces deux classiques peuvent être offerts à toute occasion et feront toujours plaisir. D’ailleurs, saviez-vous que les accords thé/chocolat, ça existe? C’est tout nouveau pour moi, je l’avoue, mais j’aime bien l’idée.

On m’a récemment envoyé beaucoup d’information sur le sujet, ainsi que deux palettes de chocolat biologique Green & Black’s Organic. J’ai marié ces chocolats de qualité avec des thés de Monsieur T., reçus au Foodcamp. Ce que j’aime de cette boutique, c’est qu’elle fait partie de celles qui ont démocratisé le thé, et le rendent jour après jour plus accessible.

Accords chocolat et thé

Je vous suggère les mariages suivants :

  • Le thé noir Tire d’érable épicée avec un chocolat noir aromatisé, comme celui à l’orange et aux épices Maya Gold
  • Le thé vert Journée à la plage avec un chocolat au lait sucré et crémeux, comme celui avec morceaux de caramel écossais
  • Le thé Oolong au lait ou une tisane avec un chocolat noir ou au lait à saveur classique, comme un 75 % ou 80 % de cacao

Une boîte de 4 thés (12 $) et deux tablettes de chocolat = moins de 25 $. Avec ce cadeau, vous savez que vous enjoliverez l’heure du thé de votre maman, et que, par ricochet, elle aura une pensée pour vous lors de chacune de ses dégustations.

Un peu d’amour dans un rosé

Avez-vous bu votre premier rosé de la saison? Quand il fait soleil et qu’on inaugure la terrasse, ça nous en prend. On m’a invité à goûter un tout nouveau rosé disponible en SAQ qui, de par son nom et branding, s’offre très bien pour la Fête des Mères.

Grain d'amour

Se détaillant à 16,70 $, le Grain d’amour des Vignerons de Brulhois, fait à 100 % de Muscat de Hambourg, est gras, faible en acidité et bourré de fruits. C’est du bonbon, le sucre en moins. Si votre maman aime les rosés punchés et très fruité, vous avez le cadeau parfait.

Des livres, encore des livres!

J’ai déjà fait un billet détaillant mon top 10 des livres de recettes que j’affectionne. C’est pas compliqué : je pourrais m’en acheter encore et encore! Si votre mère est comme moi, misez tout sur cette idée! En flânant au centre commercial, j’ai pu feuilleter le super livre Chefs de famille, qui propose 20 portraits de famille de personnalités québécoises de la cuisine et plus de 100 recettes familiales. Cela vous inspirera peut-être des conversations autour de votre histoire culinaire familiale! (Disponible en version électronique à 19,95 $, papier : 39,95 $)


Perfectionnement et plaisir en cadeau

Finalement, ma dernière suggestion est celle des cours de cuisine. Que votre maman soit une aspirante chef ou une débutante, il existe des ateliers ou cours de cuisine pouvant répondre à ses goûts. Et pourquoi ne pas s’offrir cela à vous aussi, afin d’accompagner votre mère le soir de son cours, qui se termine généralement par un bon repas et un verre de vin! L’expérience n’en sera que plus agréable. Je vous suggère les endroits suivants :

Avec ces idées, plus d’excuses de manque de temps pour magasiner! Ces idées simples, accessibles et abordables sauront combler l’une des plus importantes personnes de votre vie!

3 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes

La préparation des lunchs ou l’autonomie 101 avec mon Custom-Flex

Et oui, encore moi, à vanter les mérites de mon Custom-Flex, mon super frigo Frigidaire Gallery qu’on m’a offert quand je suis devenue Ambassadrice Frigidaire #TestDriveMoms. J’ai déjà abordé les cent façons de personnaliser la porte du frigo avec les compartiments Custom-Flex. J’ai aussi jasé de son stainless antitâche Smudge-Proof et ses petits plus qui le rendent génial.

Pour mon dernier billet sur le sujet, je vous parle de quelque chose que j’ignorais il y a deux mois, soit à quel point un réfrigérateur pouvait encourager l’autonomie de mes enfants dans la routine de semaine.

Custom-Flex Frigidaire

Dans le passé, mon frigo était un mess. Un vrai jeu de tétris, vous vous rappelez? L’éclairage pas assez franc faisait en sorte que je ne voyais jamais tout ce qu’il contenait. Je finissais par perdre de la nourriture, alors que les petits eux se planquaient devant le réfrigérateur et s’écriaient : « maman, y’a rien à manger dans le frigo! » De quoi devenir bleue quand tu sais le prix que coûte l’épicerie!

Tout ça est chose du passé. Avec l’éclairage DEL et les nombreux rangements personnalisables Custom-Flex dans la porte, mes enfants sont capables de repérer ce qu’ils veulent manger et ont même gagné en autonomie. Et oui! Ils ont appris à préparer eux-mêmes certains éléments de leur boîte à lunch.

Ils repèrent mieux les fameux fruits-légumes-fromages que tout parent devant préparer des collations santé à raison de 3 par enfant, par jour connaissent! Même Fiston, un peu lunatique et encore bien jeune, m’aide les matins de semaine. Et quand il a encore faim après son déjeuner, il sait où trouver bâtonnets de fromage frais et yogourt à boire pour compléter son repas.


Aviez-vous déjà remarqué comment votre réfrigérateur, bien rangé et éclairé comme mon Custom-Flex, pouvait faciliter votre quotidien en famille? Pas moi! Bien contente de pouvoir en profiter maintenant.

