Poissonnerie Nemeau : du nouveau sur ma rive-sud!

Pour faire mon tartare de saumon (le meilleur au monde!), ça prend du poisson très frais, chose qui était jusqu’à maintenant râre sur la rive-sud de Québec. Pour un si grand bassin de population, j’ai toujours été étonnée qu’aucune poissonnerie n’ait pignon sur rue.

Poissonnerie Nemeau

C’est chose du passé! La Poissonnerie Nemeau a vu le jour il y a quelques semaines, à la tête des ponts, sur le boulevard Guillaume-Couture à St-Romuald (tout près du Canadian Tire et du Maxi). L’endroit, designé de façon exceptionnelle par Jean de Lessard, a tout pour se démarquer.

Poissonnerie Nemeau designEn plus de venir combler un besoin criant, il offre des produits exceptionnels comme les fruits de mer vivants, des huîtres géantes, du thon Albacore, et d’autres en exclusivité, comme l’omble sauvage de l’Arctique.

Poissonnerie Nemeau Lévis

Nemeau peut compter sur les services d’un chef, Frédéric Casadei, autrefois à la Goéliche. Celui-ci prépare une belle variété de plats pour emporter, comme les pizzas au homard (il vous faudra quand même débourser une vingtaine de dollars!) ou au saumon et un grand choix de salades, dont celle à la pieuvre (délectable!).

Nemeau plats à emporter

Quel est votre profil?

Chez Nemeau, l’étiquetage est conçu en fonction de profils de consommateur. Vous avez des goûts traditionnels? La gamme Navigateur vous comblera. Les plus aventuriers se tourneront vers le profil Aventurier. Entre les 2, il y a le Découvreur et l’Explorateur. Différents produits et poissons sont donc offerts selon un profil, du plus traditionnel au plus audacieux. Des fiches recettes sont disponibles, question de vous inspirer et de vous guider dans vos choix.

Menu NemeauDepuis l’ouverture, j’ai goûté à leurs pizzas, j’ai fait un tartare à partir de leur saumon et cuisiné à deux reprises leur flétan. Chaque fois, la qualité était au rendez-vous. J’ai également testé leur omble de l’Arctique fumé à saveur de poivre et leur délicieux beurre ail et tomates séchées. Je continuerai d’aller m’y approvisionner (j’irais tous les jours si j’avais le budget, car la qualité a définitivement un prix!). Je souhaite vraiment que ce commerce, audacieux et innovateur, fonctionne dans mon petit coin de pays. Je pense qu’on a besoin de ce type de boutique. Alors lecteurs de la rive-sud, et même les plus aventureux qui habitent non loin des ponts, on essaie la Poissonnerie Nemeau et on m’en donne des nouvelles!

Merci à Sylvie et Josée de Tac Tic Marketing pour l’invitation à l’ouverture de Nemeau, et au gentil propriétaire pour le tour guidé.

2 Commentaires

Classé dans Accueil

Quand un Custom-Flex de Frigidaire s’installe chez-moi

Je vous ai récemment parlé de l’opportunité qu’on m’a offert de devenir Ambassadrice Frigidaire. Voilà que la semaine dernière, j’ai reçu un beau nouveau réfrigérateur Custom-Flex en stainless. Chanceuse, vous dites? Oui! D’autant plus qu’il risque de m’aider dans ma façon de classer mon trop plein d’achat d’épicerie habituel.

Custom-Flex Frigidaire

Quand les gens viennent souper chez-moi, ils sont toujours un peu troublés devant le rangement de mon frigo. Et rangement, c’est vite dit. Je devrais plutôt dire que je suis devenue experte dans le Tétris de frigo, ou dans l’art de rentabiliser tous les espaces disponibles.

Il semble que ce talent de jouer au Tétris dans le frigo ne soit pas donné à tout le monde. Selon des statistiques recueillies par Frigidaire, 30 % des gens sondés trouvent difficile de ranger la nourriture dans leur réfrigérateur. Un autre 30 % trouve que les compartiments de la porte sont peu pratiques et pas assez mobiles.

C’est pourquoi Frigidaire a crée la gamme Custom-Flex. En bref : les compartiments de la porte se bougent facilement, même une fois remplie, pour s’adapter à vos besoins de rangement. De plus, des types de rangement supplémentaires, pour les collations ou les canettes par exemple, sont vendus en option, et peuvent simplifier l’organisation de votre contenu de frigo.

Custom-Flex porte avec compartiments amovibles

Dans mon cas, je dirais que la porte est généralement un fouilli de pots de confiture, de sauces asiatiques ou bbq (dans lesquels c’est toujours un peu poche de faire le ménage). Convaincue que je ne suis pas la seule!