Divulgation : je participe au programme des ambassadrices de FrigidaireMD Canada organisé par Influence Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Restaurant Légende par La Tanière : un véritable coup de coeur

Il y a de ces restos pour lesquels on craque littéralement. Ça n’arrive pas si souvent que ça. Mais quand ça survient, on s’en rappelle longtemps. J’ai eu ce type de révélation samedi dernier, lors de ma première visite au restaurant Légende par La Tanière. Si Allison de Foodie in Quebec city m’avait prévenue que j’allais vivre une expérience culinaire hors du commun, je ne me doutais pas qu’elle avait à ce point raison.

Légende

Légende, c’est le petit nouveau de Karen Therrien et Frédéric Laplante, propriétaires de La Tanière, un établissement 5 diamants. Situé sur la rue St-Paul, Légende a comme mission de faire « découvrir et redécouvrir notre terre, notre forêt et notre fleuve ». Il s’est également classé parmi les 10 meilleurs restaurants canadiens en 2014 selon le magazine En route.

Légende par La Tannière

Dès qu’on y pénètre, on se sent plongé dans un univers à la fois actuel et emprunt d’histoire. Le bois, la pierre, l’éclairage, les pompes à bière en forme de panache : rien n’est laissé au hasard et tout est à mon goût. On est samedi, 20h30, l’endroit est plein à craquer. Les gens ont l’air à la fête, mais ce n’est pas trop bruyant. Le personnel nous accueille comme si on entrait chez des amis, comme si on faisait parti de la famille. C’est friendly mais ultra professionnel. Quelques secondes suffisent pour que je sois convaincue que la soirée sera parfaite.

Huîtres Légende

Plateau d’huîtres et verre de Seyval-Chardonnay Les Pervenches

Je zieute un peu le menu, pour la prochaine fois où j’y retournerai. Comme Sylvie l’a dit dans l’un de ses billets, tous les plats sont offerts autant en portion entrée qu’en plat principal. J’aime cette idée, qui fait en sorte qu’on peut prendre plus de plats et goûter à plusieurs choses, en plus petites portions.

Le succès de Légende passe aussi par leurs plats à partager servis sur planche de bois. On m’a dit grand bien des plateaux de charcuteries maison et celui du pêcheur. Les accompagnements, tous plus géniaux les uns que les autres, font briller les éléments principaux des plats.

flanc de porc légende

Un des meilleurs plats dégustés à vie : flanc de porc, ananas grillés, huile déshydratée, champignons marinés, betteraves, et plus encore.

Pour notre part, nous avions réservé chez Légende pour profiter du menu Québec Exquis à 50 $. Je confirme qu’on s’est régalé des trois plats, élaborés en collaboration avec la maison d’affinage Maurice Dufour. En plus, on a partagé quelques huîtres et avons eu la chance de déguster deux planches de produits extraordinaires – on a été plus que gâtés!

Tête de porcelet

Entrée QcExquis : tête de porcelet en roulade de persil, lentins de chêne au Secret de Maurice à la façon tartiflette, fleurettes de chou-fleur

Honnêtement, je pense ne pas encore en être revenue. Fascinant d’entendre le staff super attentionné, dont le chef Émile Tremblay, parler avec autant de passion et fierté des produits de qualité qui nous sont offerts. On sent que le menu est inspiré du patrimoine culinaire québécois, tout en laissant une grande place à l’évolution de notre cuisine et à la créativité des gens qui oeuvrent dans l’établissement.

gigot d'agneau Légende

Plat principal QcExquis : gigotin d’agneau à Tommy Lavoie, haricots et bleu de brebis, écrasé de céleri-rave et carottes glacées

Je vous invite fortement à profiter des deux dernières journées du festival #QcExquis, alors que de grands restaurants de la ville de Québec offrent des menus midis à 20 $ et des soupers 3 services à 50 $. N’oubliez pas de réserver!

Mais plus spécifiquement, je vous suggère d’expérimenter le restaurant Légende. Cet établissement redéfinie purement et simplement ce qu’est une expérience gastronomique. Rien de moins.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

Un spectaculaire Foodcamp 2015

2015 marquait le 4e anniversaire du Foodcamp, le seul et unique événement de la sorte au Québec. Des chefs, des conférences, des bouchées, des artisans, des passionnés de la bonne nourriture, et encore plus de la bouffe. La gang du #FoodCampQc15, pilotée par Francis Laplante (alias Tranche de pain) allait-elle réussir à surpasser les éditions précédentes et nous en mettre encore plein la vue (et la panse!)? Oh. Que. Oui!

Foodcamp 2015

L’événement, maintenant sur 2 jours, affichait une fois de plus complet. C’est 1000 personnes qui ont foulé le sol du Fairmount Le Château Frontenac les samedi 18 et dimanche 19 avril dernier. Si vous suivez quelques blogueurs bouffe et moi sur Instagram, Twitter et Facebook, nul doute qu’on a réussi à vous donner faim avec l’avalanche de photos de bouffe publiées. Et pour cause : il y a tant à apprendre, à découvrir et à partager lors de ce congrès pour foodies. Impossible de garder ça pour nous!

Je passe ici en rafale mes moments préférés, en faisant le tour de tout ce qui nous a été proposé.

JOUR 1

Baptiste Peupion du Château Frontenac a brisé la glace en s’improvisant une fois de plus en pâtissier et en débutant ce samedi matin (si tôt!) tout en douceur, avec entre autres un cappucino de framboise, glace et mousse au mascarpone et wasabi ainsi que des sphères de framboise, avec sirop litchi-rose et meringue. Ma première réflexion : faire une sphère demande un procédé assez complexe de trempage dans 3 types de liquide… Et il en a fabriqué 500!

Baptiste Peupion Foodcamp

Le duo bien connu composé de François Chartier et Stéphane Modat, aussi du Château Frontenac, nous ont instruit 2 fois plutôt qu’une. Samedi, on abordait le thème du Sotolon et dégustions un gâteau d’eau à saveur d’érable mais sans érable avec crumble d’oreilles de christ. Dimanche, c’est habillé en ti-bum de « Cooking bad » que le duo nous ont fait découvrir la piste aromatique de l’esctasy (ben oui!), en accordant rootbeer organique et gâteau micro-ondes. Toujours fascinant d’entendre parler M. Chartier.

Jean-Luc Boulay du St-Amour et de Chez Boulay nous a instruit sur le foie gras, en parlant avec respect de ce produit noble et en nous donnant ses meilleurs trucs pour le cuisiner. Je me suis promis d’essayer de reproduire cette bouchée pleine de saveurs incroyables.

Jean-Luc Boulay

Une de mes présentations coup de coeur est sans l’ombre d’un doute celle de Louis Pacquelin, chef du réputé restaurant Panache. Celui qui n’a que 25 ans ferait rougir quiconque avec sa feuille de route impressionnante. Son humour et sa facilité à rester focus malgré les nombreux bruits de foule, surprise par la décapitation live d’un homard vivant, ont fait de sa présentation un moment fort du Foodcamp. Je retiens sa façon de cuire les pinces et la queue du homard au chaudron avec une tonne de beurre et des aromates.

Louis Pacquelin Panache

Alex et Cyrile de la Société Orignal nous ont parlé de la mission de leur entreprise qui est de se réapproprier nos produits québécois moins connus en aidant des producteurs à les mettre en valeur. Phoque, caplan, algues, leur présentation leur a valu rien de moins qu’un standing ovation!

Société Orignal

La gang du Pied bleu et de la buvette Le renard et la chouette en ont surpris plus d’un en faisant l’exercice de reconstruire une volaille à partir de charcuteries cuisinées provenant de 8 volailles. Leur bouchée était excellente!

Pied bleu Foodcamp

Gros coup de coeur pour Patrice Plante de l’Atelier Tartares et cocktail qui, en plus de nous faire rire, a bien démarré notre happy hour en nous donnant des trucs pour réaliser d’excellents cocktails. Pssst : avis aux amateurs de mojito : faut jamais écraser la menthe, mais plutôt l’applaudir pour en faire sortir les huiles essentielles.

Patrice PlantePour clore la première journée du Foodcamp, c’est Isabelle Plante, participante à l’émission Les Chefs, maintenant chef pâtissière du Centre des congrès de Lévis, qui nous en a mis plein la vue avec des desserts, l’un fait à base de courge et l’autre à la betterave. J’ai été épaté par sa créativité et son aisance sur scène.

Isabelle Plante Foodcamp

JOUR 2

C’est pas rien ça, faut être debout au Château à 9h le lendemain pour voir à l’oeuvre Mathieu Brisson du Clocher penché. Si le réveil était douloureux pour nous, ayant veillé chez Légende dans le cadre de QuébecExquis (je vous en reparle!), il semblait l’être tout autant pour le chef qui avait fini ses services après minuit. Ceci dit, ça ne l’a pas empêché de nous montrer comment faire cuire de la lotte en peau de poulet, ouais! Il nous a servi une bouchée de peau de porc avec de la morue, question de démarrer la journée en force!

Mathieu Brisson Foodcamp

Puis, fût le tour d’un habitué du Foodcamp, le beau Martin Juneau. Faut dire qu’avec le salon Boulangerie Ace Bakery (une superbe nouveauté 2015), on avait pu goûter à certaines bouchées concoctés par le chef propriétaire du Pastaga, dont le gravlax de saumon et salade de seigle, tiré de son événement La Camaraderie des chefs. Quant à sa présentation, il nous a fait découvrir la farine de pois chiches, qu’on peut entre autres cuisiner en socca et en polenta.

Martin Juneau Foodcamp

Olivier Perret nous a ensuite entretenu sur la Tablée des chefs, dont la mission est de nourrir les familles dans le besoin et éduquer les générations futures à développer leur autonomie culinaire. J’admire cette gang, qui a mis sur pied un programme de récupération alimentaire (éviter de jeter de la bouffe encore bonne), entre autres en partenariat avec le Centre Bell, où ils récupèrent toute la nourriture non mangée dans les loges corporatives et les redonnent à des familles dans le besoin (soit l’équivalent de 60 000 repas en 42 matchs!). Ils sont également présents dans 60 écoles secondaires. Ils nous ont présenté un superbe gravlax et champignons marinés complètement fous.

La tablée des chefs foodcampCoup de coeur une fois de plus cette année pour le légendaire Jérôme Ferrer. Même si au quotidien, il fait dans le gastronomique et le haut-de-gamme, il sait depuis 2 ans nous transmettre des trucs hyper simples pour réaliser une cuisine maison savoureuse. Cette année, il nous a entre autres montré comment faire notre charcuterie et comment cuire des pots-au-feu ou des soupes directement dans un pot Masson. Une excellente façon de cuisiner les petites portions restantes de viande ou de légumes mous et de préparer des plats en portion individuelle. Je me suis promis d’essayer cela rapidement.