Grande fille Custom-Flex Frigidaire

Là, j’y ai disposé des collations pour les petits (ils en sont bien contents!), des boîtes de jus, les incontournables pots… et une bouteille de Sauvignon blanc qui n’attend que d’être bu! Comme on ne consomme pas vraiment de boissons en canettes, je n’ai pas encore testé le distributeur. Je vous en reparlerai une autre fois!

Mon nouveau réfrigérateur Custom-Flex

Bref, même si ça m’a demandé un peu de gestion de changement, mon nouveau frigo, je l’aime. Seul l’avenir me dira si je prendrai le réflexe d’adapter, selon mes besoins, ma porte de réfrigérateur. Mais je suis bien contente d’avoir l’opportunité de le personnaliser quand je le veux et comme je le veux!

Et vous, avez-vous un réfrigérateur qui ressemble à un jeu de Tétris? Problème de rangement dans votre frigo ou non?

Je participe au programme des ambassadrices de Frigidaire Canada organisé par Influence Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

Retour en force de la #CabaneLR

L’érable et le temps des sucres sont des signes que le printemps arrive, tranquillement, pas assez vite. Au Laurie Raphaël de Québec, ces termes signifient le retour de la #CabaneLR, une cabane à sucre ultra originale, dont j’espérais secrètement une deuxième édition. Le concept réfléchi en famille, tant par les chefs Raphaël et Daniel que par Laurie et Suzanne, m’avait conquise l’an passé. Et quant à moi, l’édition 2015 surpasse la précédente. C’est donc d’entrée de jeu que je vous conseille d’en profiter, les week-ends d’ici le 12 avril.

Cabane Laurie Raphaël

Avant d’entamer le copieux repas, on nous propose deux choix d’apéro : un verre de Cava brut dans lequel on fait dissoudre de la barbapapa à l’érable ou une bière d’épinette whisky et érable faite maison. Si j’opte pour les bulles, mes collègues blogueurs me confirment que la deuxième option est un must!

Le premier service est composé de trois bouchées : du saumon fumé laqué à froid au sirop d’érable (délicat, délicieux), de la pieuvre BBQ (épicé, belle texture pour ceux qui sont réticents à la pieuvre!) et une cuiller de mousse au saumon fumé surmontée d’un oeuf de caille au vinaigre d’érable (étonnant, beaucoup de saveurs, ma bouchée préférée de ce service).

Premier service CabaneLR

Pas évidentes à photographier ces bouchées! Voyez par vous-mêmes les prouesses de mes collègues blogueurs!

Avertissement : ce qui suit peut vous faire saliver et vous donner envie de réserver sur le champ pour la #CabaneLR. 

Le deuxième service demeure mon favori de tout le repas. Un sandwich dont le pain est un beigne (plus tendre que celui de nos grands-mères), dans lequel sont superposés flanc de porc, bacon, laitue, ananas caramélisé, sur lequel on coule du sirop chaud et une espuma érable et de clou de girofle. OMG. Décadent. Cochon. Sucré-salé. Un genre de jambon à l’ananas revisité. C’est bon sans bon sens.

Sandwich beigne, flanc de porc, bacon, ananas, espuma étableAprès un plat si copieux, Raphaël vient nous servir une soupe poulet et nouilles revisitée, composée d’un bouillon de volaille avec thym de printemps infusé, avec biscuit soda maison, morceaux de cheddar vieilli de l’Îles-aux-grues, d’Alfred le fermier et de Kénogami. Parfait réconfort pour la fille enrhumée que j’étais!

Soupe poulet et nouilles CabaneLREn guise d’entre-deux, on nous sert un cromesquis de porc haché. Une petite bouchée chaude, croquante, juste assez salée, qui pourrait être la vedette d’un plat!

Cromesqui porc CabaneLREn plat principal (et oui, on est seulement rendu au plat principal!), Raphaël nous présente un lapin à la Royale, farci de truffes et foie gras, également servi avec un morceau de sa cuisse, des pommes de terre duchesse, des carottes, le tout nappé d’une délicieuse sauce érable et vin blanc (le genre de sauce que j’aimerais un jour maîtrisé!).

Lapin à la Royale CabaneLR

Je mange rarement du lapin, et celui-ci était sans doute le meilleur que j’ai dégusté.

Raphaël VézinaEn petit extra, on nous apporte une sucette de foie gras enrobée de barbapapa à l’érable, une bouchée qui m’avait jeté à terre l’an passé. Bon et photogénique en plus! ; )

Foie gras et barbapapa à l'érable

Comme si on ne nous avait pas assez sustenté, une immense gaufre nous attendait pour dessert. Outre celle-ci, croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, ce sont les garnitures qui nous charment. Sont réparties dans les cavités de la gaufre de la gelée d’argousier, de la mousse au chocolat, de la mousse d’érable et de la crème glacée à l’érable, le tout saupoudré de sucre d’érable. Tsé!