Jérôme FerrerUn autre incontournable du Foodcamp est sans l’ombre d’un doute Patrice Demers de Patrice Pâtissier, celui qui, grâce à ses explications claires, peut nous convaincre qu’un dessert en 12000 étapes, c’est simple à réaliser! Cette fois, il nous a appris à cuisiner son financier au sucre d’érable accompagné d’une confiture de lait (un classique dans son commerce) infusée au café de la brûlerie St-Henri. C’était bon, c’était beau. J’aurais pris une journée complète pour en entendre encore plus.

Patrice Demers foodcamp

Pour clore ce Foodcamp de feu, c’est à pied levé que David Forbes du restaurant Ciel! a accepté d’être présent (Antonio Park s’est décommandé…:/). Accompagné de Émile Tremblay de Légende et de Louis Bouchard du Pied bleu, il a monté live les 500 bouchées, question de montrer qu’en restauration, il faut savoir se retourner sur un 10 cents. La plus courte des présentation fût sans doute l’une de mes préférées, avec cette bouchée de foie gras et crabe, bacon et sirop d’érable, montée sur une galette de sarrasin. Wow.

David Forbes FoodcampAutre importante nouveauté cette année : l’animation. Si Francis prenait habituellement cette partie sur son dos, il a délaissé ses fonctions d’animateur en les confiant à Jonathan Garnier, propriétaire de la Guilde culinaire. En plus d’être extrêmement à l’aise sur scène, il a pu enrichir certaines présentations de ses connaissances tout en nous faisant bien rire. Il a joué l’animateur de The price is right en remettant des dizaines de prix de participation. Nul doute qu’il a contribué au succès de ces deux journées. Déjà hâte d’aller le revoir la Guilde! (Pas de photo, j’étais trop loin, aucune ne t’avantageait beau Jonathan!!)

Et que dire des exposants, tous plus nombreux années après années. Mes coups de coeurs? Les sels et mélanges d’épices La Pincée et les produits de Madépices. J’adore cette compagnie et les gens qui viennent tout juste de racheter la gamme (vanille de Madagascar, cannelle, sel et poivre, mélange à épices, confiture aux poires). Sarah et Ayaaz, votre passion est contagieuse! Les gens qui me suivent auront remarqué ma fixation sur le poivre rose. Plutôt que d’y aller pour le petit pot que j’achète annuellement, je m’en suis procurée 1 kilo! Je vous invite à aimer leur page Facebook – un concours a d’ailleurs lieu!

Madépices

Je ne pourrais passer sous le silence le travail incroyable des bénévoles du Foodcamp. Servir (et desservir) une salle de 500 personnes avec des torpilles toutes plus lourdes les unes que les autres… Ouf! Chapeau!

Si vous vous êtes rendus jusqu’ici dans mon texte, c’est que le Foodcamp vous intéresse autant que moi!! Alors je vous invite à lire les résumés des blogueurs Rachel Robitaille et Sylvie Isabelle, qui y va entre autres d’un super coup de gueule pour #lesgens, dont certains, malheureusement, ont démontré leur manque de savoir-vivre (tsé quand y’a du stock gratuit, y’a assurément de la rapace!).

Gin tonic et purée de concombres

Bref, bravo Foodcamp! Une immense réussite, une fois de plus, tant pour le succès de foule que le contenu/contenant extraordinaire que vous avez réussi à livrer. Merci également aux partenaires de l’événement, qui nous ont bien gâté.

À l’an prochain!

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Sorties

Quisine : faire voyager nos papilles même quand on manque de temps

Typique fin de journée de semaine :

  • 17h : arrivée à l’école – non sans avoir grogné après les bretteux sur la route
  • 17h30 : devoirs (et soupirs des enfants à cause desdits devoirs)
  • 18h : souper – ah le souper, j’ai rien prévu pour souper
  • 18h45 : souper pour vrai
  • 19h15 : bains
  • 19h45 : lecture
  • 20h : lights out, dodo des enfants

Si votre 5 à 8 ressemble au mien, vous êtes aussi à la course les soirs de semaine. Si les repas ne sont pas préparés à l’avance, on manque parfois de temps pour bien cuisiner. Et pour cause : on est débordé! Il faut donc trouver les solutions pour manger des bons plats vite fait, bien fait, sans jamais lésiner sur la qualité.

Quisine IndienC’est pourquoi que j’ai accepté l’offre de Flamingo d’Olymel de tester le poulet Quisine, une nouvelle gamme de produits, en épicerie depuis l’automne dernier. Ce sont des poitrines de poulet en sauce surgelées en portion de 600 grammes et vendues à 9,99$. Les saveurs proposées sont Poulet au beurre indien, Poulet thaï et Poulet mexicain. Travaillées pendant un an, les recettes ont été soumises à divers focus groups et tests de goût, avant de remporter 2 prix en innovation. Les plats sont sans saveur artificielle et sans agents de conservation. Et en plus, ils font voyager nos papilles à bon prix.

Du congélateur au four… jusqu’à table

Ce que la gamme Quisine propose, c’est de vous faire sauver du temps. Pendant les 40 minutes où cuit le poulet (il passe  du congélateur au four directement), vous pouvez superviser les devoirs tout en concoctant les plats d’accompagnement.

C’est ce qui m’a convaincu d’essayer. Oui généralement, j’aime faire les marinades et sauces moi-même. Mais si les produits Quisine s’avéraient bien fait, ils feraient une belle alternative pour nos soirs de semaine trop pressés. Et avons-le, du poulet en sauce à 10$ pour 4 portions, ce n’est pas cher payé, au prix où se vend cette délicieuse protéine.

Fajitas pour le poulet mexicain

Mes enfants sont fans des tacos et des fajitas. C’est donc de cette façon que j’ai cuisiné le Poulet mexicain. Pendant que le poulet était au four, j’ai fait revenir oignons rouges et poivrons avec des épices à tacos et un peu de bouillon de légumes. J’ai préparé des morceaux d’avocat avec citron et coriandre. Un peu de fromage déjà râpé, de la crème sure, des tomates en cubes, de la salsa du commerce, de la coriandre, des tortillas de blé… et le tour était joué.

Les enfants ont apprécié (ils sont un public à convaincre!) car le poulet était bien goûteux, sans être trop épicé. Comme nous sommes trois mangeurs chez-moi, il m’en est resté une portion que j’ai utilisé en pizza, sur pita, en combinant le reste des ingrédients de la veille.

Pizza poulet mexicain Quisine FlamingoPoulet Thaï 

J’ai ensuite testé le poulet thaï, dont la sauce est faite à base de lait de coco, de citronnelle, de cari et d’ail. Ça s’est avéré savoureux. Si, à la cuisson, je trouvais que le lait de coco avait l’air de s’être séparé, une fois bien chaud, la sauce avait bonne consistance et le poulet me semblait encore plus tendre.

Poulet thaï Quisine Flamingo

Je l’ai servi avec des nouilles ramen au poulet et des bokchoy blanchis et sautés dans la poêle avec un peu d’huile de sésame. J’ai garni le tout de coriandre (ça aurait pu être du basilic). C’était si bon que nous l’avons terminé en 3 plats seulement!

Poulet au beurre indien

J’ai finalement complété ma dégustation de produits Quisine par le poulet au beurre, sans doute lui pour lequel j’avais les plus grandes attentes – je suis une fan de poulet au beurre! À la cuisson, la maison embaumait les belles odeurs de cari, de tomates et de muscade. J’espérais que l’équilibre entre le goût tomaté et épicé soit bon, question que ça plaise autant aux enfants qu’à moi.

Poulet au beurre Quisine Flamingo

C’est ce qui est arrivé. Accompagné de pois sucré et de riz basmati, le poulet au beurre s’est avéré notre favori des trois. La sauce était bien équilibrée, le poulet était tendre. Et le basilic on top faisait ressorti le goût de tomates. J’en rachèterai!

Poulet au beurre Quisine Flamingo 2Je trouve que la gamme Quisine représente une belle option pour ces soirs où on manque d’inspiration ou de temps et qu’on souhaite prendre un repas complet, sans se casser la tête. Pendant les 40 minutes de cuisson, on a amplement le temps de préparer les plats d’accompagnement, de jouer avec les enfants, de vider le lave-vaisselle même! Le fait qu’on n’ait qu’à le sortir du congélateur et à le cuire congelé est un avantage de taille.

Seul bémol possible : la quantité. Comme nous ne sommes que 3 mangeurs à la maison, la portion de 600 grammes fût amplement suffisante. Mais si vous êtes 2 adolescents et 2 adultes bons mangeurs à la maison, il se peut que vous en manquiez. Vous n’aurez qu’à vous en procurer 2 paquets!

Justement, voici un coupon rabais de 3$, juste pour vous! : )

Aussi à lire sur le sujet, les impressions de la blogueuse Eve Martel sur Tellement Swell.

Merci à Flamingo d’Olymel de m’avoir offert de tester leurs produits Quisine. Même si j’en retire des bénéfices, toutes les opinions exprimées dans son billet sont les miennes.

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Tranches de vie et petits détails qui font le charme de mon frigo

J’ai toujours été satisfaite de mes électros Frigidaire. Même si celui que j’avais, un Frigidaire Gallery de 10 ans, fonctionnait encore très bien, impossible de refuser le nouveau qu’on m’offrait dans le cadre de mon partenariat avec eux (j’ai fait des heureux en leur offrant mon ancien!). Disons que mon nouveau Custom-Flex, dont les compartiments de la porte sont facilement ajustables, fait bien mon affaire.

Par contre, je vous avoue qu’il a fallu que je fasse un peu de gestion du changement auprès de mes enfants. Bizarrement, ils étaient attachés à notre vieux frigo blanc. Et oui. Ils m’ont demandé plusieurs fois pourquoi nous devions le donner, en m’accusant quasiment de l’abandonner. Ils lui ont dit adieu. Oui. Des adieux officiels au frigo.

Notre ancien Frigidaire Gallery

Notre ancien Frigidaire Gallery

Mes enfants avaient l’habitude d’aimanter photos et dessins sur notre frigo. Je leur avais dit qu’avec l’acier inoxydable, ça deviendrait impossible. Je pense que c’est ce qui leur plaisait pas. La première chose qu’ils ont testé en voyant le nouveau Custom-Flex, c’était sa compatibilité avec les aimants. Leur visage quand ils ont vu que j’avais tort et que ça fonctionnait : je vous dis pas! Et soudainement, les enfants aimaient le nouveau frigo.

Notre nouveau Frigidaire Gallery en acier inoxydable Smudge-Proof

Notre nouveau Frigidaire Gallery en acier inoxydable Smudge-Proof

Deux autres qualités… et tranches de vie (encore)!

D’autres qualités sont venues s’ajouter. La première, bien que très simple, est pratique pour la fille lunatique que je suis (la lune étant mon pays d’adoption). Mon frigo se met à biper s’il n’est pas bien fermé. Ouiii! Donc, si en rangeant mon épicerie (oui pire, si les enfants s’en chargent) je referme mal la porte, mon frigo m’avertie. Ça l’air de rien… Mais pour moi, ce ne l’est pas. Vous parlez à la fille qui a déjà perdu le contenu de son congélateur car elle avait mal refermé la porte!