Gaufre argousier, érable et chocolat CabaneLR

Au moment de finir le repas, on nous suggère trois digestifs : un shooter de gin Ungava avec érable et sucre de sapin, un café flambé érable et whisky ou un shooter de café au Sortilège, servi froid. J’opte pour cette dernière option savoureuse.

Shooter café au Sortilège CabaneLRUne cabane à sucre n’en serait pas une sans la traditionnelle tire sur neige, le dada de Daniel Vézina. C’est dehors qu’on le retrouve, avec sa pelle dans une main et sa louche de tire dans l’autre. Toujours amusant de voir ce chef reconnu pour son savoir et sa créativité culinaire faire des classiques avec une telle passion. Y’a la belle Sylvie Isabelle et moi qui avons savouré le tout, juste avant de quitter l’établissement coin St-Paul et Dalhousie.

Tire CabaneLR

Vous avez jusqu’au 12 avril pour découvrir la #CabaneLR. Ne manquez pas cette chance. Le repas est offert à 55 $/personne, et 20 $ pour les enfants. Les consommations sont en sus.

Merci à Suzanne, Daniel, Raphaël et Laurie ainsi qu’à Catherine de Betti pour la charmante invitation. C’est toujours un plaisir de visiter votre resto!

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Sorties

Les 8 ans de Grande Fille sous le thème de la Reine des neiges

Serez-vous surpris d’apprendre que comme plusieurs enfants de son âge, ma Grande fille trippe sur le film la Reine des neiges? C’est donc autour de ce thème que j’ai organisé sa fête d’amies de 8 ans. Je vous en ai déjà parlé : je m’emballe un peu beaucoup quand c’est le temps de préparer l’anniversaire de mes enfants. Cette fête ne fait pas exception.

Fête d'enfants Reine des neiges

Plonger sa cuisine dans un hiver éternel

Pour la déco, j’ai misé en partie sur des éléments à l’effigie de la Reine des neiges, dénichés au Maxi-Dollar et au défunt Target. Comme la fête de Grande Fille est en décembre, j’ai aussi trouvé plusieurs décorations pas cher de Noël, parfaites pour imiter un Arendelle plongé dans un hiver éternel.

Anniversaire Reine des neiges décoration

En gros, j’ai :

  • Accroché de faux glaçons en feutrine (normalement destinés à décorer un foyer) sur mes armoires
  • Suspendre des flocons cartonnés, destinés à décorer le sapin
  • Placé des mini-boules de styromousse dans un vase pour y faire tenir des fausses branches d’arbre blanches
  • Peinturé des mini-citrouilles qui nous restaient des décos d’Halloween
  • Utilisé des pots Masson turquoise pour les ustensiles
  • Placer sur une nappe bleu pâle de la feutrine blanche et parsemée de brillants, qu’on utilise parfois pour couvrir les pieds de sapin de Noël.

Table décoration Reine des neigesBref, des idées simples qui, combinées aux éléments affichant les visages d’Anna, Elza et Olaf, formaient un super décor.

Glaçons décoration Reinge des neiges

Pour les amuser un peu

Comme ma fille invitait ses amies à dormir – un vrai pyjama party comme dans le temps! – fallait trouver quelques activités pour les amuser. J’ai misé sur le bricolage et la cuisine!

J’ai trouvé de grosses couronnes en carton blancs chez Michaels, que les filles ont dessiné et décoré avec flocons et autres autocollants de la Reine des neiges.

Brico couronnes Reine des neiges

Vous remarquez dans leurs cheveux? Au Maxi-Dollar, dans le stock de Noël, j’ai trouvé de longues mèches blanches ornées d’un gros flocon. L’illusion était presque parfaite pour transformer les 6 petites filles en Anna!

En cuisine, elles ont décoré des guimauves, à l’aide de chocolat turquoise (j’ai fait fondre des pastilles de chocolat turquoise trouvé chez Bulk Barn (aussi disponible chez Deserres et Michaels) et de paillettes et flocons en sucre pour décorer les gâteaux. Les filles ont pu en rapporter chez elle de surcroît.

Décoration de guimauves

Un gâteau Reine des neiges avec fausse glace et sucre d’orge

Je m’inspire beaucoup de Pinterest lorsque vient le temps de trouver mes idées pour les fêtes. Le gâteau de cette fête ne fait pas exception.

Gâteau Reine des neiges maison

J’ai préparé un gâteau à la vanille, que j’ai teinté avec du colorant alimentaire en gel bleu (voir le produit) avant la cuisson.

Réaliser décoration gâteau Reine des neiges

Pour le glaçage, j’ai utilisé mon mélange habituel au fromage à la crème, que j’ai laissé blanc crème naturellement, pour bien représenter la neige.