La seconde, c’est son revêtement en acier inoxydable résistant aux taches Smudge-Proof. Ouep, antitache. Je l’ai testé au début du mois, alors que cinq amis de Fiston sont venus à sa fête d’amis. Ouvre, ferme, ouvre, ferme. Pas une marque de doigts! Le Smudge-Proof est donc, de loin, plus facile à entretenir que le stainless habituel. Une bien charmante qualité quand tu reçois souvent à souper ou que la marmaille a toujours faim, comme la mienne. Vivement le four et le lave-vaisselle Smudge-Proof (un jour, un jour!).

Découvrez en d’avantage du Frigidaire Gallery Custom-Flex.

Je participe au programme des ambassadrices de Frigidaire Canada organisé par Influence Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

1 commentaire

Classé dans Accueil

Trucs de blogueurs pour rentabiliser congélateur, temps et argent!

Je vous en ai déjà parlé, Frigidaire m’a offert un congélateur d’appoint vertical Classic Slate (congélateur ardoise classique). Depuis, ce dernier me fait sauver temps et argent. Selon des statistiques fournies par Frigidaire, on dit que grâce à la congélation, on peut sauver jusqu’à 60 heures par année, soit en courses à l’épicerie ou en préparation de repas. Mais surtout, on dit que ça peut faire épargner jusqu’à 750 $ par année pour une famille qui achète en grande quantité, qui cuisine dans le but de congeler ou qui congèle en portions de repas.

ClassicSlate Frigidaire

Je vous fournis donc quelques trucs pour maximiser votre congélateur d’appoint. J’ai aussi fait appel à quelques blogueurs que j’adore lire pour obtenir leurs trucs! Convaincue que vous deviendrez aussi vendus que moi à l’utilité d’un congélateur d’appoint comme le Classic Slate de Frigidaire.

Bouillons, plats qui dépannent et aliments sous-vide

Les bouts de céleri, les épluchures de carottes et les couches coriaces des oignons font d’excellents bouillons. Quand je n’ai pas le temps des cuisiner sur le champs, je les lave et les congèle. Puis, le dimanche par exemple, je prépare 10-12 tasses de bouillon de légumes. Ça me fait économiser de l’argent (2,50$/900 ml) et ça fait en sorte que j’ai toujours du bouillon maison congelé sous la main.

Faire son bouillon de légumes

Même chose pour les plats qui se cuisinent en plus grand portion et qui se congèlent bien. Marie-Andrée Pilote, blogueuse sur La vie avec mon zucchini et cie et mère de 4 enfants, cuisine en double ou en triple et congèle des plats tout prêts (pâtes, pâtés, quiches). Ça lui sauve la vie quand les spéciaux à l’épicerie sont moins intéressants ou que l’envie de cuisiner n’est pas là!

Même type d’utilité pour Dominique alias Tastevino, qui cuisine et congèle ses repas complets sous-vide. Ça lui permet, au moment du repas, de simplement plonger le sac dans un chaudron d’eau bouillante. Chez-moi, ma machine à sceller sous vide est très pratique pour mettre sous-vide en portion individuelle la viande, le parmesan, les poissons, les légumes style poireaux par exemple.

Parmesan et poireaux congelés

Acheter en grand quantité ou à rabais

Pour Francis alias Tranche de pain et Véronique de Miss Papila, les achats en grande quantité ou à rabais sont ce qui rempli leur congélateur. Les immenses sacs de légumes du Costco (dans le Classic Slate, ils se rangent parfaitement bien dans les compartiments SpaceWise) et les différentes viandes comme les poitrines de poulet qu’ils congèlent en portion individuelle, leur font faire des économies et sauver du temps. Si en plus, c’est sous-vide, ça se décongèle rapidement en plongeant le sac dans l’eau pendant une vingtaine de minutes. (Psst : Frigidaire a conçu un joli guide pour les temps de conservation des aliments au congélateur!)

Viande en portion, sous-vide

L’achat en grande quantité est aussi populaire chez Marie-Christine Godbout, blogueuse chez Wooloo et mère de 6 enfants, qui s’autoproclame la reine de la congélation! Ce n’est pas dur à croire quand on lit ses billets dans lesquels elle vante les mérites des plats cuisinés en portion pour les lunchs, tant soupes  (à dégeler la veille et à glisser dans les Thermos), sandwichs (oui oui, on peut congeler les sandwichs!) que biscuits. Consultez ses billets pour plus de détails :

Congélateur d'appoint ClassicSlate Frigidaire

Fruits et Martini

Je garde toujours des sacs de fruits congelés dans mes tiroirs SpaceWise. Ils sont pratiques tant pour les desserts que comme garniture sur des crêpes le dimanche. Mon amie et blogueuse Sylvie Isabelle congèle ses petits fruits en portion individuelle dans des petits Ziploc pour les smoothies au déjeuner. Ça lui fait sauver du temps le matin et ça lui assure un déjeuner rapide et santé. N’étant pas une grande amateure de repas congelés, elle confie que son congélateur demeure très pratique pour y garder ses verres de Martini toujours au frais, prêts à être remplis!

Simplifier le quotidien

Je pense foncièrement que ces petits trucs simples peuvent faciliter le quotidien, que vous habitiez seul ou avec vos 6 enfants. Ça dépanne et ça nous aide à être organisé. Et vous, quels sont vos trucs pour rentabiliser votre congélateur d’appoint ou pour sauver temps et argent grâce à la congélation?

Je participe au programme des ambassadrices de Frigidaire Canada organisé par Mom Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

6 Commentaires

Classé dans Accueil

Poissonnerie Nemeau : du nouveau sur ma rive-sud!

Pour faire mon tartare de saumon (le meilleur au monde!), ça prend du poisson très frais, chose qui était jusqu’à maintenant râre sur la rive-sud de Québec. Pour un si grand bassin de population, j’ai toujours été étonnée qu’aucune poissonnerie n’ait pignon sur rue.

Poissonnerie Nemeau

C’est chose du passé! La Poissonnerie Nemeau a vu le jour il y a quelques semaines, à la tête des ponts, sur le boulevard Guillaume-Couture à St-Romuald (tout près du Canadian Tire et du Maxi). L’endroit, designé de façon exceptionnelle par Jean de Lessard, a tout pour se démarquer.

Poissonnerie Nemeau designEn plus de venir combler un besoin criant, il offre des produits exceptionnels comme les fruits de mer vivants, des huîtres géantes, du thon Albacore, et d’autres en exclusivité, comme l’omble sauvage de l’Arctique.

Poissonnerie Nemeau Lévis

Nemeau peut compter sur les services d’un chef, Frédéric Casadei, autrefois à la Goéliche. Celui-ci prépare une belle variété de plats pour emporter, comme les pizzas au homard (il vous faudra quand même débourser une vingtaine de dollars!) ou au saumon et un grand choix de salades, dont celle à la pieuvre (délectable!).

Nemeau plats à emporter

Quel est votre profil?

Chez Nemeau, l’étiquetage est conçu en fonction de profils de consommateur. Vous avez des goûts traditionnels? La gamme Navigateur vous comblera. Les plus aventuriers se tourneront vers le profil Aventurier. Entre les 2, il y a le Découvreur et l’Explorateur. Différents produits et poissons sont donc offerts selon un profil, du plus traditionnel au plus audacieux. Des fiches recettes sont disponibles, question de vous inspirer et de vous guider dans vos choix.

Menu NemeauDepuis l’ouverture, j’ai goûté à leurs pizzas, j’ai fait un tartare à partir de leur saumon et cuisiné à deux reprises leur flétan. Chaque fois, la qualité était au rendez-vous. J’ai également testé leur omble de l’Arctique fumé à saveur de poivre et leur délicieux beurre ail et tomates séchées. Je continuerai d’aller m’y approvisionner (j’irais tous les jours si j’avais le budget, car la qualité a définitivement un prix!). Je souhaite vraiment que ce commerce, audacieux et innovateur, fonctionne dans mon petit coin de pays. Je pense qu’on a besoin de ce type de boutique. Alors lecteurs de la rive-sud, et même les plus aventureux qui habitent non loin des ponts, on essaie la Poissonnerie Nemeau et on m’en donne des nouvelles!

Merci à Sylvie et Josée de Tac Tic Marketing pour l’invitation à l’ouverture de Nemeau, et au gentil propriétaire pour le tour guidé.

2 Commentaires

Classé dans Accueil

Quand un Custom-Flex de Frigidaire s’installe chez-moi

Je vous ai récemment parlé de l’opportunité qu’on m’a offert de devenir Ambassadrice Frigidaire. Voilà que la semaine dernière, j’ai reçu un beau nouveau réfrigérateur Custom-Flex en stainless. Chanceuse, vous dites? Oui! D’autant plus qu’il risque de m’aider dans ma façon de classer mon trop plein d’achat d’épicerie habituel.

Custom-Flex Frigidaire

Quand les gens viennent souper chez-moi, ils sont toujours un peu troublés devant le rangement de mon frigo. Et rangement, c’est vite dit. Je devrais plutôt dire que je suis devenue experte dans le Tétris de frigo, ou dans l’art de rentabiliser tous les espaces disponibles.

Il semble que ce talent de jouer au Tétris dans le frigo ne soit pas donné à tout le monde. Selon des statistiques recueillies par Frigidaire, 30 % des gens sondés trouvent difficile de ranger la nourriture dans leur réfrigérateur. Un autre 30 % trouve que les compartiments de la porte sont peu pratiques et pas assez mobiles.

C’est pourquoi Frigidaire a crée la gamme Custom-Flex. En bref : les compartiments de la porte se bougent facilement, même une fois remplie, pour s’adapter à vos besoins de rangement. De plus, des types de rangement supplémentaires, pour les collations ou les canettes par exemple, sont vendus en option, et peuvent simplifier l’organisation de votre contenu de frigo.

Custom-Flex porte avec compartiments amovibles

Dans mon cas, je dirais que la porte est généralement un fouilli de pots de confiture, de sauces asiatiques ou bbq (dans lesquels c’est toujours un peu poche de faire le ménage). Convaincue que je ne suis pas la seule!

Grande fille Custom-Flex Frigidaire

Là, j’y ai disposé des collations pour les petits (ils en sont bien contents!), des boîtes de jus, les incontournables pots… et une bouteille de Sauvignon blanc qui n’attend que d’être bu! Comme on ne consomme pas vraiment de boissons en canettes, je n’ai pas encore testé le distributeur. Je vous en reparlerai une autre fois!

Mon nouveau réfrigérateur Custom-Flex

Bref, même si ça m’a demandé un peu de gestion de changement, mon nouveau frigo, je l’aime. Seul l’avenir me dira si je prendrai le réflexe d’adapter, selon mes besoins, ma porte de réfrigérateur. Mais je suis bien contente d’avoir l’opportunité de le personnaliser quand je le veux et comme je le veux!