Gâteau Reine des neiges

Pour la décoration, j’ai pris des figurines de la Reine des neiges que nous avions déjà. Mais c’est surtout les gros morceaux de glace en sucre d’orge qui ont volé le show! Très réalistes, ils donnaient vraiment l’impression d’être de la vraie glace! Voici la méthode pour la réaliser (uniquement la partie sur la glace a été utilisée). Note : ne faites pas la glace trop épaisse, car elle devient plus dure à casser!

Glace pour gâteau Reine des neiges

Bref, le gâteau – mais surtout la glace! – a fait fureur. Chaque amie en a d’ailleurs rapporté un petit morceau!

Gâteau reine des neiges fait maisonEn soirée, j’ai installé un grand matelas au salon pour un fin de party-ciné. Après avoir englouti pizza, guimauves et gâteau au souper, pouvez-vous croire que ces charmantes petites filles avaient encore faim pour du pop corn? Et devinez quel film les filles ont écouté avant d’aller au lit? : )

Pour d’autres idées de fête, consultez :

 

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Découvertes, Recettes

La journée où je suis tombée amoureuse de mon congélateur

Il y a certaines opportunités que l’on ne peut refuser. Quand Frigidaire m’a approché, par le biais de Mom Central Canada, pour devenir ambassadrice, il a pratiquement fallu que je me pince pour réaliser ma chance. Recevoir un beau congélateur vertical et devenir une #TestDriveMoms, tel était ce qu’on m’offrait.Congélateur vertical Frigidaire

Un congélateur vertical Classic Slate de 20 pieds flambant neuf, d’un beau gris ardoise, s’intégrant parfaitement bien à mon décor, qui me fera économiser temps et argent, et qui contribuera à rendre mon quotidien de single-mom-toujours-à-la-course un peu moins fou.

J’avais bien un congélateur tombeau et un petit congélateur au-dessus de mon frigo Frigidaire. Si le 2e a un côté pratique au quotidien, le tombeau n’est pas fait pour une fille comme moi. Pourquoi? Parce que je suis visuelle. Et que si je ne vois pas bien les aliments que j’ai, je les oublie. Dans le tombeau, je finissais par manger ce qu’il y avait sur le dessus, faute d’avoir accès à la pauvre nourriture coincée tout au fond, que je finissais par perdre.

Je n’ai plus ce problème avec mon congélateur-Classic Slate-avec-lequel-je-suis-en-amour. Tout est là, bien à vue. Grâce à l’éclairage brillant LED et aux séparateurs d’aliments, je classe mieux mes achats et mes plats concoctés, et surtout, j’y ai accès facilement!

Classic Slate congélateur Frigidaire

La clé? Du rangement intelligent

Faut dire qu’avec les compartiments SpaceWise, des paniers de plastique très résistants, le classement des aliments n’aura jamais été aussi facile. Les viandes et les poissons dans le panier du haut, les sacs de fruits congelés dans celui du bas (accessible aux enfants qui adorent les smoothies).

Compartiments SpaceWise

Je ne suis pas encore rendus à dresser un inventaire de son contenu, mais je prends le temps d’écrire au Sharpie la date d’achat des viandes et celle de préparation des plats, afin de savoir quoi manger en premier. C’est simple comme truc, et c’est efficace.

Classic Slate Frigidaire

Nul besoin de vous dire que mes enfants aussi ont été hyper impressionnés par la grandeur du congélateur. Ça s’obstine quasiment pour savoir qui doit descendre au sous-sol pour chercher tel pot de bouillon ou tel pâté pour le souper!

Aucun enfant n'a été maltraité durant cette photo, le congélateur n'étant pas encore branché! ; )

Aucun enfant n’a été maltraité durant cette photo, le congélateur n’étant pas encore branché! ; )

Et vous, est-ce que la congélation fait partie de vos habitudes alimentaires? Avez-vous des problèmes similaires à ceux que j’avais (manque de rangement et de visibilité dans le congélateur tombeau)?

Je participe au programme des ambassadrices de Frigidaire Canada organisé par Mom Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

4 Commentaires

Classé dans Accueil

Test de goût : le veau Vivo style bacon

Ah le bacon. Aliment tant apprécié, tant pour son goût salé, son côté gras que sa finale crispy. Au diable les calories quand on mange du bacon… L’important, c’est le goût! J’étais donc très curieuse quand on m’a demandé de tester un nouveau produit, maintenant sur les tablettes de tous les supermarchés : le veau Vivo style bacon.

Veau Vivo

Par définition, le bacon, c’est du porc. Le veau, une viande beaucoup plus maigre, peut-elle imiter le bacon? Imiter au point de s’y méprendre? Au point de confondre mes enfants par exemple? La réponse est non. Est-ce bon? Est-ce suffisamment savoureux pour que j’en achète? La réponse est oui!

Vendu environ 5-6 $ le paquet (prix similaire au bacon), le veau Vivo style bacon est une belle alternative plus santé à l’aliment qu’il tente d’imiter. Il est riche en protéines et faible en matière grasses, ce qui en fait un bon choix si on tente de couper dans le gras. Il est également moins salé. Cet Aliment du Québec est fait selon des normes strictes de respect des animaux, par-dessus le marché (on aime).

Le résultat en cuisine

Si certains de mes collègues blogueurs l’ont cuisiné en repas (les liens plus bas), je l’ai apprêté dans  sa plus simple expression : cuit au four sur une plaque pour accompagner un déjeuner du dimanche matin.

Veau sur gauffre

Une fois cuit, la texture est bien similaire au bacon, mais on perçoit bien, à l’apparence, que c’est moins gras. Au goût, c’est très bon. Mais ce n’est pas du bacon. C’est vraiment, comme le nom le dit, un produit qui est de style bacon.

À la maison, Grande fille et moi avons bien aimé. Fiston a quasiment pleuré quand il s’en est aperçu. Ceci dit, en petit ogre qu’il est, il l’a mangé.

Vivo au déjeuner

Bref, un produit bien intéressant si vous êtes fan de viande au déjeuner et que vous cherchez une alternative moins grasse et moins salée au bacon.

Aussi sur le sujet les textes de Sylvie Isabelle, Tranche de pain, Miss Papila et Meilleur avec du beurre.

Merci au veau Vivo et à Catapulte communication pour l’offre de tester le produit. Les commentaires exprimés reflètent ma pensée.

Poster un commentaire

Classé dans Découvertes, Recettes

Des plats végé en ce début d’année

Est-ce une perception ou de moins en moins de gens prennent des résolutions liées à l’alimentation? Sans doute parce qu’au fond, on fait déjà plus attention à ce qu’on mange! On cuisine davantage, on s’informe. Les supermarchés déploient des moyens pour nous guider dans nos choix. Les émissions et livres de cuisine (de même que les blogues culinaires!) ont toujours la côte et savent inspirer.

Comme tout le monde, après les Fêtes, je me sens bourrée jusqu’en février. Janvier rime avec plat léger et comfort. J’abuse dans la production de soupe aux légumes et autres potages. C’est un mois essentiellement végé, où je retrouve le goût de me creuser les méninges pour passer mes cannes de légumineuses qui stagnent dans mon garde-manger et mettre le tofu en vedette.

Je vous partage quelques plats qui composent mon menu de janvier. Faites-moi part de vos petits plats fétiches en cette période de l’année!

Mon déjeuner de grano

Cet automne, je voyais pleins de photos de pouding au chia circulées sur les réseaux sociaux. Très sceptique, je n’avais pas osé tester avant de tomber sur la recette de Cuisine futée. Là, j’ai eu confiance! Et depuis, je suis accro. J’en mange 4 à 5 fois par semaine. L’ajout du chia à mon déjeuner me procure mille et un bienfaits. En effet, le chia est un superaliment : c’est une précieuse source d’oméga-3, de protéines, de fibres, d’antioxydants et de minéraux.

pouding au chia

Pour moi, la plus simple combinaison est 1 tasse de lait, 1 tasse de yogourt vanille, 1/4 tasse de chia (noir ou blanc), 1/4 tasse de sirop d’érable (facultatif) et quelques gouttes de vanille. Vous mélangez le tout (consulter la vidéo!) et laissez réfrigérer pendant 8 h minimum. Les combinaisons sont infinies : remplacez le lait par du lait d’amande, du lait de soya au chocolat ou même du lait de coco!

pouding au chia 2

Pour une fille comme moi qui préfère déjeuner au bureau qu’à la maison, ça se transporte super bien. Les journées où je m’entraine sur l’heure du dîner, je collationne avec ma pouding, à laquelle j’ai ajouté bananes et pacanes. Connaissant mes goûts, il y a même mes petits monstres qui m’en servent au lit le dimanche matin!

Mes adorables enfants qui me servent un pouding au chia comme déjeuner au lit!

Mes adorables enfants qui me servent un pouding au chia comme déjeuner au lit!

Pois chiches, hummous et tortillas grillées

Je me sens peu créative avec les pois chiches. Si je les utilise en salade, je les fais rôtir au four. Ça les rend croquants et plus savoureux. Dans une salade, c’est polyvalent. Car juste avant la cuisson, vous pouvez choisir plusieurs sortes d’assaisonnement. Herbes de Provence, paprika fumé et cumin, épices italiennes… Tenter de nouvelles combinaisons chaque fois! Et ça fait également une bonne option en collation.

Salade pois chiches rôtis et quinoa

Pour une bonne recette de salade aux pois chiches rôtis et quinoa, avec asperges, tomates et fêta, consultez les pages 58-59 du dernier tome de Fou des foodies, disponible en ligne et téléchargeable gratuitement. Vous y apprendrez comment rôtir les pois chiches.

Une autre option bien connue pour les pois chiches est le hummous. Une collègue et blogueuse m’avait dit qu’elle n’en achetait pas, comment ça se préparait facilement. Il me manquait toujours le fameux beurre de Tahini, qu’on retrouve souvent près des beurres d’arachides naturels.

Préparation du hummous

J’ai donc testé la recette de hummous de Meilleur avec du beurre et j’en suis accro! Ça goûte le vrai hummous! : ) Seule variante : j’ai fait griller les gousses d’ail en chemise, enrobées d’huile d’olive, environ 15 minutes à 300 degrés.

Hummous

Pour l’accompagner, j’ai passé quelques tortillas qui nous restaient d’un souper de fajitas. Je les ai tranchés en triangle, mis quelques gouttes d’huile d’olive et fait cuire au four une dizaine de minutes à 300 degrés. Un bon moyen de ne pas gaspiller 2-3 tortillas qu’on a oublié sur le garde-manger!

Soupe de lentilles rouges

C’est après avoir écouté l’émission de À la Distasio que j’ai eu envie de cuisiner mes lentilles rouges/oranges qui font du surplace dans mon garde-manger depuis belle lurette. Le bon côté de cette recette? On place tout dans chaudron et on laisse cuire 1h. Rien à faire revenir auparavant. On mesure nos ingrédients, on les garoche dans le chaudron et on les oublie!

Soupe de lentilles rouges

Est-ce que ce potage deviendra l’un de mes préférés? Sans doute pas. Il est bon, mais pas inoubliable. Il ne fait pas oublier la texture des lentilles – avis aux non-convaincus. Mais si vous êtes déjà fan de légumineuses, vous aimerez. Et sa simplicité dépanne bien. Pour ma part, j’ai ajouté 2 cuil. à soupe de lait de coco par bol, avant de servir. Ça lui donne un peu plus de punch.

Je l’ai aussi garni de croûtons, réalisés avec une vieille baguette. À ce propos : ne jamais jeter de vieux pains. En le transformant en croûtons, qui restent bon environ 7 jours après cuisson, il n’y a aucune raison de gaspiller cette nourriture, de plus en plus cher, on le sait.

Et vous, que mangez-vous en ce début d’année?

Poster un commentaire

Classé dans Accueil

L’Auberge des Glacis : petit coin de paradis en Chaudière-Appalaches

En novembre, j’ai été invité à prendre part à un petit « voyage de presse de blogueurs » à l’Auberge des Glacis, situé à L’Islet à moins d’une heure de Lévis. Déjà que l’invitation était tentante, elle était d’autant plus agréable car j’allais découvrir un nouveau coin de ma région, Chaudière-Appalaches. Comme j’habite sur la rive-sud de Québec – ce qui m’a valu le titre de correspondante à l’étranger par les autres blogueurs! – tout est un bon prétexte pour parler de mon coin de pays. Auberge des Glacis L’Auberge des Glacis, c’est un ancien moulin à farine converti en auberge à la fin des années 80. C’est aussi deux charmants propriétaires, dont notre hôte pour la soirée, Nancy Lemieux. Ancienne journaliste, Nancy a tout d’une bonne aubergiste : elle est accueillante et très sympathique. Et elle est une grande passionnée.

Auberge réconfortante

Une visite des lieux nous fait découvrir les chambres, les anciennes comme les plus nouvelles (dont une adaptée pour une personne en fauteuil roulant), toutes dotées de cachet. Nancy nous raconte que pour ses travaux et son mobilier, elle a fait majoritairement affaire avec des artisans et constructeurs de la région. Pour elle, l’économie locale est d’une importance capitale.

Une fois installée dans nos chambres, il est temps d’aller rencontrer le chef Olivier Raffestin avant de passer à table. Issu de Sancerre en France, il a oeuvré plusieurs années aux P’tits oignons de Lévis avant de joindre l’équipe de l’Auberge des Glacis. Grâce à son audace et son raffinement, la salle à manger fait bien régulièrement salle comble.

Auberge des Glacis de l'Islet

Festin aux saveurs locales

À notre arrivée dans la salle à manger, Nancy nous offre deux apéros : un superbe vin d’orange (recette secrète maison!) et la bière Glacis, une blanche aux arômes de poire et d’estragon, brassée en collaboration avec la microbrasserie Le Corsaire. Un simple coup d’oeil au menu et déjà, je suis en appétit. Raison supplémentaire d’être comblé? Une liste impressionnante de près de 75 producteurs de la région Côte-du-Sud et des environs. Pour l’Auberge, l’importance de mettre les produits du terroir est capitale. Si plusieurs établissements se targuent de le faire, ici, c’est plus que perceptible. Les produits locaux sont partout. Menu producteurs Côte-du-Sud L’Auberge propose plusieurs types de menus. J’opte pour le Design culinaire, un 7 services (à un coût de 89$, une aubaine!) dont plusieurs plats ont fait la réputation de l’endroit. Avec l’accord mets-vins, j’ai mangé comme une reine. En rafale, voici ce que j’ai dégusté :

  • une mise en bouche de terrine de bison avec confit d’oignons au gin québécois Piger Henricus
  • un potage courge butternut, pommes et érable
  • une première entrée combinant un feuilleté de canard à la Dark Mild du Corsaire, pleurotes et jus de cuisson ainsi qu’une cassolette d’esturgeon, de palourdines et de crevettes avec vin du Nordet
  • une seconde entrée de quenelle lyonnaise (un must de l’endroit, même si peu photogénique!)
  • un trou normand à base de thé Kusmi aux fraises et vodka
  • un filet mignon et escalope de foie gras, gratin de pommes de terre aux herbes salées de Retour aux sources et fromage fumé à l’érable le P’tit bronzé de la Fromagerie du Terroir, légumes grillés, pleurotes, sauce au vin rouge et au thé Lapsang Souchoung
  • une crème brûlée (qui manquait un peu de caramélisation) et une vernie combinant chocolat des Chocolats Favoris et Sortilège

Délicieux, bien exécuté, fait maison de façon bien traditionnelle : bref, une table très gourmande réalisée avec amour et attention.

Un brunch des plus savoureux

À mon réveil, je découvre la belle vue extérieure de ma chambre. En ce matin frais de novembre, je sors prendre quelques photos avant le déjeuner et découvre la jolie Rivière aux tortues qui alimentait le moulin à l’époque. Avis aux amateurs de plein-air : l’Auberge des Glacis est entourée de sentiers, parfaits pour la marche, la course et la raquette en hiver. Vue Auberge des GlacisJe rejoins mes collègues blogueurs en vue d’entamer le brunch, en me disant qu’officiellement, je suis encore bien remplie de la vieille! Voyant le buffet rempli uniquement de beaux plats maison et de produits locaux, l’appétit me revient soudainement. Rillettes, terrines, charcuteries, fromages, confitures maison, saucisses, frittata, crêpes, fruits frais, yogourt, céréales, croissants et pain de la Boulangerie Sibuet. Gros coup de coeur pour les fèves au lard à la volaille effilochée. Je me nourrirais à ça jusqu’à la fin des temps! Brunch Auberge des Glacis Offrir l’Auberge à Noël? Why not!

J’ai adoré mon séjour (trop court!) à L’Auberge des Glacis. Je me suis promis d’y retourner. Si vous êtes de ceux qui aimez offrir un forfait auberge-repas à vos proches à Noël, considérez l’endroit comme une bonne option. C’est à une heure de Québec, c’est sympathique, convivial, abordable. En consultant le site, j’ai même vu qu’en achetant un forfait d’ici Noël, vous courrez la chance de gagner un forfait pour 2 dans leur jolie suite. Une pierre, deux coups? À lire aussi sur le sujet, les résumés de mes amis Sylvie Isabelle, Miss Papila et Tranche de pain. Bonheur à l'Auberge des Glacis Merci à l’Auberge des Glacis et à Tourisme Chaudière-Appalaches pour cette charmante invitation. C’était un bonheur de découvrir un superbe endroit dans ma jolie région. Les opinions exprimées dans ce texte reflètent entièrement ma pensée.

2 Commentaires

Classé dans Accueil, Découvertes, Sorties

Le Tournebroche : l’art de redéfinir la rôtisserie

En février dernier, je vous avais parlé du futur Tournebroche, une rôtisserie prometteuse qui allait ouvrir ses portes rue St-Jean. Il y a quelques semaines, un groupe de blogueurs a été invité à découvrir leur menu, qui ne cesse d’évoluer depuis l’ouverture. Résumé d’une superbe soirée dans un restaurant où bouffe de qualité se marie avec ambiance décontractée et conviviale.

Tournebroche

Comme notre hôte Guy Collin, propriétaire associé du Patriarche et du Tournebroche, est un passionné, inutile de préciser qu’il ne fait pas les choses à moitié. Il nous invite d’abord à faire un tour en cuisine, pour rencontrer la chef pâtissière Deborah. C’est elle qui se charge de créer les magnifiques crèmes brûlées, une spécialité du Tournebroche. Ce soir-là, elle nous montre comment cuisiner la crème brûlée érable et bacon.

Tranche de pain et moi avons même enfilé notre suit de cuisinier, question d’avoir l’air plus crédible. Qu’en pensez-vous?

Tranche de pain et Harnois à la carte

On a ensuite été invité à déguster un bon verre dans le salon de l’Hôtel du Vieux-Québec, dans lequel le Tournebroche niche. Cet hôtel a vécu une cure de rajeunissement dans les derniers mois et vaut la peine d’être redécouvert. Pour des événements corporatifs, par exemple, leurs salles de réunion combleront vos besoins.

Saucissons Fou du bio

Comme Stéphane Roth et Guy Collin aiment bien travailler avec des producteurs locaux, c’est l’occasion pour nous d’en rencontrer deux : la Vinaigrerie traditionnelle Cassis’Isle d’Orléans et les viandes Fou du bio. Je suis tombée sous le charme de leurs saucissons, disponibles à l’année au marché du Vieux-Port. On goûte également aux doigts de poulet frit du Tournebroche : délicieux! Ça augure bien pour la suite…

Passons à table!

Depuis l’ouverture, le Tournebroche a peaufiné et modifié quelques éléments de son menu. Il faut dire que le défi était grand : réinventer l’art de la rôtisserie, au centre-ville de Québec, en offrant des produits de qualité (presque tout est bio!) tout en restant abordable. Ils y sont arrivés.

Tournebroche : passons à table!

On nous sert d’abord une assiette Pic assiette, combinant salade de gésiers de canard, mousse de foie de volaille et poutine façon Tournebroche. C’est généralisé : la poutine vole littéralement la vedette. La sauce à poutine… j’en aurais bu une tasse! Et le pommes de terre en rondelles sont parfaitement cuites. On en redemanderait.

Poutine Tournebroche

En attendant le plat principal, on ne peut s’empêcher de grignoter le pain maison ou savourer la bière Tournebroche, brassée spécialement pour le restaurant en collaboration avec la Microbrasserie de l’Île d’Orléans.

Pain maison Tournebroche

En plat principal, on nous apporte un quart de poulet biologique de Charlevoix, cuit à merveille, d’une tendreté incroyable. Il est accompagné de sa peau de poulet style chips (décadent!), de leurs superbes pommes de terres, d’une céleri-rémoulade vinaigrette de Cassis’Isle et canneberges et de légumes grillés (non nécessaire selon moi). Et oui, la sauce servie au ramequin est un must, M. Collin! La type sauce que je suis vous le garantie.

Quart de poulet bio Tournebroche

En finale, on déguste la crème brûlée préparée un peu plus tôt, dont la texture est incroyable. Le goût de bacon surprend car très présent! J’aurais préféré que celui-ci soit un peu moins infusé longtemps, question qu’on distingue le goût de fumée, sans toutefois volé toute la vedette à l’érable. Ceci dit, ceux qui mangeraient du bacon matin, midi, soir étaient comblés!

Crème brûlée bacon et érable

À noter qu’on peut aussi dîner au Tournebroche, et pour pas cher en plus. Guy Collin nous a entre autres parlé de son parmentier de poulet, qui m’a fait saliver. S’adaptant à la demande, il propose également un tartare de saumon qui, semble-t-il vaut le déplacement.

Bref, je vous invite à découvrir ou redécouvrir le Tournebroche, pour son menu original développé par le grand Stéphane Roth et pour l’ambiance sans chichi de l’endroit.

Vous pouvez lire les résumés de Sylvie Isabelle et Hungry Rachel, deux de mes collègues blogueurs avec qui, comme à l’habitude, j’ai bien du plaisir!

Sylvie Isabelle, Tastevino et Hungry Rachel, immortalisés par Tranchedepain

Merci à Guy Collin et Stéphane Roth pour la charmante invitation. Guy, votre passion est contagieuse et votre regard lucide de la restauration pourrait alimenter des heures de discussion. C’est toujours un plaisir de vous voir.

Les propos de cet article reflète le fond de ma pensée.

3 Commentaires

Classé dans Accueil

On vote Harnois à la carte!

Pour une deuxième année, Harnoisalacarte.com est en nomination aux MIB Awards, un concours récompensant les meilleurs blogues canadiens. Et j’ai besoin de vos votes pour m’aider à me tailler une place dans le peloton de tête!

La procédure pour voter est bien simple :

  • Cliquez sur chacune des badges ci-contre
  • Repérez le bouton +1 vote en bas à gauche et cliquez dessus!
  • Répétez cette action à partir de votre ordinateur de travail, votre téléphone intelligent, le iPad de votre conjoint, etc. : )

Vous pouvez voter dans chacune des 2 catégories où Harnois à la carte en est nomination :

Et profitez-en pour découvrir d’autres excellents blogues canadiens!

On récapitule

Vous aimez mes recettes et mes petits trucs en cuisine? On vote ici!

Vous lisez mes suggestions restos et elles vous aiguillent pour savoir où sortir manger? On vote là!


Merci à l’avance! Vous avez jusqu’au 26 novembre pour vous exécuter!

Poster un commentaire

Classé dans Accueil