Et vous, avez-vous un réfrigérateur qui ressemble à un jeu de Tétris? Problème de rangement dans votre frigo ou non?

Je participe au programme des ambassadrices de Frigidaire Canada organisé par Influence Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

2 Commentaires

Classé dans Accueil

Retour en force de la #CabaneLR

L’érable et le temps des sucres sont des signes que le printemps arrive, tranquillement, pas assez vite. Au Laurie Raphaël de Québec, ces termes signifient le retour de la #CabaneLR, une cabane à sucre ultra originale, dont j’espérais secrètement une deuxième édition. Le concept réfléchi en famille, tant par les chefs Raphaël et Daniel que par Laurie et Suzanne, m’avait conquise l’an passé. Et quant à moi, l’édition 2015 surpasse la précédente. C’est donc d’entrée de jeu que je vous conseille d’en profiter, les week-ends d’ici le 12 avril.

Cabane Laurie Raphaël

Avant d’entamer le copieux repas, on nous propose deux choix d’apéro : un verre de Cava brut dans lequel on fait dissoudre de la barbapapa à l’érable ou une bière d’épinette whisky et érable faite maison. Si j’opte pour les bulles, mes collègues blogueurs me confirment que la deuxième option est un must!

Le premier service est composé de trois bouchées : du saumon fumé laqué à froid au sirop d’érable (délicat, délicieux), de la pieuvre BBQ (épicé, belle texture pour ceux qui sont réticents à la pieuvre!) et une cuiller de mousse au saumon fumé surmontée d’un oeuf de caille au vinaigre d’érable (étonnant, beaucoup de saveurs, ma bouchée préférée de ce service).

Premier service CabaneLR

Pas évidentes à photographier ces bouchées! Voyez par vous-mêmes les prouesses de mes collègues blogueurs!

Avertissement : ce qui suit peut vous faire saliver et vous donner envie de réserver sur le champ pour la #CabaneLR. 

Le deuxième service demeure mon favori de tout le repas. Un sandwich dont le pain est un beigne (plus tendre que celui de nos grands-mères), dans lequel sont superposés flanc de porc, bacon, laitue, ananas caramélisé, sur lequel on coule du sirop chaud et une espuma érable et de clou de girofle. OMG. Décadent. Cochon. Sucré-salé. Un genre de jambon à l’ananas revisité. C’est bon sans bon sens.

Sandwich beigne, flanc de porc, bacon, ananas, espuma étableAprès un plat si copieux, Raphaël vient nous servir une soupe poulet et nouilles revisitée, composée d’un bouillon de volaille avec thym de printemps infusé, avec biscuit soda maison, morceaux de cheddar vieilli de l’Îles-aux-grues, d’Alfred le fermier et de Kénogami. Parfait réconfort pour la fille enrhumée que j’étais!

Soupe poulet et nouilles CabaneLREn guise d’entre-deux, on nous sert un cromesquis de porc haché. Une petite bouchée chaude, croquante, juste assez salée, qui pourrait être la vedette d’un plat!

Cromesqui porc CabaneLREn plat principal (et oui, on est seulement rendu au plat principal!), Raphaël nous présente un lapin à la Royale, farci de truffes et foie gras, également servi avec un morceau de sa cuisse, des pommes de terre duchesse, des carottes, le tout nappé d’une délicieuse sauce érable et vin blanc (le genre de sauce que j’aimerais un jour maîtrisé!).

Lapin à la Royale CabaneLR

Je mange rarement du lapin, et celui-ci était sans doute le meilleur que j’ai dégusté.

Raphaël VézinaEn petit extra, on nous apporte une sucette de foie gras enrobée de barbapapa à l’érable, une bouchée qui m’avait jeté à terre l’an passé. Bon et photogénique en plus! ; )

Foie gras et barbapapa à l'érable

Comme si on ne nous avait pas assez sustenté, une immense gaufre nous attendait pour dessert. Outre celle-ci, croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, ce sont les garnitures qui nous charment. Sont réparties dans les cavités de la gaufre de la gelée d’argousier, de la mousse au chocolat, de la mousse d’érable et de la crème glacée à l’érable, le tout saupoudré de sucre d’érable. Tsé!

Gaufre argousier, érable et chocolat CabaneLR

Au moment de finir le repas, on nous suggère trois digestifs : un shooter de gin Ungava avec érable et sucre de sapin, un café flambé érable et whisky ou un shooter de café au Sortilège, servi froid. J’opte pour cette dernière option savoureuse.

Shooter café au Sortilège CabaneLRUne cabane à sucre n’en serait pas une sans la traditionnelle tire sur neige, le dada de Daniel Vézina. C’est dehors qu’on le retrouve, avec sa pelle dans une main et sa louche de tire dans l’autre. Toujours amusant de voir ce chef reconnu pour son savoir et sa créativité culinaire faire des classiques avec une telle passion. Y’a la belle Sylvie Isabelle et moi qui avons savouré le tout, juste avant de quitter l’établissement coin St-Paul et Dalhousie.

Tire CabaneLR

Vous avez jusqu’au 12 avril pour découvrir la #CabaneLR. Ne manquez pas cette chance. Le repas est offert à 55 $/personne, et 20 $ pour les enfants. Les consommations sont en sus.

Merci à Suzanne, Daniel, Raphaël et Laurie ainsi qu’à Catherine de Betti pour la charmante invitation. C’est toujours un plaisir de visiter votre resto!

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties